Redout : Lightspeed Edition (Xbox One)

par SnakeX
Nous vivons dans une époque où le FPS est roi, mais, il y a quelques années, les jeux de courses faisaient des ravages. Un jour, du temps de la première PlayStation, un jeu révolutionnaire a fait son arrivée, WipeOut. Un jeu de course à base de vaisseaux qui a rencontré un vif succès. WipeOut était une sorte d’héritier de F-Zero en version 3D. Aujourd'hui, un jeu du nom de Redout : Lightspeed Edition fait son apparition sur Xbox One. Complètement dans la veine de ses prédécesseurs, voyons comment il s'en sort.
Reddout rime avec WipeOut
Redout est donc un titre de courses de vaisseaux qui ressemble très fort aux références du genre. Les vaisseaux sont inspirés du monde du jeu vidéo autant que de celui du cinéma. On y retrouve d’ailleurs des designs très proches de ce que l’on a pu voir dans les courses de Pod dans l’Épisode 1 de Star Wars : un module avec 2 réacteurs devant. Il ne propose pas de fortes différences et ne fait pas preuve d’une grande originalité, mais il fait le job. On retrouve un mode carrière qui permet d’enchainer différentes courses, championnats et challenges en proposant des variantes de vaisseaux et la possibilité d’équiper votre monture de power-ups et même de la booster.

Les modes sont des plus classiques, vous y retrouvez bien évidemment des courses simples, mais aussi des chronos à réaliser tout comme des sessions d’éliminations où le dernier est éliminé à chaque tour. D’autres modes sont aussi présents, mais sont plus des variantes de ceux déjà cités. C’est simple et efficace et on n’en demande pas plus.

La plus grosse originalité, et c’est là que Redout peut faire une différence, vient des circuits proposés par le titre. Ils sont variés et les décors sont vraiment d’une excellente qualité. On passe de la ville du Caire à Neptune en traversant des volcans ou encore Europa. Les tracés sont gavés d’originalités avec des sauts, des tonneaux ou des sessions de vols dans l’espace. C’est grisant, beau et on en redemande.

Vous allez me dire que le jeu est presque parfait ? Alors oui, il présente tout ce que l’on attend d’un titre du genre. Mais il y a tout de même quelques hics. Bah oui, sinon ce serait vraiment trop beau. Alors qu’est-ce que je lui reproche ? Tout d’abord, les contrôles, le mappage des boutons est assez compliqué, les gâchettes servent à accélérer, les boutons RB et LB (ou A et X) servent aux PowerUps, le stick gauche permet de tourner et enfin le stick droit permet de lever et baisser le nez du vaisseau. Imaginez donc piloter votre vaisseau en accélérant (RT), en utilisant le boost (A ou LR), en levant le nez pour ne pas qu'il frotter dans une côte (stick droit vers le bas) tout en maintenant le stick gauche pour tourner. Et bien bon courage !

L'autre problématique réside dans la précision du pilotage, vous verrez qu'il est très compliqué de parcourir un circuit sans frotter les bords. Autant dans Wipeout vous pouvez rapidement prendre en main la bête, autant au bout de plusieurs heures dans Redout je n'y arrive toujours pas parfaitement.
Epileptiques s'abstenir
Une des qualités de Redout est de vous mettre en immersion sur les circuits et je peux vous garantir que c’est le cas. Il manque peut-être une vue un peu plus éloignée, mais on va dire que c’est pour garder l’effet de vitesse actif. Je vous laisse en compagnie de la vidéo pour vous faire une bonne idée.

Une technique un peu limite ?
En jouant sur Xbox One à Redout, je me suis demandé ce que pouvait donner la version PC et je suis parti en quête de vidéos de version PC. Et ce qui m’a directement choqué c’est que le jeu est bien plus fluide sur PC. Et effectivement, il n’est fait mention nulle part du 60 fps sur Xbox One, ce qui est très dommageable pour un titre du genre. Je peux vous garantir que je ne suis pas forcément fervent d’un jeu ultra fluide, mais c’est clairement un impératif technique qui doit s’appliquer aux jeux de courses. Redout est annoncé comme étant bientôt patché pour la Xbox One X et nous aurons le droit certainement à 60fps dessus, mais la version One S mérite tout de même plus de fluidité, le genre l’exige.

Pour le reste, la qualité est vraiment au rendez-vous, peut-être un peu trop puisque c’est au détriment de la fluidité, mais cela flatte tout de même la rétine.

Côté bande-son, ça bouge pas mal, comme son inspirateur, mais nous ne sommes pas non plus au niveau des Chemical Brothers qui ont rythmés les premiers WipeOut.

Enfin, les sacro-saints succès sont au rendez-vous et ne sont pas très compliqués, ils demanderont un peu de temps, mais pas de difficulté. Dépêchez-vous de faire le succès multijoueurs, car même si je n’ai pas abordé le sujet, un multi est présent, mais déserté. À noter d’ailleurs qu’on ne peut piloter sur un circuit non débloqué en solo lorsque l’on est en ligne. Cela explique peut-être la difficulté de trouver une partie.
Conclusion
Redout : Lightspeed Edition est un très bon jeu pour ceux qui adulent les jeux de courses futuristes. Il propose tout ce que l’on attend du genre malgré quelques ombres au tableau, mais cela n’entache pas le plaisir de jeu. Il est un héritier de la lignée des WipeOut et propose un contenu assez conséquent.
Offline
15
Online
5
On aime
- Un contenu assez conséquent
- Une qualité graphique à la hauteur
- L'impression visuelle
- L'évolution des vaisseaux et des PowerUps
- Des musiques bien adaptées
On n'aime pas
- Un mappage des touches un peu compliqué
- Pas assez fluide
- Un gameplay qui manque de précision
- Le mode en ligne un peu vide
Status Xbox Live
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Redout : Lightspeed Edition
Packshot de Redout : Lightspeed Edition sur Xbox One
Date de sortie française 31 août 2017
Genre : Course
Dev. : 34BigThings
Edit. : 505 Games
PEGI 12
1 à 2 joueurs hors ligne - Jusqu'à 6 joueurs en ligne