Elliot Quest (Xbox One)

par Evil Alucard
Elliot Quest est un mélange d’action/plateforme développé par le studio indépendant Ansimuz Games. Le jeu est un hommage à la génération 8 bits et s’inspire de grandes licences comme Zelda, Mario ou Métroïd. Comme beaucoup de projets indépendants, Elliot Quest a été financé par Kickstarter, il se revendique inspiré par Zelda 2 : The adventure Of Link. Ce jeu faisant partie de mes jeux préférés, j’ai donc eu un peu d’appréhension avant de m’attaquer à Elliot Quest. Le jeu est-il un plagiat ou juste inspiré par ces œuvres ?
Elliot Quest ou une tragédie shakespearienne
Suite au décès de son épouse Cara, Elliot tombe malade et tente de se suicider, mais découvre finalement qu’il ne peut mourir. Le sage du village lui apprend qu’il est atteint d’une malédiction et qu’il doit trouver rapidement un remède pour ne pas se transformer en Satar. Elliot décide de partir à l’aventure munie de son arc pour se soigner de la malédiction. Je ne vais pas rentrer plus dans les détails du scénario pour vous laisser la surprise, mais celui-ci est réussi pour un jeu indépendant. Si la version WiiU ne possède pas de traduction française, il faut savoir que le jeu a été entièrement traduit dans cette version Xbox One.

Elliot Quest est un jeu d’action/plateforme qui possède un aspect RPG. Lorsque vous abattez des ennemis, vous gagnerez des points d’expérience qui permet d’améliorer des attributs (chance de coups critiques, régénération de vie, de magie, vitesse d’attaque…). Vous trouverez également des réceptacles de cœur qui permettent d’améliorer votre vie ou des jarres pour la magie.
La carte du monde fait penser à celle de Final Fantasy. Les lieux importants seront facilement identifiables, de plus la carte compte de nombreux lieux qui permettent pour la plupart d’accéder à des zones secondaires.

La progression rappelle The Legend of Zelda 2 ou Metroïd, avec de nouvelles zones accessibles lorsque vous trouverez de nouvelles capacités. C’est un défaut pour les nouveaux joueurs, car il n’y a aucune indication sur la prochaine étape et il faut chercher dans les niveaux, lequel permet d’accéder à une nouvelle zone et ainsi acquérir de nouveaux pouvoirs.
Elliot Quest comprend de nombreuses zones optionnelles qui ne sont pas utiles pour terminer le jeu. La plupart de ces zones ne sont pas visibles sur la carte du monde, mais un point d’exclamation apparaît au-dessus de votre personnage lorsqu’il peut y accéder. Il faudra donc fouiller la carte à la recherche de ces niveaux.

Les décisions de votre personnage pourront faire évoluer votre alignement (bon, neutre, mauvais). Votre alignement détermine les dialogues des personnages dans les villes et permet d’obtenir une fin différente (Elliot Quest possède 3 fins suivant votre alignement). Les décisions qui permettent d’influencer l’alignement ne sont pas toutes faciles à découvrir. Détruire les coffres dans un village le fera baisser par exemple.

L’arme principale d’Elliot est un arc. Une fois que vous aurez récupéré les ailes qui permettent d’effectuer le double saut, les similitudes avec Pit de Kid Icarus sont flagrantes. On a l’impression de jouer à une suite du premier opus de cette licence. Les contrôles du héros se font de manière instinctive. Elliot paraît rigide au début, mais une fois les ailes et le dash débloqués, les commandes sont plus souples.
L'essayer, c'est l'adopter
Vous allez parcourir de multiples environnements (neige, lave, forêt…). Certains niveaux ne sont pas très travaillés graphiquement, mais il faut savoir qu’une seule personne est derrière les graphismes d’Elliot Quest.
Comme pour les jeux des années 80, Elliot Quest n’est pas simple à terminer. Certaines zones sont plus difficiles que d’autres, mais si vous explorez les niveaux optionnels au fur et à mesure de votre progression, le jeu devient plus facile.

Elliot Quest comprend des boss optionnels qui sont plus difficiles que ceux du mode histoire. En les battant tous, vous pourrez obtenir un objet qui permet de débloquer un mode new game + lorsque vous terminez le jeu. Ce mode est plus difficile que l’original.
Je vous laisse découvrir un extrait en vidéo.


Mon coup de coeur 2017
Le jeu possède un défaut de programmation à 2 endroits. Si vous allez dans cette zone et que vous avancez, le jeu va se figer toujours au même endroit et revenir au menu principal de la console. Le premier endroit est dans la boutique qui permet de récupérer les derniers objets du jeu, mais vous pourrez obtenir ces objets sans faire figer la console, car le mur de freeze apparaît après le dernier objet. Par contre, le deuxième endroit est plus problématique pour les chasseurs de succès, car il se trouve dans une salle où vous serez obligés de passer pour obtenir un succès. Ayant terminé 95% du jeu, ce sont les 2 seuls endroits où j’ai trouvé un bug. En revanche, le jeu ne souffre d’aucun ralentissement.

Les graphismes en pixel-art rappelleront des souvenirs aux joueurs des premières générations de consoles. Les graphismes ne sont pas très détaillés à certains endroits, mais je ne peux que féliciter le travail effectué par un seul développeur.

Pour la musique, Michael Chait s’est fortement inspiré de celle de Koji Kondo (compositeurs de titres de Nintendo). Étant fan des musiques de Zelda et Final Fantasy, j’ai beaucoup aimé la musique de ce jeu. Vous pouvez écouter la bande-son d’Elliot Quest surce site

Vous pouvez terminer le jeu en moins de 10 heures si vous ne visitez pas la plupart des zones annexes, mais le jeu devient rapidement difficile. Pour le terminer à 100%, il faut compter 15 heures. Pour les succès, ils se débloquent facilement en terminant le jeu à 100% (sauf 2 qui sont actuellement impossibles à obtenir à cause du bug qui fige le jeu). Par contre, le jeu vous demande d’obtenir les 3 fins, ce qui est faisable en 2 parties minimum.
Conclusion
Ayant passé de nombreuses heures sur la console Nintendo Nes, Elliot Quest m’a procuré le même plaisir que j’avais lorsque je jouais à The Legend Of Zelda 2 (que j’ai terminé plusieurs dizaines de fois et qui fait partie de mes jeux préférés toutes consoles confondues).

Si comme moi vous faîtes parti de ces joueurs, fan des jeux de la première console de Nintendo, je ne peux que vous le conseiller.

Pour les autres joueurs, j’ai pour vous une seule chose à dire, l’essayer, c’est l’adopter. Personnellement, Elliot Quest fait partie de mes coups de cœur de l’année.
Offline
16
On aime
- Référence à de nombreux jeux
- Le gameplay
- Le scénario
- Différentes fins
- Présence de boss optionnels
- La progression métroïdvania
On n'aime pas
- Le jeu se fige à 2 endroits
- Skin de certains boss
- Aucune indication sur la prochaine étape de l’aventure
Status Xbox Live
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Elliot Quest
Packshot de Elliot Quest sur Xbox One
Date de sortie française 12 mai 2017
Genre : Plates-formes
Dev. : Ansimuz
Edit. : Ansimuz
PEGI 7
1 joueur hors ligne