Conan Exiles (Xbox One)

par Lud0
La licence Conan a été mangée à diverses sauces et rares sont celles qui ont su prendre. Le dernier jeu en date, sorti en 2008 sur PC, était un MMORPG déjà développé par Funcom, mais il rencontrait alors de nombreux concurrents, à commencer par un certain World of Warcraft !

Le studio n'a pas renoncé à la licence et a annoncé il y a quelques années de cela un nouveau titre, disponible sur Steam Early Access depuis 15 mois. Par la suite, le jeu est arrivé dans le programme Game Preview en décembre dernier avant de sortir ce 8 mai 2018 sur toutes les plateformes.

Après toutes ces aventures, saurez-vous relever les défis proposés par le monde de Conan le Barbare ?
Toi l'exilé, lève-toi et marche
Conan Exiles est un jeu de survie en monde ouvert basé sur les romans de Robert E. Howard. Vous êtes un exilé, un des milliers chassé pour ce que vous êtes dans un désert balayé par de terribles tempêtes de sable et assiégé de tous côtés par les ennemis. Ici, vous devez vous battre pour survivre, construire et dominer.


Affamé, assoiffé et seul, votre premier combat est contre l'environnement hostile. Cultiver des cultures ou chasser les animaux pour la nourriture. Récolter des ressources pour construire des armes et des outils. Construire un abri pour survivre. Traversez un vaste monde et explorez le seul, ou faites équipe avec d'autres joueurs pour construire des colonies entières et des forteresses pour résister à des invasions féroces.

Lorsque vous êtes assez fort, marchez dans la bataille et faites la guerre contre vos ennemis pour dominer les terres exilées. Sacrifiez les joueurs ennemis sur les autels des dieux et déplacez l'équilibre du pouvoir à votre manière. Libérez votre fureur dans un combat sauvage et rapide et exécutez des attaques sanglantes et écrasantes qui verront des têtes rouler et des membres voler.

Mais avant de devenir le héros, que dis-je, le Dieu vivant parmi les hommes, vous devrez vous atteler aux plus basses besognes, à commencer par le sacro-saint farming. Et la liste est longue ; à commencer par des éléments vitaux à tout être humain : à manger et à boire. Si l'eau n'est pas un problème en suivant le chemin tout tracé dès le début de votre aventure, la nourriture sera un peu plus délicate à trouver sans arme. La fouille de buisson qui permet également de récolter des fibres, utiles par la suite, vous fournira vos premiers repas pas franchement nourrissant, mais suffisamment pour amasser pierres et bois qui vous permettront de fabriquer vos premiers outils et donc vous premières armes. Mais ne comptez pas affronter de suite des dragons, votre seconde étape consistera à trouver ou à fabriquer un lieu qui vous permettra de vous reposer la nuit sans craindre d'éventuelles attaques d'animaux sauvages.

Cela vous occupera bien quelques heures déjà. Voyez cela comme une formation accélérée au monde rude du jeu dans lequel la nature, en plus des autres humains, est votre ennemi avant d'être votre alliée.

Conan Exiles vous lâche au milieu de nulle part, seul, perdu au milieu de cet immense désert sans savoir quoi faire. Vous risquez de mourir à plusieurs reprise avant d'arriver au point d'eau salvateur et annonciateur de nourriture.

Cela s'est toutefois un peu amélioré suite au retour des joueurs. Si les plus aguerris au style ont su s'en sortir, les moins amateurs du style ont eu du mal à s'y mettre. Funcom a donc su intégrer un guide : Le Périple des Exilés qui vous oriente sur les prochaines étapes à réaliser. Cela se décompose en une dizaine de phases comportant chacune dix étapes.

Le premier chapitre vous apprendra qu'il est possible d'escalader un mur, mais vous vous rendrez vite compte que cela se fait au détriment de l'endurance et qu'il ne faudra pas viser trop haut. Vous apprendrez qu'il est important de manger, de boire, de fabriquer une paillasse pour dormir et ainsi générer un vivier de sauvegarde au cas où une épreuve fatale vous arriverait. Vous reviendriez à la vie à votre cabane, mais sans les biens que vous portiez sur vous. A vous de retourner ensuite là où le drame s'est déroulé pour les récupérer sans mourir à nouveau.

Ce n'est qu'au bout de nombreuses heures de jeu que vous serez à même d'élargir un peu votre horizon et de voir du pays.

Si l'aventure peut fort bien se vivre seule et vous prendre des heures, des jours, des mois, voir même des années ; vous associez à d'autres joueurs vous permettra d'avancer plus vite. Mais aussi de découvrir l'étendue que nous propose de découvrir Funcom dans ce titre pour le moins complet.
Par Crom ! Travaillons ensemble hyborien
Le titre propose un mode coopératif permettant à vos amis de rejoindre votre monde ou de le faire entièrement en solo ; mais il propose aussi de rejoindre deux catégories de serveurs : l'un orienté PvP et l'autre PvE. La recherche est efficace et les filtres disponibles vous permettent de sélectionner des serveurs selon plusieurs critères comme la région, la communauté (tout, puriste, détendu, Hardcore, JdR, Experimental).

Les serveurs peuvent héberger un maximum de 20 joueurs et chacun possède ses propres paramètres que l'administrateur peut gérer tels que le multiplicateur de récolte, d'expérience, de soif, de faim et de tout ce que l'on peut trouver en solo.


Il est également possible de louer votre propre serveur afin de créer votre univers, mais pour cela, il faut passer par une application tierce : GPortal, disponible sur Xbox One et sur PC. Le tarif est actuellement de 16,49€/mois pour 10 slots et il est possible de monter jusqu'à 48,49€ pour 40 slots. Plus cher que ce que l'on trouve sur le portail web pour les versions PC et PS4 du jeu !
Du mieux mais encore du travail
Après quelques mois de développement partagé avec les joueurs, le titre a mûri, s'est bonifié, mais possède toutefois encore quelques défauts, à commencer par des bugs de collisions, rencontrés principalement lorsqu'on escalade des rochers.

Si le framerate a été énormément travaillé, cela reste néanmoins délicat par moment. Ce n'est pas violent et ce n'est pas non plus lorsqu'il y a de nombreux PNJ à l'écran ou lors de combats que cela apparaît. Souhaitons que cela soit rapidement corrigé.


Le studio propose aux joueurs un vaste terrain de jeu, aux environnements variés, tout comme la population rencontrée spécifique au biome que vous visiterez.

Les bruitages sont suffisants à l'oreille et la piste musicale s'adapte bien aux instants critiques comme lorsqu'une bestiole vous prend en chasse.

Enfin, pour les amateurs de succès, passez votre chemin. La majorité est liée à votre avancée dans le jeu et même en passant par la case serveur perso et mode God à l'ancienne, cela vous prendra quelques heures avant d'en venir à bout.

Conclusion
Conan Exiles est un jeu qui vous demandera beaucoup d'investissement en temps pour arriver à en faire le tour en solo. Participer à l'aventure sur des serveurs PvE vous permettra d'avancer bien plus rapidement et de participer à une aventure dans l'univers hyborien tel que l'a pensé Robert E. Howard.

Si vous êtes fan de jeu de type survie, en coopération et qu'en plus l'univers barbare vous parle, Conan Exiles est fait pour vous !
Note 8/10
On aime
- Le monde tel que l'a pensé Robert E. Howard
- Des biomes variés
- Une zone de jeu très vaste
- Toujours quelque chose à farmer ou à tuer, même dans le désert
- Et à 39,99€, le ratio temps/argent est à l'avantage des joueurs
On n'aime pas
- Bugs de collisions
- Encore des soucis de framerate, même sur Xbox One X en 1080p
Status Xbox Live
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Conan Exiles
Packshot de Conan Exiles sur Xbox One
Date de sortie française 08 mai 2018
Genre : MMO FPS
Dev. : Funcom
Edit. : Funcom
PEGI 18
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 40 joueurs en ligne - Coop en ligne