Forza Horizon 3 (Xbox One)

par Lud0
Le spin off de la licence Forza est de retour pour un troisième opus. Comme vous le savez déjà, nous prenons la direction de l'Australie, et plus précisément la côte est australienne.

Ce nouvel épisode détrônera-t'il le précédent ? Playground Games a-t'il encore rehaussé le niveau graphique pourtant déjà assez relevé ? Quid des sensations ? Simulation ou arcade ?
Surfin’ Safari
Tout comme la démo, tout commence en Lambo et vous emmène au Festival avant de vous proposer la course contre la jeep Willys et son hélico de transport. On en prend tout de suite plein les mirettes ; mais après avoir fait ladite démo, on se concentre un peu plus sur le décor, et c'est encore plus beau. Les détails sont nombreux ! La surface de l'eau forme des vaguelettes au passage de l'hélicoptère et lorsque l'on traverse et que l'on regarde en arrière, on aperçoit les traces de l'eau qui s'est écartée autour des roues. Wahou !

Nous poursuivons notre apprentissage avec une course en un contre un contre un drivatar choisi parmi votre liste d'ami. La victoire en course vous permet alors de le recruter dans votre équipe.

Vous rejoignez ensuite la plage et récupérez un nouveau véhicule. Trois choix vous sont proposés et une fois votre véhicule choisi, vous pourrez en personnaliser la plaque d'immatriculation.

La démo est bien tirée du début du jeu. On aurait presque aimé pouvoir récupérer une sauvegarde pour gagner du temps et découvrir encore plus rapidement les autres terrains de jeu. Mais c'est aussi une bonne occasion pour tester un autre type de véhicule.

C'est enfin à ce moment que vous accédez à vos deux premières stations de radio. Nous voilà ensuite en direction de notre première course à douze. On clique sur Départ et c'est ainsi que l'on se fait surprendre. Point de compte à rebours une fois que vous avez validé. La course démarre immédiatement. Il faut avoir le doigt sur la gâchette pour ne pas perdre de places.

Chaque course à laquelle vous participez vous rapporte de l'expérience de pilote, des crédits et des fans. Ces derniers vous servent à étendre votre festival et à ouvrir un nouveau festival dans l'une des autres zones de jeu. Pour les habitués de la licence, chaque niveau de pilote passé vous donne accès au Wheelspin, le fameux tirage au sort présent depuis quelques opus maintenant. À gagner lors de ce tirage au sort, crédits et voitures.

Les courses et autres compétitions ne sont pas les seuls endroits ou obtenir de l'expérience. Les panneaux présents dans les précédents épisodes sont toujours présents et à détruire ; avec un succès à la clé bien entendu. Il y en a trois versions différentes : cinquante à 1.000 XP, 35 à 5.000 et enfin quinze à 20.000 XP. De quoi rapidement monter de niveau lorsque vous en trouverez un.

Mais revenons-en à notre premier site de Festival et à son extension, permise grâce à l’obtention de suffisamment de fans. Il suffit de cliquer sur un bouton pour faire passer le Festival en question au niveau 2. Mais qu’est-ce que cela peut bien apporter ? Tout d’abord une nouvelle voiture sur laquelle vous pouvez appliquer une première peinture, aux frais de la princesse.

Après quelques heures de jeu et de routes découvertes, la carte vous affiche de nouvelles informations, comme les radars, toujours présents et la possibilité d’acheter une carte au trésor. Les trésors de granges sont toujours là, pour notre plus grand bonheur. Ainsi que les panneaux de voyage rapide, qui réduisent, à chaque fois que vous en détruisez un, le tarif pour vous téléporter vers votre destination.

Lorsque vous aurez assez de fans, vous pourrez déverrouiller votre second festival, et par la même occasion deux stations radio supplémentaires.

À compter du niveau 10 de pilotes, vous aurez accès aux sessions multijoueurs, qu’il s’agisse de simples promenades, qu’elles soient compétitives ou bien encore coopératives à quatre. Nous y reviendrons dans la partie multi du test. Sachez toutefois que chaque point que vous y engrangerez sera comptabilisé pour votre carrière solo.

Maintenant que vous êtes rodés, vous pouvez créer vos propres exhibitions. C’est à ce moment-là que la phrase répétée sans cesse par le studio prend tout son sens : vous êtes le responsable du festival Horizon !

Vous définissez tous les paramètres. Vous pouvez sélectionner un thème de voiture : buggy, Anglaise, 2010, ou bien passer par un type, comme les super cars rétro, des vans et autres utilitaires ou bien encore une présélection de l’éditeur. Le choix est suffisamment vaste pour concevoir votre course selon vos envies du moment. Une fois la catégorie de véhicule choisie, il faut ensuite régler les paramètres de course : nombre de tours, météo, heure de début et progression de l’heure. Il est par exemple possible de monter à 50 tours pour un tracé sur circuit. Vous pourrez ensuite nommer votre course et la publier. Celle-ci apparaît ensuite avec la course par défaut ainsi que toute celle créée par les joueurs et donc disponible. Si lors de ce test seuls les testeurs ont conçu des courses, nul doute que vous en trouverez des centaines quelques jours après la sortie du jeu.



Lors de vos courses, ou de vos promenades en solo ou en convoi, vous engrangerez forcément quelques points de prouesse qui au fur et à mesure remplissent un anneau ouvert. À chaque fois que ce dernier sera plein, vous aurez engrangé un point pour le magasin de prouesse. Ce dernier se divise en trois catégories : boss du festival, prouesses et récompenses instantanées. Chacune de ces catégories vous donne accès à vingt-cinq cartes d’avantages divers et variés, dont des bonus de 10% d’expérience ou de nouveau klaxons, pour ne citer que ces exemples.

La grande nouveauté de cet opus s’adresse aux vidéastes en herbe : un drone équipé d’une caméra qui permet de filmer tout sous tous les angles ou presque. Dans certaines conditions, le drone n’est pas capable de prendre assez d’altitude pour filmer un dépassement ou un virage tout en glisse par-dessus. Le plus grand avantage que cet outil a pour le commun des mortels est qu’il vous aidera à trouver les panneaux à détruire ainsi que les trésors de granges plus rapidement qu’en voiture.


Les Clubs sont toujours présents dans Forza Horizon 3 et sont toujours gérés de la même manière. Le club est un endroit où vous vous retrouvez entre amis. Il propose un classement selon la quantité d’expérience engrangée chaque semaine en course ou lors de free run. Outre une position dans le club, qui vous permet de gagner des crédits, le club auquel vous appartenez est lui aussi classé, de manière mondiale. Et mieux vous êtes classé, plus grande est la frime !

À compter du début du mois d’octobre, des défis seront mis en place, permettant aux participants de gagner des crédits et des voitures. C’est le Forzathon, mais il est encore trop tôt pour vous en parler.
Aventures australes
Le monde multijoueur de Forza Horizon 3 ne change pas du précédent opus. Le solo et les modes en ligne sont toujours séparés d’une trentaine de secondes, le temps de trouver une session. Par contre pas un, mais quatre choix s’offrent à vous : Aventure en ligne, Balade libre en ligne, Campagne en Coop et Session privée.

Le mode Aventure en ligne vous propose des séquences de quatre modes de jeu regroupés par catégories : capture de drapeau, Infecté et Roi d’un côté face à des courses plus classiques d’un autre ; qu’elles soient sur circuit ou sur un trajet.

Vous avez accès à deux types de sessions pour le mode Campagne en coop. Une qui permet de trouver une session publique et l’autre pour créer une session afin de rouler avec des amis.

Le dernier choix qui vous est proposé, Session privée, vous permet de mettre en place les modes Aventure en ligne, Balade libre et Campagne Coop.
Festival pour les yeux
Si vous avez lancé la version de démonstration, il n’y a qu’une chose à dire : Wahou ! À chaque nouvel épisode, Playground Game nous en met plein la vue. La gestion de l’eau lors du passage d’une voiture est magnifique. À tel point qu’on regarde toujours en arrière pour admirer son passage dans une flaque d’eau. Les environnements, le ciel, les nuages…, graphiquement, rien à redire sur le titre. Le studio a parfaitement rempli le carnet de commandes.

A la manette, là non plus, rien à redire. La gestion du volant est présente, mais dans les premiers tours de roue, vous sentirez une gêne indescriptible. Et en allant farfouiller dans les réglages, vous constaterez que le volant est configuré en 900°. Ça fonctionne pour Forza Motorsport, pas Horizon. Vous passez donc en 360 ou 270°, retournez dans le jeu ; nickel. Puis vous passer en mode drone. Mais pour le gérer, la manette est bien mieux. Retour dans la voiture et là, c’est le drame. Retour à 900°. Premier patch ! Vous faites de nouveaux essais, et c’est nettement mieux. L’état du volant est conservé après un passage en mode drone. Mais après un nouveau passage en multi, vous rencontrerez le même souci lorsque vous finirez une course. À moins d’un nouveau patch d’ici là, lorsque vous devrez vous rendre sur un point de rassemblement après une course, pensez à remettre votre volant avec votre angle. Et perdez 30 précieuses secondes ainsi que des points d’XP.

Musicalement, rien à redire, les playlists des différents styles sont fournies, et si cela ne suffit pas, vous pouvez passer par Groove pour mettre en place vos propres playlists. Pouvoir écouter sa musique sur une clé USB ou un partage distant aurait été un plus appréciable. Tout le monde n’a pas d’abonnement Groove.

Enfin, puisqu'il s'agit d'un titre Xbox Play Anywhere, nous avons testé le jeu sur PC. Il est au moins aussi magnifique, mais graphiquement très gourmand. Vous possédez un large choix de réglages possibles selon la configuration de votre ordinateur : résolution automatique ou manuelle, qualité des ombres, la synchro verticale, ....

Forza Horizon 3 est cross-plateforme. Vous pourrez donc sans souci rejoindre vos amis sur Xbox One si vous lancez le jeu sur votre ordinateur et mis a part quelques ralentissements d'images impromptus, presque rien ne vous indiquera que vous êtes sur PC. Ce presque rien est toutefois de trop. Pour sortir de certains menus, il faudra impérativement passer par le clavier et sa touche Entrée plutôt que par la manette. Pas forcément évident.

Point négatif dans sa version PC, le temps du premier chargement, plus long que sur console.
Conclusion
Je vais faire court : Wahou ! Trop petit ! La taille du monde a beau avoir doublé, on a toujours l’impression que le monde est ridiculement petit. Pourtant, passer d’un point occidental au point oriental le plus éloigné vous demandera un temps certain. Le jeu possède un contenu énorme de base et la possibilité de créer ses propres défis ou propres courses, accessibles à tous les autres joueurs, permet de concevoir un jeu aux possibilités infinies. Bravo Playground, bien pensé !

Bien entendu, nous ne vous avons pas dévoilé tout le contenu du jeu dans ce test afin de ne pas vous gâcher la découverte.

Le titre n’est pas franchement destiné au chasseur de succès. Il demandera beaucoup d’investissement en temps pour arriver au bout des 1000G.

Pour finir, le pilotage reste un mix entre la simulation et l'arcade. Les habitués ne seront pas étonnés.
Offline
19
Online
18
On aime
- Les graphismes
- La bande son
- La durée de vie
- Le mode drone
On n'aime pas
- Il reste encore un souci de gestion du volant non réglé
- Le multi encore séparé du solo
- Pas assez de hauteur pour le drone pour certaines prises de vue.
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Forza Horizon 3
Packshot de Forza Horizon 3 sur Xbox One
Date de sortie française 27 septembre 2016
Genre : Course
Dev. : Playground Games
Edit. : Microsoft Studios
Forza Horizon 3 Compatible HDR sur Xbox One S
PEGI 7
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 12 joueurs en ligne - Coop en ligne