Star Wars Battlefront 2 (Xbox One)

par VayneHunters
Après un épisode mitigé en 2015, EA revient deux ans après avec Star Wars Battlefront II. Cette fois, ce n’est pas un, mais bien trois studios qui se sont associés pour fournir une expérience plus complète dans l’univers Star Wars : DICE, MOTIVE et CRITERION. Campagne solo et multijoueur plus complets, voilà la promesse pour cet opus. Cet union est-il un atout pour cette suite ? Nous allons le savoir tout de suite.
L’Empire contre-attaque
Chose promise, chose due ! S'il y avait un aspect du Battlefront 2015 qui manquait à l’appel, c’était bel et bien une campagne solo. EA a écouté les joueurs et nous fournit donc cet élément dans Battlefront II. L’intrigue nous met dans la peau d’Iden Versio, commandant en chef de l’escouade Inferno, une unité d’élite des forces spéciales de l’Empire. Nous ne sommes clairement pas là pour rigoler et après la destruction de l’Étoile de la Mort, il va falloir rétablir l’ordre dans la galaxie et mettre fin à la Rébellion qui cause bien des soucis. Scénario classique, mais dont la mise en scène donne une dimension très intéressante à cette campagne.

Pour ne pas décevoir l’Empire et réussir notre mission, Iden peut compter sur son fidèle droïde pour pirater les portes ou autres conteneurs qui peuvent contenir des nouvelles armes et capacités. En effet, vous pourrez vous équiper de divers bonus comme un bouclier, un scanner ou encore une capacité permettant de se soigner. L’arsenal se déverrouille au fur et à mesure de votre avancée dans le scénario. Le droïde va également servir à électrocuter un ou plusieurs ennemis, plutôt pratique. Le gameplay reste somme toute assez classique, rien de nouveau donc pour les habitués de la licence. On alternera souvent entre phases à pieds et combats spatiaux pour donner de la diversité.

La campagne est plaisante à suivre. Ça pète de partout, les effets visuels sont juste sublimes et je ne parle même pas des effets sonores qui sont à tomber par terre. Un vrai régal autant pour les yeux que pour les oreilles Le rythme est très bon et nous n’avons pas le temps de nous ennuyer. Malheureusement, la prise de risque est inexistante et on se retrouve avec un scénario cliché au possible et prévisible à plusieurs centaines de kilomètres. On regrette aussi le fait que les environnements sont essentiellement tirés des cartes multijoueurs, mis à part 3 ou 4 missions qui nous envoient sur des cartes exclusives au mode solo. Au final, il faut prendre cette campagne solo comme un immense tutoriel avant de se lancer dans le cœur de ce qu’est un Star Wars Battlefront, le multijoueur.
Un Nouvel Espoir
Star Wars Battlefront II ne serait pas un Battlefront s’il n’était pas doté d’un multijoueur digne de ce nom. Après un contenu plutôt avare de l’opus de 2015, EA change la donne et nous offre un contenu largement plus étoffé : plus de maps, plus de héros, plus de véhicules, plus d’armes et de capacités. Par contre, nous avons perdu la personnalisation de son personnage, mais cette fonctionnalité devrait arriver dans les prochains mois.

Pour commencer, les développeurs ont ajouté un système de classe pour varier le gameplay et donner des approches différentes. La classe Commando est une classe polyvalente, aussi efficace à courte portée qu’à moyenne portée. La classe Soldat Lourd est le tank de l’équipe, avec des armes puissantes (mais lentes) et un bouclier personnel. La classe Officier fait office de soutien, en boostant les capacités des ses alliés. Enfin, la classe Spécialiste est l’informateur du groupe en révélant les ennemis à coup de scanner et peut ouvrir la voie de loin grâce à son sniper. Les classes ajoutent une vraie plus-value au jeu et c’est un ajout que j’apprécie.

Nos classes, nos héros et même nos véhicules peuvent être boostés grâce aux cartes des étoiles. Il s’agit de bonus permanents que l’on peut équiper et qui va nous donner des avantages. Je peux citer une carte qui va améliorer la portée du pistolet scanner du commando, ou une carte qui améliore la durée du bouclier du Soldat Lourd. Pour les obtenir, il va falloir jouer beaucoup, beaucoup, beaucoup… Elles ne peuvent s’obtenir qu’en les créant grâce une ressource, ou en ouvrant les fameuses lootbox, qui font tant polémique, en échange de crédits durement gagnés en fin de partie ou en réalisant les défis. Si les cartes ne changent pas grand chose dans les mains d’un débutant, elles peuvent s’avérer mortelles entre de bonnes mains, ce qui donne un sentiment de déséquilibre dans la Force... Une fausse bonne idée selon moi qui risque de faire abandonner le jeu rapidement aux joueurs n’ayant pas la patience de jouer des centaines et des centaines d’heures pour avoir un avantage. A savoir qu’à l’heure où j’écris ce test, EA a désactivé temporairement l’achat des lootbox avec de l’argent réel, ce qui place les joueurs à égalité et enlève le côté pay to win. L’éditeur réfléchi à un meilleur moyen de progression avant de remettre les micro-transactions à l'ordre du jour.

On joue aussi à Star Wars Battlefront pour incarner des héros emblématiques de la saga. Souvenez-vous, dans l’épisode de 2015, il fallait compter sur la chance pour obtenir un héros, qui ne pouvait s’acquérir qu'en trouvant un jeton sur la carte. Maintenant, fini ce système hasardeux et place au mérite. En effet, il vous faudra un certain nombre de points (6000 à 8000) pour jouer un héros. Mais attention ! Ils ne sont plus aussi résistants qu’avant. Les héros sont puissants mais il n’est plus question de foncer dans le tas tête baissée, vous ne survivrez pas plus de quelques secondes. Il faudra réfléchir avant d’agir et avancer en groupe.

Enfin, le multijoueur de Battlefront II est divisé en 5 modes de jeu distincts :

Assaut Galactique : ce mode consiste à réaliser divers objectifs sur des grandes maps, à 20 contre 20. Soit vous faites partie du camp des défenseurs, soit celui des attaquants. A contrario du mode Attaque des marcheurs du 1er opus, les objectifs sont ici différents selon la carte, ce qui donne de la variété et de l’intérêt au mode. Héros, véhicules, classes spéciales, etc… Tout y est. Il est tout de même dommage que les maps soient construites en couloir. Il aurait été intéressant d’avoir plus de liberté.

Combats spatiaux : le nom suffit à comprendre de quoi il s’agit. Vous serez totalement immergé dans les grandes batailles spatiales de Star Wars à bord de votre vaisseau favori. Nous sommes ici dans du 12 contre 12, avec des bots de chaque côté pour accentuer la sensation d’être dans une véritable bataille. Comme pour le mode Assaut Galactique, les scénarios sont différents sur chaque map.

Affrontement Héroïque : ici, pas de soldats ! Il s’agit de combats héros contre méchants, toutes époques confondues, 4 contre 4. Ce mode est très intéressant pour essayer les héros et découvrir leurs forces et faiblesses pour mieux les utiliser sur le champs de bataille. Le but n’est pas de faire le plus de kill, mais de tuer la cible désignée aléatoirement par le jeu. Tué ou être tué. Attention, ne vous attendez pas à des combats au sabre épique, c’est à 99% du temps le gros bordel où les joueurs spam les pouvoirs et les attaques sans réfléchir…

Frappe : 8 contre 8, ce mode reste similaire à Assaut Galactique, mais sur des cartes plus petites. Vous devrez réaliser des objectifs, en attaque ou en défense. Comme pour les autres modes, les scénarios sont différents selon la carte.

Escarmouche : il s’agit simplement d’un match à mort par équipe classique en 10 contre 10. Idéal pour se défouler sans se soucier d’un quelconque objectif.
Un orgasme visuel et sonore


Star Wars Battlefront II est une prouesse technique. Le jeu est simplement sublime, tant sur le niveau graphique que sur le niveau sonore. Les textures sont propres, tous les effets sont extraordinaires. En résolution 4K et HDR, je peux vous dire qu’on en prend pleins les yeux. C’est assurément le plus beau jeu de la Xbox One X à ce jour. Ajoutons à cela des effets sonores tout droit venus des films Star Wars. Casque aux oreilles, l’immersion est sans appel. On fait plus que jouer, on vit les grandes batailles Star Wars ! Une réussite.

Que ce soit en campagne ou en multijoueur, le titre tient les 60fps sans broncher. Je n’ai aucune baisse à signaler en quasiment 24h de jeu. La bataille sur Endor dans ses forêts luxuriantes, Naboo et son palais magnifique dont on peut voir les reflets sur les murs, Kamino avec sa tempête qui rend la carte si incroyable… Chaque carte, chaque moment est une claque. Les maps sont détaillées au maximum, on peut y voir des batailles dans le fond, ce qui rend le tout très vivant.

Je n’ai pas peur de le dire, Star Wars Battlefront II sur Xbox One X n’a rien à envier à un PC haut de gamme. Il est techniquement largement au dessus de toutes mes espérances. Ce jeu tire pleinement profit de la puissance la console et rassure sur l’avenir. Seul bémol, on peut noter un peu de clipping en extérieur, surtout sur la végétation.
Conclusion
Pour conclure, Star Wars Battlefront II est une réussite sur de nombreux points. Il est fun, beau, complet et ravira sans aucun doute possible les fans de l’univers Star Wars. Jamais un Star Wars n’aura été aussi immersif pour les joueurs. C’est LE jeu multijoueur à avoir en cette fin d’année. Vous savez quoi offrir ou vous offrir pour Noël.

On peut toutefois regretter une campagne certes sympathique à suivre, mais décevante malgré tout pour son côté cliché et prévisible. On aurait aimé plus de prise de risque de la part du studio. Comptez environ 5-6h de jeu pour en venir à bout, sans chercher les objets.

De plus, le jeu souffrait d’un système de progression pay to win à sa sortie, ce qui est inacceptable pour un jeu d’une telle ampleur. Cela dit, EA a écouté la rage et le mécontentement des joueurs en désactivant l’achat des lootbox avec de l’argent réel. L'équilibre dans la force est donc revenu, tout du moins, pour le moment. Seul le temps de jeu fera la différence.

Que la force soit avec vous, et à jamais.
Offline
14
Online
17
On aime
- Une qualité graphique impressionnante sur console
- La partie sonore époustouflante
- Un très bon contenu
- Le multijoueur dans son ensemble
- Les DLC arriveront gratuitement
On n'aime pas
- La campagne solo tient en haleine, mais reste décevante par son choix scénaristique
- Les micro-transactions pay to win (annulée à l’heure de l’écriture du test)
-Clipping en multijoueur en extérieur sur la végétation
Status Xbox Live
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Star Wars Battlefront 2
Packshot de Star Wars Battlefront 2 sur Xbox One
Date de sortie française 17 novembre 2017
Genre : FPS
Dev. : Digitals Illusions CE
Edit. : Electronics Arts
Star Wars Battlefront 2 Compatible HDR sur Xbox One S
PEGI 16
1 à 2 joueurs hors ligne - Jusqu'à 40 joueurs en ligne - Coop hors ligne