Crypt of the NecroDancer (Xbox One)

par VayneHunters
Sorti le 23 avril 2015 sur PC, Crypt of the Necrodancer débarque enfin sur Xbox One ! Développé par le studio Brace Yourself Games, Crypt of the Necrodancer est un rogue-like dont l’originalité se situe sur le fait que le joueur doit se déplacer et tuer les ennemis en suivant le rythme de la musique. Avez-vous le rythme dans la peau ?
Quand le métronome guide votre vie
Vous êtes Cadence, une jeune femme qui s’est fait voler son coeur - au sens propre - par le grand méchant de l’aventure. Sauf qu’il ne va pas décider de vous tuer, mais plutôt d’emballer votre coeur au rythme de la musique qu’il va diffuser dans les donjons.

En bas de l’écran se situe le coeur ainsi que les pulsations que vous devez suivre au risque de ne plus pouvoir avancer et perdre l’avantage sur vos ennemis. Il vous faut progresser case par case en rythme, mais attention, car vos ennemis suivent eux aussi le tempo. Chaque ennemi a un pattern propre qu’il vous faut apprendre si vous voulez espérer atteindre la sortie. Et si vous ratez trop de pulsations ou que vous perdez toute votre santé, c’est la mort. En bon rogue-like, la mort est bien évidemment permanente et il vous faut alors recommencer depuis le début, avec l’équipement de base. Bien qu’il soit possible d’acheter des améliorations permanentes grâce à des diamants ramassés dans les donjons, on se rend vite compte que ça ne suffira pas à avancer plus facilement. Les ennemis sont nombreux et ils vous tueront en quelques secondes, sans que vous n'ayez eu le temps de comprendre quoi que ce soit. De plus, les donjons sont parsemés de pièges tous plus mortels les uns que les autres : trous, piques, accélérateur de tempo, etc... Autant de pièges qui veulent votre mort. Il va falloir vous accrocher sérieusement pour terminer le jeu, la difficulté étant très haute.

Les niveaux sont générés de façon aléatoire, impossibles donc d'apprendre un niveau par coeur. L’adaptation est essentielle pour avancer. L’équipement trouvable dans les coffres ou dans la boutique du niveau est lui aussi complètement différent à chaque run. La rejouabilité du jeu est donc très forte, d’autant plus que l’on peut débloquer beaucoup de personnages qui ont tous des capacités différentes (un personnage n’a pas besoin de suivre le rythme par exemple, un autre meurt si une pulsation est ratée, etc…). Crypt of the Necrodancer offre ainsi une variété à toute épreuve.

L’histoire principale du titre vous emmène explorer 4 mondes composés chacun de 4 niveaux gardés par un mini-boss. La fin d’un monde équivaut quant à lui à un combat contre un boss. Boss qui est, vous l’aurez compris, aléatoire à chaque partie. En plus de ça, des niveaux bonus sont disponibles, dotés eux aussi d’une difficulté extrême.

Enfin, un mode coop - écran scindé uniquement - est également disponible si vous souhaitez affronter les donjons avec un ami à vos côtés. Le principe est exactement le même, cependant l'action devient vite très brouillonne à 2. Cela peut s'expliquer par 2 choses distinctes : en premier lieu, le rythme. Il suffit qu'un des deux joueurs soit en décalage d'un temps ou plus pour rendre le jeu assez... perturbant. La concentration en prend un coup. Le 2e point dérangeant est que les 2 personnages peuvent se bloquer mutuellement s’ils sont sur la même trajectoire. Dans un jeu qui demande de la précision, se retrouver bloqué d'un mouvement, car notre coéquipier est sur notre passage rend la tâche plus complexe.
Et 1 et 2 et 3 et 4 ...
Voici une séquence de gameplay vous montrant l’originalité du jeu. Suivez le rythme !

Mon coeur s’emballe
Se balader dans des donjons en suivant les musiques c’est bien, mais encore faut-il que celles-ci soient de qualité. Je vous rassure tout de suite, la bande-son est parfaite. Les musiques façon chiptune du titre sont entraînantes à souhait et une fois le jeu lancé, vous serez comme envoûté par l’OST et vous ne voudrez plus vous arrêter !

Le style graphique du titre reprend les codes du pixel art, qui est ma foi très bien fait. On distingue bien les ennemis et le rythme imposé notamment grâce aux couleurs sur le sol qui changent selon le tempo. Rien ne gêne à la lisibilité générale. Aucune baisse de framerate n’est à déplorer. Le jeu est fluide en toute circonstance, même quand la salle est pleine d’ennemis.

Côté succès, Crypt of the Necrodancer en comporte 29 pour un total de 1000G. Certains vous demanderont de terminer l’histoire principale avec Cadence tandis que d’autres vous demanderont de réaliser divers défis bien corsés.
Conclusion
Crypt of the Necrodancer s’avère être un excellent Rogue-like comme on les aime. De l’aléatoire, de la difficulté à l’ancienne, une mort définitive et une rejouabilité sans égale grâce aux divers personnages et aux nombreux modes de jeu, le tout pour des heures de plaisir. Le concept original de bouger en rythme est une réussite. On en redemande. On mettra cependant le scénario de côté qui est plus que classique.
Offline
16
On aime
- La bande son
- La jouabilité
- La difficulté
- L’aléatoire
- Le contenu
- Le côté Rogue-Like tout simplement
On n'aime pas
- Le scénario
- Le mode coop un peu brouillon
- La difficulté
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Crypt of the NecroDancer
Packshot de Crypt of the NecroDancer sur Xbox One
Date de sortie française 10 février 2017
Genre : RPG
Dev. : Brace Yourself Games
Edit. : Brace Yourself Games
PEGI 12
1 à 2 joueurs hors ligne