Crawl (Xbox One)

par Evil Alucard
Développé par David Lloyd et Barney Cumming du studio indépendant Powerhoof, Crawl est un jeu qui met l'exploration de donjons en avant. Orienté multijoueur, il ne possède en revanche pas de mode en ligne. Le jeu arrivera-t- il à convaincre avec seulement un mode multijoueur en local.
J'attends en retrait...
Le principe est simple, un joueur contrôle un héros tandis que les autres incarnent des fantômes qui font tout pour vaincre celui-ci. L’esprit qui donne le coup de grâce au guerrier prend immédiatement sa place tandis que le héros se transforme en spectre.

Sous la forme spectrale, vous ne pouvez pas interagir avec le héros. Par contre, dans chacune des salles, vous trouverez des pentagrammes qui permettent d’incarner un monstre afin de vous attaquer à votre ennemi. Les salles contiennent également des pièges que vous pouvez contrôler pour attaquer votre adversaire et tenter de l’abattre avant vos alliés.
Lorsque vous contrôlez le fantôme, il faut alterner les phases de coopération pour affaiblir l’ennemi et les phases de chacun pour soi pour le vaincre avant un de vos alliés, car seul celui qui lui donne le coup de grâce devient un héros à son tour.

Lorsque vous jouez le héros, vous gagnez des points d’XP en tuant des monstres contrôlés par l’ordinateur. Seul le guerrier peut prendre des niveaux et à chaque fois qu’un joueur gagne un niveau tous les autres ont des points pour faire évoluer les monstres qu’ils contrôlent. L’évolution permet d’équilibrer le jeu, car une personne qui n’arrive pas à donner un coup de grâce à son adversaire contrôle des ennemis plus puissants pour augmenter ses chances.
Lorsqu’un guerrier atteint le niveau 10, il faut qu’il trouve la salle des dolmens pour pouvoir se téléporter vers la salle du boss. Les esprits peuvent alors contrôler des parties du boss pour pouvoir empêcher le héros de l’anéantir et l’empêcher de gagner la partie. À chaque fin de partie, vous obtenez de nouveaux pièges et évolutions pour vos monstres.

Le concept est original et j’ai trouvé important d’aborder les mécanismes pour comprendre le fonctionnement de Crawl.
Que mes alliés affaiblissent l'ennemi...
Crawl comprend de nombreux pièges et monstres que vous pouvez contrôler. Le gameplay des monstres est très diversifié et ils possèdent tous des attaques différentes. Par exemple, vous pouvez obtenir un gobelin qui posera des pièges à loups ou un dragon qui enflammera ses ennemis.

Crawl est jouable jusqu’à 4 joueurs en local. Si vous n’avez personne sous la main, vous pouvez jouer avec des bots contrôlés par l’ordinateur. Vous avez 3 modes de difficultés et l’IA est très réussie.

Lors d’une partie, j’ai rencontré un bug qui rendait l’ennemi invincible, mais celui-ci ne pouvait plus bouger. J’ai dû quitter la partie, car il est impossible de progresser tant que tous les ennemis ne sont pas morts. Je ne peux vous indiquer si ce bug est récurrent, mais il m’est arrivé une fois en plusieurs heures de jeu.

Le jeu est un rogue-like, les donjons sont générés aléatoirement. Vous commencerez chaque partie de zéro. Les nouveaux pièges et les évolutions des monstres que vous débloquerez permettant de rendre le jeu moins répétitif, car vous aurez de nouvelles possibilités pour abattre votre ennemi à chaque nouvelle partie.

La vidéo qui suit montre une partie avec des bots pour que vous puissiez vous faire une meilleure idée du titre :


Tous contre un, un contre tous !
Les graphismes de Crawl sont inspirés des jeux 8 bits et collent parfaitement avec le genre rogue-like. En difficulté difficile, l’écran peut se retrouver submergé par les attaques ennemies, mais aucun ralentissement n’est à déplorer. La prise en main est très facile que ce soit du côté du héros ou du fantôme.
La musique composée par Alex Yoder est très réussie et également inspirée des musiques rétro de l’ère 8 bits. Elle plaira surtout aux fans de la musique de cette époque.

Le jeu est entièrement en anglais, ce qui est peu gênant, car il ne possède aucun scénario. Le seul inconvénient pour les anglophobes et qu’ils ne connaîtront pas l’utilité précise des artefacts qu’ils achètent.
Côté succès, le jeu en comporte 45 pour 1000G. Il va falloir être patient pour tous les débloquer, car certains sont difficiles. Il n’est pas nécessaire de posséder plusieurs manettes pour tous les débloquer, mais certains seront facilités. La durée de vie est illimitée en multijoueur, mais à la longue, il devient répétitif si vous jouez seul.
Conclusion
Le seul défaut de Crawl est l'absence d'un mode online afin de jouer avec des amis à distance. Crawl est très bien équilibré, l’évolution des créatures permet à un joueur moins bon de sortir son épingle du jeu et lui donne une chance de jouer le rôle du héros. Ce jeu est excellent pour les soirées entre amis si vous possédez les manettes nécessaires et gardera une place sur mon disque dur.
Offline
14
On aime
- Concept original
- Équilibrage des parties
- IA très réussie
- Idéal pour les soirées entre amis
On n'aime pas
- Pas de mode en ligne
- Répétitif en solo
Status Xbox Live
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Crawl
Packshot de Crawl  sur Xbox One
Date de sortie française 11 avril 2017
Genre : Aventure
Dev. : powerhoof
Edit. : powerhoof
PEGI 16
1 à 4 joueurs hors ligne