Tango Fiesta (Xbox One)

par TinouCLT
Ah les bons vieux films d’action des années 90… Qui n’a pas été marqué par les Die Hard, Matrix, Rambo, Terminator et autres films survitaminés à la testostérone de Schwarzy ou Stallone ? Que vous leur vouiez un culte ou que vous les détestiez, c’était bien cool quand même. Je fais partie de ceux qui ne sont pas contre un bon dimanche pluvieux devant L’arme fatale ou Point Break. Autant vous dire qu’avant de lancer Tango Fiesta j’étais tout fou : un jeu à double stick reprenant tout ce qui fait le charme de cette époque, que demande le peuple ?
Rambo Terminator, Last Action d’une journée en enfer.
Tango Fiesta arrive sur nos Xbox One mais était déjà disponible sur Steam depuis septembre 2015. La possibilité nous est offerte de mettre le jeu entièrement en français. Nul doute que cela vous servira afin de comprendre toute la complexité d’un scénario qui se veut aussi léger que les films dont il s’inspire : un héros, quelques personnages secondaires et des grands méchants.

On y incarne John Strong, pâle copie d’un Rambo avec lequel on devra parcourir un mode Histoire composé de vingt niveaux. Ces derniers sont répartis en cinq environnements : l’île de Gordon, une jungle sud-américaine, un plateau télé, un monde hanté et une version futuriste de Détroit. On peut incarner d’autres personnages afin de compléter l’histoire, comme le coéquipier de John ou un robot policier. Différentes statistiques sont là pour nous aider à faire notre choix : force, dégâts, vitesse de déplacement … Les personnages sont plus ou moins équilibrer et faire son choix sera plus basé sur l'esthétique que sur les statistiques.

Parcourir le mode histoire permet de comprendre le principe original du jeu. Les niveaux sont générés de manière procédurale : les objectifs ne se situent jamais au même endroit et le level design peut varier très légèrement. Toutefois les objectifs sont toujours les mêmes : destruction d’une cabane ou d'un véhicule, capture d’un objectif. Il n’y a aucune variété tout au long de l’histoire si ce n’est la vingtaine d’ennemis différents.

Les ennemis apparaissent à l’infini tant que vous ne complétez pas les objectifs selon un schéma qui ne varie jamais : un unique objectif au stage 1, deux au stage 2, trois au stage 3 et l’affrontement avec le boss au stage 4. Cette répétitivité est lassante et le scénario inexistant n’est pas une motivation pour progresser. Tango Fiesta est décevant sur ce point. En voulant permettre au joueur de n’avoir jamais l’impression de refaire le même niveau, c’est exactement l’inverse qui se produit. Dommage !

Je vous signale la présence d’un mode Arcade qui permet d’enchaîner les stages de manière vraiment aléatoire : que ce soit l’environnement, le nombre d’objectifs ou les ennemis. Le but du jeu étant de marquer suffisamment de points pour apparaître dans les austères leaderboards mondiaux. Si vous êtes du genre à aimer les jeux de scoring, Tango Fiesta peut éventuellement vous intéresser.

Un bon double stick shooter sur la One.
Parlons bien, parlons gameplay. Tango Fiesta est un double stick shooter, un genre omniprésent sur Steam, mais très peu représenté dans notre catalogue Xbox One (Halo : Spartan Assault / Livelock). On dirige notre personnage avec le stick gauche, on oriente le stick droit pour viser, on tire avec la gauche droite, on lance des grenades avec le bouton de tranche droit et c’est à peu près tout. Une arme principale, une secondaire et des grenades seront vos seules armes. Un gameplay simple qui correspond en principe à l’esprit du titre : nous plonger dans l’action immédiatement.

De l’action, Tango Fiesta en propose, mais il y a un côté trop bourrin dû à l’apparition infinie des ennemis. Le jeu nous limite en munitions ce qui est contraire à beaucoup de films dont il s’inspire, d’autant plus quand on compare John Strong à John Rambo qui n’est pas connu pour une utilisation minutieuse et économe de ces balles. On se retrouve parfois à chercher un ennemi avec une icône de munitions pour aller le tuer et espérer looter une caisse nous permettant de recharger notre arme.

Je prends cet exemple pour vous montrer le décalage qui existe entre l’esprit du jeu et la réalité du gameplay. Tango Fiesta est un bon double stick shooter mais on se retrouve souvent dans des situations qui exigent une certaine intelligence dans sa façon de jouer. Foncer dans le tas n’est pas vraiment permis pour arriver au bout d’une aventure qui se veut difficile.

À noter quelques mécaniques intéressantes : le décor est entièrement destructible et l’on récupère de l’or à chaque ennemi tué pour pouvoir s’acheter une nouvelle arme dans la boutique du jeu. D’autres mécaniques sont plus superflues comme la possibilité d’attaquer ses ennemis au corps-à-corps.

La présence d’un mode coopération à quatre joueurs est un plus. Le jeu devient fun, mais ne vous laissera pas un souvenir marquant. Pour le coup, le titre devient vraiment bourrin, on ne réfléchit pas et on fonce dans le tas avec nos amis en rigolant, des dizaines de corps jonchant le niveau. À noter que le mode coopération en ligne de la version Steam disparait sur cette version One…
Techniquement aussi simple que son scénario.
'Simple' est l’adjectif qui qualifie le mieux Tango Fiesta du point de vue technique. La simplicité de ces graphismes est flagrante. Dommage que le titre, une fois de plus, ne colle pas à l’esprit des films dont il s’inspire. Aucun excès en termes d’effets visuels, le titre est propre sans plus. Avec son action frénétique à l’écran, le jeu tourne parfaitement même si de rares ralentissements font leur apparition en multijoueur dans les derniers stages. Rien de pénalisant toutefois.

La partie sonore est une franche réussite. Les thèmes musicaux m’ont rappelé les bandes originales de nombreux films et respirent les années 1990 avec leur sonorité si particulière. Une mention particulière à la voix-off qui annonce le nom des armes dans la boutique dédiée. Le ton décalé du titre est appréciable même si, lors des cut-scenes, c’est souvent un humour basique à base de 'kiss my ass' et autres 'fuck you'.

En termes de durée de vie, le titre dispose d’une énorme rejouabilité. Celle-ci atteindra ses limites au moment où vous arriverez à saturation de faire encore et encore les mêmes objectifs dans les cinq environnements proposés par le jeu. Je l’ai moi-même atteinte aux environs de 10h de jeu. Les joueurs intéressés par le scoring pourront y revenir de temps à autre.
Pour les chasseurs de succès, le titre ne comblera pas vos attentes. En finissant le jeu j’ai obtenu deux succès. Cela vous montre à quel point le jeu est avare. Toutefois, les 20 succès peuvent constituer des défis que chacun sera plus ou moins enclin à relever pour obtenir les 1000G.
Conclusion
Tango Fiesta a le mérite de proposer du twin stick shooter, un genre qui se fait rare sur notre console. Son gameplay est intéressant, mais est en décalage avec l’esprit des films dont il s'inspire, le reléguant au rang de pâle copie. Les deux mots qui me viennent à l’esprit pour conclure sont répétitivité (dans son rythme) et simplicité (pour l'esthétique). Malgré tout et pour seulement 8.49€, nul doute que certains d’entre vous y trouveront une bonne dose de fun et d’action durant quelques heures.
Offline
8
On aime
- Un twin stick shooter sur One
- La coopération...
On n'aime pas
-...mais uniquement offline
- Répétitif à souhait
- Une pâle copie de Rambo et cie.
- Réalisation trop simple
- Avare en succès
Status Xbox Live
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Tango Fiesta
Packshot de Tango Fiesta sur Xbox One
Date de sortie française 17 mai 2017
Genre : Shoot'em Up
Dev. : Spilt Milk Studios Ltd
Edit. : Merge Games
1 à 4 joueurs hors ligne - Coop hors ligne