N++ (NPLUSPLUS) (Xbox One)

par Korg51
L’histoire de N+ débute sur Xbox 360 en 2008, le petit studio Metanet Software nous offrait alors un jeu ovni dans lequel nous prenions le contrôle d'un petit ninja traversant des niveaux de plus en plus dangereux. Depuis, un certain SuperMeatBoy est passé par là et a posé bon nombre de bases dans ce style de jeu. Aujourd'hui, N++ prend la relève de son grand frère. Mais neuf ans après, la recette est-elle toujours réussie ? C'est ce dont nous allons parler ici. On enfile son kimono, on noue son slip autour de sa tête et on passe en mode Ninjaaa !
Les voies du Ninja sont impénétrables
Posons les bases, N++ ne vous proposera pas de cinématique vous présentant un scénario transcendant, tout au plus retrouverez-vous un onglet Story dans le menu principal. Sur quelques lignes, est expliqué que vous êtes un ninja. Grâce à un métabolisme rapide, vous possédez certaines aptitudes hors du commun, vous avez une forte attirance pour l’or et votre espérance de vie est de 1 minute 30. Votre credo est le N, la voie du ninja, un système d'entraînement basé sur le cognitif, le spirituel et le physique. Votre but est de terminer une série de 5 levels avant la fin du temps, sachant que ramasser de l’or vous accorde quelques secondes supplémentaires. Votre plus profond espoir est de développer votre skill, votre intelligence et votre habileté afin de terminer tous les niveaux parfaitement. Rien que ça !
L'essentiel est ailleurs, nous sommes d'accord.

Le but du jeu est des plus simple, vous êtes donc un ninja, vous vous retrouvez dans un niveau truffé de pièges et votre but est d'ouvrir le portail de sortie via un bouton disposé dans le niveau tout en récoltant le maximum d’or (si possible tout).
Chaque niveau est divisé en cinq sous niveaux et une chose est sûre, le titre n'est pas avare en contenu, jugez par vous même.
Le mode solo est le plus classique, vous traversez les sous levels, la mort a peu d'importance, l’or que vous récoltez vous octroie de précieuses secondes.
Dans le mode Hardcore, ce sont 25 niveaux qu'il faudra traverser d'une traite. Le temps continue de s'égrener même si vous devez recommencer suite à un décès, et l'or qui pourrait vous donner quelques secondes de plus pendant le niveau n'est ajouté au compteur qu'une fois le portail de sortie atteint, autant dire qu'il vaut mieux ne pas trop bloquer sur un tableau ou c'est le game over assuré.
Le mode Race demande à ce que traversiez les cinq levels en moins de cinq minutes, les morts comptent, il va falloir se dépêcher !
Enfin, le mode coop vous propose des levels ou les niveaux ne seront possibles qu'à deux ou plus, sachant que la mort d'un des joueurs ne signifie pas la fin de la partie, tant qu'au moins un survivant atteint la sortie.

Autant vous dire qu'il y a du choix. L'ensemble de ces modes est jouable en coop jusqu'à quatre joueurs, malheureusement seulement en offline. Au total ce ne sont pas moins de 4340 niveaux qui sont annoncés, sachant qu'ils ont tous été travaillés à la main et non générés automatiquement, c'est un bel effort de la part des développeurs.
Comble de la classe, un éditeur de niveau vous permet d'ajouter théoriquement un nombre infini de levels, si le coeur vous en dit bien sûr. Enfin, un mode browser vous permet de lancer une série de niveaux au hasard si vous n'avez que quelques minutes de jeu devant vous.
N++ peut se jouer de différentes manières, soit vous désirez décompresser après une longue journée de boulot et enchainer les niveaux sans trop vous embêter avec l'or ou le temps.
Soit vous avez envie de challenge et vous chercherez à faire un temps du feu de dieu.
Soit vous êtes un grand malade et votre but sera de terminer chaque niveau en récoltant tout l'or tout en faisant un temps de dingue. Bon courage à vous.
Mawashi-geri et double loots piqués version Ninja
Avec tous ces modes, le multi local et le créateur de niveau, il y a vraiment de quoi se faire plaisir. Les amateurs de speedrun seront aux anges grâce au classement en ligne, aux replays disponibles, et cela même sur les niveaux créés par vos soins ou par d'autres.
Je vous propose une petite vidéo dans laquelle vous aurez un aperçu du jeu et de mon skill, qui reste clairement à travailler.

Ramasse ta jambe petit Ninja
Avec N++, pas de fioritures, oubliez le HDR, la 4K et le photo réalisme, ici, tout n'est que décors épurés et effets minimalistes. Le menu est sobre et complet, la sélection des niveaux se fait via des ensembles de cases classées par lettres et chiffres (A1, A2...B1…), chaque palier représentant une augmentation de la difficulté du niveau.

Les niveaux justement, la seule différence entre chacun d'eux est la disposition des éléments qui le constituent. En effet, votre écran représente l'ensemble du niveau et tout est visible directement, vous aurez tout au plus la possibilité de changer la gamme de couleur du niveau parmi 119 palettes afin d'avoir la sensation de changer d'univers. À vrai dire on ne demande pas forcément la lune à ce genre de jeu, mais un effort aurait été sympathique pour rendre le jeu moins terne. Un petit effet à droite ou à gauche, un petit décor qui sort de l'ordinaire bref, un peu de variété.
Le héros, à la manière des niveaux, n'est qu'une petite ombre chinoise avec un bandeau autour de la tête, on peut d'ailleurs changer sa couleur également, pas de quoi vous retourner la tête. Sa mort entraîne souvent une explosion du personnage dans une gerbe de sang, les différents morceaux de votre corps allant déclencher d'autres pièges, à la manière de Trial Fusion, il est du coup marrant de regarder ce qu'il se passe avec votre corps après une mort.
Laissons derrière nous le sujet qui fâche pour passer au point positif, le gameplay. Autant le dire tout de suite, amateur de SuperMeatBoy ou adeptes de N+, la maniabilité est juste parfaite. Le personnage possède un vrai poids qu'il faudra apprivoiser et utiliser au mieux pour s'élancer via des plans inclinés, sauter sur des cubes trampolines ou encore viser une petite plateforme entourée d'explosifs. Une chose est sûre, si vous mourez, c'est de votre faute.
Certains niveaux sont diaboliques et nécessitent une véritable précision chirurgicale et un sens du timing parfait afin de récolter la totalité de l'or tout en réalisant un temps du tonnerre.

Afin d'accompagner vos folles courses au travers des différents niveaux, la bande-son électro sonne juste et colle bien au style de jeu. 63 morceaux ont été composés pour l'occasion par des artistes issus de ce style musical. Je l'ai moi-même coupée au bout d'un moment, car je préfère rester concentré, mais elle n'est franchement pas désagréable si vous aimez ce genre de musique.
26 succès composent le titre et une chose est certaine, les chasseurs pourront passer leur chemin. Il faudra en effet passer plusieurs dizaines d'heures pour les déverrouiller tous.
Conclusion
N++ ne trahit clairement pas son petit frère et propose une réelle continuité. Plus de niveaux, plus de modes, un créateur de levels simple et efficace. Malgré tout, je reste déçu du peu d'efforts fourni pour l'emballage, le titre est triste dans ses menus et dans son design général. Je m'étais bien amusé sur le premier et clairement le plaisir est toujours là, mais l'impression de jouer seulement à de nouveaux niveaux plutôt qu'à une suite m'a gêné et clairement, pour 14,99€, je ne saurai que trop vous conseiller d'attendre une promo.
Offline
14
On aime
- Plus de 4000 niveaux différents
- Toujours aussi précis dans son gameplay
- Un éditeur de niveau
- Un mode coop à 4...
On n'aime pas
- ...mais seulement en local
- Peu d'innovation par rapport au premier opus
- Trop cher
- Un emballage trop terne
- Tout en anglais
Status Xbox Live
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
N++ (NPLUSPLUS)
Packshot de N++ (NPLUSPLUS) sur Xbox One
Date de sortie française 04 octobre 2017
Genre : Plates-formes
Dev. : Metanet Software Inc.
Edit. : Metanet Software Inc.
PEGI 7
1 à 4 joueurs hors ligne - Coop hors ligne