NHL 18 (Xbox One)

par TinouCLT
Le hockey sur glace est tout particulièrement apprécié sur le continent nord-américain, ce qui n’empêche pas l’Europe d’être de plus en plus concernée par ce sport de vitesse, de précision et de mises en échec spectaculaires. Après un cru 2017 riche en nouveautés, EA Sports peut-il encore faire plus fort et plus rapide ?
Un contenu monstrueux
Si NHL 17 a proposé moult modes de jeu en en introduisant trois nouveaux, NHL 18 conserve l’ensemble de ces derniers sauf le mode Coupe du monde qui a été spécialement créé l’année dernière pour correspondre à l’événement du même nom. Il y a de quoi faire dans le jeu et les fans seront aux anges. La série n’étant pas aussi bankable qu’un FIFA, les nouveaux venus ne seront pas perdus en route pour autant, le titre a le don de nous prendre la main pour nous présenter ses modes de jeu.

Le gros morceau solo reste bien entendu le mode Franchise. Ce dernier vous permet de gérer l’intégralité d’un club de hockey : le moral de vos joueurs en réalisant des entretiens individuels, la sécurité de votre enceinte, l’hygiène, les services à développer pour avoir des finances au beau fixe, les transferts, les compositions d’équipe ou même réparer des toilettes. Il y en a pour des dizaines d’heures avec un confort de jeu optimal : les férus de management pourront même simuler les matchs afin de se consacrer entièrement à l’aspect gestion. Les nouveautés ne sont pas des éléments déterminants dans l’achat, le mode reste dans le fond identique et fait naître chez le joueur un plaisir immense à tout contrôler.

Au-delà des modes matchs rapides, Deviens pro ou des fonctionnalités Online, NHL 18 a le bon goût d’introduire un camp d’entraînement afin que les nouveaux puissent découvrir toutes les subtilités du hockey tandis que les anciens pourront perfectionner leur jeu de conduite du palet.

Le mode Ultimate Team fait également son retour avec de nouveaux défis à effectuer en solo contre un mode 100 % Online sur l’opus précédent. Il s’agit toujours d’accumuler les matchs (et si possible les victoires) afin de gagner des crédits pour ouvrir des paquets de cartes et ainsi espérer looter les joueurs qui vous permettront de composer votre équipe de rêve. La popularité de ce mode n’est plus à prouver, que ce soit sur FIFA, Madden ou NBA Live, et il s’adapte totalement au monde du hockey sur glace.

Le contenu Online en versus reste quasiment identique, il est toujours possible de consulter son classement dans les statistiques et la stabilité des serveurs est optimale. Vous l’avez compris, NHL 18 perfectionne un peu plus l’ensemble de son contenu et à la vue de la quantité de choses à faire, je vois mal comment un fan pourrait lâcher le jeu. Toutefois, je ne vous ai pas encore parlé de l’ajout principal de cette édition, cela je le réserve pour la partie suivante qui lui sera entièrement consacrée.
NHL Threes, addictif addictif addictif…
LA principale nouveauté de NHL 18 est le mode NHL Threes. Plus qu’un mode, c’est une variante fun et addictive du hockey sur glace classique. Un rappel sur la manière dont se joue cette discipline est nécessaire : deux équipes de six joueurs (un gardien, deux défenseurs et trois attaquants) s’affrontent durant trois périodes de vingt minutes en essayant de marquer plus de buts que son adversaire.

Bien. Oubliez tout cela. NHL Threes réinvente le hockey en proposant à deux équipes de quatre joueurs de s’affronter suivant des règles… aléatoires. Threes est découpé en trois modes distincts : match immédiat, multijoueur et campagne. Ce dernier propose des dizaines de matchs à remporter pour pouvoir faire progresser son équipe en gagnant des lots à chaque victoire (joueurs, maillots, etc.). Si le contenu est gargantuesque, ce n’est pas cela qui rend NHL Threes si jouissif, mais bien le déroulement d’une partie.


Chaque rencontre se débute par un toss (pile ou face), si vous gagnez, vous avez le droit de paramétrer les règles du match, si vous perdez ce sera à l’IA (ou votre adversaire en ligne) de le faire. Sauf que voilà, le mode propose des règles bien particulières : on peut fixer une limite de buts ou de temps, mais surtout activer (ou non) le Money Duck. Ce système est à la fois frustrant, jouissif et addictif car les parties seront toutes différentes.
Pourquoi ? Parce que marquer un but peu vous octroyer un bonus important (but compte double, voire triple, retirer des buts à l’équipe adverse...).

On peut voir en haut à gauche de l’écran quel bonus sera activé au prochain but et c’est pour cela que les matchs deviennent épiques. Imaginez que le match se joue en 10 buts, vous menez 9 à 7 mais le prochain but octroie 3 points à celui qui le marque. La tension sera au maximum. Frustrant, rageant, jouissif, amusant, on passe par toutes les émotions dans NHL Threes. Ce mode est totalement addictif, je me suis régalé !
Le hockey comme si nous y étions
Voilà trois années que la franchise des NHL bénéficie d’un soin tout particulier dans la mise en scène et la présentation des matchs sur le continent nord-américain avec l’intégration des vrais présentateurs. La feature n’est toujours pas disponible sur les versions européennes. Un retard qui peut faire tache ? Non, clairement NHL 18 bénéficie d’une présentation (menus, cinématiques, design) aux petits oignons.

Les commentateurs sont disponibles en anglais, dommage que Roch Voisine ne soit pas de la partie pour la version française / canadienne, cela aurait pu être sympathique (le monsieur avait plutôt un excellent niveau avant que sa carrière ne soit stoppée par une blessure). Ils assurent l’ambiance, au même titre que les musiques de patinoire ou les cris générés par une foule en délire. Ce n’est pas encore totalement cohérent (ce sont les mêmes personnes qui fêtent vos buts et ceux de vos adversaires), mais le jeu envoie du palet auditif en palette de 100 kilos.

Visuellement, le titre se perfectionne encore. Les effets sur les patinoires, la modélisation des joueurs, le public, les textures et les effets de lumière, l’ensemble franchit un cap pour enfin proposer un titre à la hauteur de notre machine. S’il est un point que EA Sports maîtrise parfaitement c’est bien rendre leurs simulations sportives vivantes et grisantes en termes d’immersion et d’ambiance. NHL 18 ne déroge pas à la règle.

D’un point de vue du gameplay, les possibilités sont nombreuses et le titre mise beaucoup sur l’accessibilité. Non pas que les commandes soient simplifiées, mais NHL 18 propose toute une gamme de pré-configuration de touches allant de l’Hybride au Technique en passant par le fameux mode de contrôle nommé NHL 94 où toutes les actions se réalisent avec seulement deux touches. Que vous soyez novice ou habitué, tout le monde peut se lancer dans l’aventure NHL.

La physique se veut avant tout réaliste, même si quelques bizarreries subsistent : un joueur qui ne prend pas le palet quand il passe dessus, des joueurs qui tournent en rond autour de ce dernier ou des contacts parfois délicats. Le hockey sur glace est un sport collectif de vitesse et le travail fourni pour rendre hommage à cet aspect est impressionnant. Il est toutefois dommage que la série ne prenne toujours pas en compte les demandes des fans, notamment le fait de pouvoir mieux jouer de son corps pour protéger le palet afin d’effectuer une passe vers un coéquipier. L’action de NHL 18 est continuellement en mouvement, cela dynamise les rencontres, mais le hockey sur glace peut également se baser sur un jeu plus posé, moins rapide. Un aspect que le futur opus devra intégrer s’il veut rendre hommage de manière parfaite à la discipline.

Deux nouveautés de gameplay pour ce cru 2018 : les feintes en attaque et un nouveau système de défense. Le premier élément est intéressant et nous donne l’impression que le palet n’est pas continuellement collé à notre bâton, le titre gagne en réalisme. Je suis toutefois plus sceptique sur les nouvelles possibilités de défense puisqu’au final nous utilisons toujours autant les mises en échec corporelles, les harponnages et les contres de tirs.

Côté succès, le titre en compte 48 pour un total de 1000G, la liste ne devrait pas trop dépayser les habitués de la licence. Les chasseurs passeront leur chemin, car l’investissement sera long dans l’ensemble des modes de jeu proposés par NHL 18.
Conclusion
Complet, instinctif, beau, jouissif, NHL 18 propose simplement la meilleure expérience de hockey sur glace de tout le temps, même si le titre ne souffre d’aucune concurrence sur le marché. Le jeu transpire les mises en échec corporelles, la passion de la vitesse et introduit un nouveau mode totalement addictif : NHL Threes. On s’amuse, on s’éclate sur les bords de la patinoire, on rage, bref : indispensable.
Offline
18
Online
17
On aime
- Complet
- Accessible à tous
- Visuellement réussi
- L'ambiance des matchs de hockey
- Le NHL Threes
On n'aime pas
- Pas de possibilité de poser le jeu
- La physique parfois capricieuse
Status Xbox Live
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
NHL 18
Packshot de NHL 18 sur Xbox One
Date de sortie française 15 septembre 2017
Genre : Sport
Dev. : EA Sports
Edit. : Electronics Arts
PEGI 7
1 à 4 joueurs hors ligne - Jusqu'à 12 joueurs en ligne - Coop hors ligne et en ligne