Xbox Live    Jeux    Forums    Boutique
Test de Skate 2
par B0blemoch
Aah, la glisse sur console... Toute une histoire pour moi : Il y eu California Games nécessitant déjà d’adopter un mouvement fluide avec son skate ou son surf. La discipline s’endormit un peu sur ses lauriers jusqu'à l’arrivée d’un certain Coolboarder (Un jeu de Snowboard d’un ensemble très cohérent)... Basé sur le même système des clones et variantes vinrent, plus où moins glorieusement, faire leurs nids jusqu’à l’arrivée du messie : Antoine Faucon !
Dans le premier et le deuxième épisode, j’accomplissais les objectifs au plus vite pour me permettre de faire du free skate dans le niveau, découvrir des spots et affiner mon skate. S’en suivit un troisième opus marqué par la grâce… Un quatrième apportant encore plus de tricks et de Flats. Mais Antoine prit de l’âge et, contrairement au vin, ne se bonifia pas avec le temps. Pire il s’endormit tout en s’éloignant de son immense qualité première : Nous faire rêver que c’est nous qui sommes sur la planche. Parce que très sincèrement, même dans mes rêves les plus fous, je n’ai jamais fait un grind de 200m sur le toit d’un bâtiment (par exemple). Et malgré l’excellent système Nail-the-trick, Antoine ne me surprit plus. La gravité qui ne peut plus être réglé dans les options et l’absence de sensations m’ont fait fuir. La fin d’un cycle donc…
Puis S.K.A.T.E. arriva avec la prétention de réussir là où tous se sont cassé les dents : Tuer Antoine. Nous revoilà enfin avec un gameplay souple et neuf, et non plus raide et usé jusqu’à la garde. La bataille n’eut pas vraiment lieu (TH Proving Ground), Antoine préféra repartir pour 2 ans de développement... Un Wallride to face-grind, si je puis dire.

Alors qu’attendre de ce S.K.A.T.E.2 qui est, dès son arrivée, le maitre de cérémonie par forfait ? Ce jeu qui est presque une simulation s'est-il déjà tourné vers l’extravagance de Tony Hawk ? Rassurez-vous, S.K.A.T.E.2 n’a pas tourné de l’œil et conserve la plupart de ses acquis .Vous vous en doutez les ajouts sont mineurs, mais ils contribuent à rendre l’expérience encore plus complète. Alors ? S.K.A.T.E 2 seulement 1.2 ? La réponse là-dessous.
Du Ollie au KickFlip
Commençons par le commencement : Qu’est-ce qui fait la particularité du gameplay ? Des touches judicieusement placés: Les boutons X et A pour la jambe gauche et droite. Les gâchettes Lt et Rt pour les mains (grab). Et enfin les deux sticks Analogiques ; celui de gauche pour le skateur, et celui de droite pour la planche elle-même. Tout cela peut être combiné, voir enchainé pour effectuer des tricks (flip, grab, grind, flat, revert, powerslide, wallride, etc…).
Un incroyable réalisme s’en découle, et la nature du gameplay analogique (un chouïa hasardeuse) laisse une grande marge de progression aux skateurs du pad. Arriver à poser un gap du premier coup tient de l’exploit ou de la chance, mais ceci n’est pas une critique, je vous invite à aller discuter avec un skateur pro qui vous dira que le « one-shoot » n’existe pas dans le vrai monde du skate. Il faut tâter, analyser et faire preuve d’une bonne maitrise pour exécuter un flip trick to grind (le genre de figure vraiment trop nase dans TH). Le réalisme, ouaip, voilà le topo.

Comme les deux démos sont disponibles sur le MarketPlace Xbox Live, hâtons-nous de décrire les nouveautés de ce deuxième S.K.A.T.E. La plus évidente est le bouton Y qui sert à lâcher sa planche pour marcher. Idéale pour enfin remonter des escaliers fraichement descendus. Le gameplay y est rigide, mais l’option à le mérite d’exister, ce qui rend les sessions bien plus libres qu’avant. Attention pour les adeptes de Tony Hawk : Ceci n’est pas une figure comme le Caveman d’Antoine. L’autre nouveauté affiliée à ceci, c’est le mode construction. Grâce à la touche Rb vous pourrez agripper un objet (poubelle, barre, tremplin etc…) et les placer comme bon vous semble et créer vos propres Spots à tout moment. Une riche idée. La touche Rb pour agripper ? Oui au sens large ! Cette touche n’est pas là que pour la construction à pied, vous pourrez ainsi agripper des voitures pour prendre de la vitesse où grimper des côtes, mais surtout pour « agripper » un coping (En haut d’un half-pipe) pour faire un quelconque Hand-plant. Ajoutons le Boneless et ses variantes qui se font logiquement en pressant le Grab et un Kick (Lt et A par exemple) au sol, en Coping, ou encore en Air ou à la réception au sol. Bref la palette de mouvements est ahurissante et votre créativité ne semble pas avoir de limites (ce n’est pas parce qu’on fait un grind que l’on ne peut pas mettre un grab par-dessus, et dans le même ordre, faire un powerslide avec un grab). Je vous laisse le soin de deviner ce qui se passe lorsque l’on maintien X+A+Lt+Rt (tellement logique).

Il vous est possible d’utiliser votre téléphone cellulaire pour appeler différents personnages comme Big Black qui vous aideront, par exemple, à faire du skate dans des zones tenues par des vigiles en mode carrière. Et si vous n’arrivez pas à faire une figure et que votre avatar se vautre à plusieurs mètres en contrebas vous pourrez cette fois ci utiliser une fonction pour vous prendre une gamelle de choix qui fait non seulement du score, mais aussi beaucoup rire. Tous ces éléments vous aurez le loisir de les apprendre dans un mode carrière qui sert de gros tutorial. Celui ci étant scénarisé de fort mauvaise manière (mais bon, le scénario a le mérite d'exister...). Les joies de S.K.A.T.E.2 se révèlent en Free-Skate, sans prise de tête, et sans objectif, si ce n’est de faire du skate pur. Le Free-Skate n’apporte aucun chalenge autre que personnel, c’est alors que le Xbox Live entre en scène: Le top !
Hey mec, t'as un spot là
Passons sur le classique mode Party qui vous propose de jouer devant votre écran jusqu’à quatre joueurs à tour de rôle pour aller directement vers le Xbox Live et son mode « Free-Skate ». Vous êtes libre de faire ce que vous voulez sur la carte, la session étant ouverte, des joueurs peuvent vous rejoindre. C’est de là que vous pourrez lancer, si vous le souhaitez, des épreuves comme des tricks attacks. Les joueurs désireux de participer ont quelques secondes pour accepter la requête. Les autres peuvent tranquillement continuer leurs sessions de free skate. Une fois le vainqueur défini, vous voilà à nouveau « free ». Convivial et pas prise de tête comme le skate « de la vraie vie ».
Il claque ton grip perso !
Autant dire de suite : S.K.A.T.E.2 est beau, mais peut-être moins fin que le premier. La somme de détails à l’écran étant nettement plus complexe, il n’est pas rare de voir des voitures et autres piétons apparaître 10 mètres devant vous. Cela n’apporte que des problèmes mineurs puisque le jeu se concentre sur votre skateur et son environnement proche. Il est d’ailleurs important de noter la présence du choix de la camera plus éloigné pour ceux qui avaient pesté contre celle du premier volet. Je regrette que les filtres à l’écran soient moins nombreux, voir carrément absent du mode replay…Qui lui-même est très restreint (ce n’est pas maintenant que l’on va voir des machinima de S.K.A.T.E). Les ralentissements sont aux abonnés absents, et les changements de luminosité (couchers de soleil) sont réussis. Pas de chargements intempestifs. Du bon et du moins bon, mais le bilan technique est très satisfaisant et S.K.A.T.E.2 reste le canon du genre, avec sa physique relativement réaliste.
L'avis de B0blemoch
Alors oui, S.K.A.T.E.2 n’est QUE la version légèrement amélioré de S.K.A.T.E. sortie un an et demi plus tôt. Mais les ajouts qu’il incorpore sont assez notables pour changer de crémerie. Le jeu est plus complet, et je ne saurais trop conseiller aux détenteurs du premier d’aller revendre leurs galettes périmées pour se fournir celle-ci. Il n’est pas parfait, mais reste le meilleur jeu de glisse tous supports confondus (skate, surf, snow, etc...). Après c’est à vous de voir si vous aimez le genre ou pas.
Si je devais imager pour les puristes; je dirais que S.K.A.T.E.2 c’est Rodney Mullen : Des tricks en apparence si petits, mais pourtant si grands. Indispensable pour les fans, faute d’autres choses... Et en espérant le retour triomphal de Tony Hawk pour une concurrence féroce entre les deux franchises... La prochaine fois...
LES PLUS
- Il est plus fluide
- Il est plus complet
- Il est indispensable
- Il est le seul cette année
LES MOINS
- S.K.A.T.E.1.2 (peu d'ajout)
- La licence risque de s'essouffler
- une heure pour s'adapter à la prise en main
OFFLINE 14/20
ONLINE 16/20
Suivez-nous