XBOX LIVE    JEUX    TUTOS    FORUMS    BOUTIQUE
Test de Shaun White Skateboarding
par ChevalierBayard
Plutôt une nouveauté dans le genre, Shaun White Skateboarding arrive avec un scénario. Ok, un scénario de type « timbre poste » mais cela reste une agréable surprise. Il n'en fallait pas plus pour me donner envie d'en savoir un peu plus sur cet énième « jeu de skate ».

Que le flow soit avec toi !
Commençons donc par placer le décor : sous l'emprise du « Ministère », la vie dans la ville de New Harmony est devenue sinistre et monotone. C'est d'ailleurs très bien rendu à l'écran par une imagerie qui rappelle immédiatement le 1984 de George Orwell et en particulier son adaptation par la BBC dans les années 50. Tout y est gris, les murs comme les habitants. Comme Big Brother, le Ministère rappelle son omniprésence par des panneaux à son effigie alors que des écrans diffusent des slogans destinés à conserver la population sous contrôle (« Soyez normaux », « Les couleurs sont dangereuses », etc.). L'ennemi public n°1, Shaun White, vient d'être capturé et emmené pour être rééduqué. C'est donc à vous de prendre la relève !

Grâce à votre skateboard vous avez le pouvoir de faire disparaître le vernis grisâtre du Ministère et faire exploser les couleurs tout simplement en réussissant un maximum de figures. Plus vous en enchainez et plus votre pouvoir, le flow, grandit. Vous pouvez alors « réveiller » les habitants ou encore refaçonner la ville elle-même en un immense skate-park ! Dans une société où l'utopie est prohibée, vous apprenez à mesure de votre progression à « libérer votre esprit » et détecter rampes, rails ou surfaces « imaginaires » qu'il n'appartient qu'à vous de rendre tangibles et déformer à loisir par votre volonté. Sur les dernières épreuves de votre périple, vous arriverez même à générer spontanément des rails, et transformer ainsi une chute fatale en un ride exceptionnel, voire … à « skater » sur l'eau !

En prenant le temps d'explorer la ville divisée en cinq zones, il m'aura fallu pas loin d'une quinzaine d'heures pour libérer Shaun et renverser le Ministère. New New Harmony reste ensuite ouverte pour la chasse aux succès.
Seul au Monde...
C'est un peu le sentiment que j'ai eu en essayant désespérément de tester le multi-joueur de Shaun White Skateboarding. C'est simple : il n'y a p-e-r-s-o-n-n-e, pas un skater à l'horizon, pas l'ombre d'une roue...

Je me suis donc rabattu sur l'écran splitté à deux joueurs pour tester les différents modes qui sont : « La guerre du flow » (où le but est d'atteindre le flow maximum en un temps donné), « Ministère contre Rising » (selon son camp, griser ou colorer la majorité de l'espace environnant), « Bataille de façonnage » (façonner un maximum d'éléments en atteignant le flow nécessaire), « Skate libre » (débloqué via Uplay, quand il veut bien marcher, contre 30u) ; le tout sur seulement quatre cartes différentes. Je ne suis déjà pas fan de l'écran splitté mais les différents modes ne sont franchement pas très marrant à deux.

Puisque j'ai mentionné Uplay, l'un des succès Xbox et Uplay est « Débutant en multijoueur ». Il se gagne, je vous le donne en mille, en finissant une partie multijoueurs en ligne et on arrive à l'autre grosse frustration du multi: ses succès ne se débloquent qu'en jouant sur le Xbox LIVE ce qui en fait du coup des succès très difficiles à ajouter à son palmarès.

Tout ça pour dire que pour le multi c'est plutôt raté ; à moins d'acheter le jeu à plusieurs amis.

De grands pouvoirs impliquent une grande dextérité
Tonton Parker n'a pas tord, il faut en effet un peu de temps pour prendre Shaun White Skateboarding en main. Le monde est vraiment ouvert et vous n'avez jamais qu'une seule façon d'atteindre votre but. Les figures sont faciles à enchaîner, le problème c'est qu'il faut les enchaîner, sans arrêt puisque vous devez quasi-toujours maintenir votre niveau de flow au maximum. Il est donc difficile de visualiser son itinéraire quand on est obligé de faire sauter son personnage comme un cabri. Ceci n'est également pas sans vous donner quelques envies d'envoyer le paddle dans la télé après un saut raté. Parfois cela vous oblige à reprendre un long circuit qui n'est pas sans risque de chutes. Quand en plus il faut avant refaire monter votre flow retombé à zéro... ça peut énerver un chouilla. L'aspect répétitif est aussi souligné par la playlist qui est sympa mais compte trop peu de morceaux.

Sinon l'effet de colorisation est vraiment sympa et il en va de même pour les vagues de flow. Quand au niveau maximum une figure réussie crée un souffle dantesque qui secoue les arbres et voitures alentours, c'est un vrai panard !
L'avis de ChevalierBayard
Tout ça pour dire que je trouve que Shaun White Skateboarding est un chouette petit jeu qui ne devrait pas être aussi boudé que l'absence totale de session Xbox LIVE l'indique. Si la remontée et le maintien du flow au max est parfois pénible, j'ai trouvé ça plus fun que les enchainements imposés de tricks ou autre que j'ai pu voir dans d'autres jeux de skateboard que je n'ai jamais fini, lassé bien avant les crédits. Là il y a une vraie ambiance qui pour moi fait toute la différence alors, « libérez vos esprits » et pensez à m'ajouter pour une session multijoueur! ^^

LES PLUS
- Original !
- Le rendu « 1984 »
- Les vagues de flow
LES MOINS
- N'échappe pas à l'aspect répétitif du genre
- Trop peu de morceaux dans la playlist
- Pas un skateboard sur le LIVE
OFFLINE 13/20
ONLINE 11/20
Suivez-nous