Fairytale Fights (Xbox 360)

par SegaGio
Un jeu de plateformes ayant pour toile de fond un conte de fées … De quoi attirer les plus jeunes d’entre vous... Le petit chaperon rouge, les trois petits cochons, Blanche Neige… Mais, mais … Qu’est-ce donc tout ce sang et ces membres arrachés ?
Quoi ? Ce soft est interdit aux moins de 16 ans ? Bon, d’après le titre « Combats dans les contes de fées », on se doute qu’on n’allait pas diriger le petit chaperon rouge pour livrer un pot de confiture et quatre biscottes à la mère-grand, mais de là à charcuter des bûcherons… Ce jeu ne fait pas dans la dentelle !
Il était une fois … une tronçonneuse.
L’intro démarre en nous présentant les différents protagonistes du jeu : le petit chaperon rouge, Jack haricot, l’Empereur nu (oh le pervers !) et Blanche Neige (les quatre personnages jouables). Après avoir choisi votre personnage tout mimi, vous voilà à Conte-Ville, un havre de paix, où les jolies couleurs et la douce musique d’ambiance NE VOUS PRÉPARE PAS à vos futurs démembrements et aux dizaines de litres de sang que vous allez faire verser.
C'est ce joli village qui fait office de menu, vous pourrez donc choisir votre personnage (si vous désirez en changer lors de l’aventure, par exemple), voir les statistiques de vos armes, modifier les options, etc.
L'aventure peut se jouer jusqu’à quatre, pour encore plus de démembrements, plus de sang... Miam miam !

Le soft s’apparente à un « hack n’ slash » avec certaines phases de plateformes où nos héros devront bien souvent éviter des pièges afin de ne pas finir en rondelles ensanglantées. Nos petits héros tout mignons vont en massacrer des bûcherons, des petits bonshommes en pain d’épice et j'en passe.
Il y a vraiment un décalage entre tout ce petit monde plaisant, coloré et enchanteur, cette douce musique et tout ce sang et cette violence. Cela est assez plaisant, du moins au début...

Les armes sont d’ailleurs très diverses et on peut trucider les vilains pas beaux avec des haches de bûcherons, des couteaux, d'armes à feu mais aussi des sucettes, d'espadons, diverses potions... Au total 150 sont disponibles dans le jeu.

Les divers coups sont donnés en usant du stick analogique droit, système assez plaisant mais je vous en reparle dans la partie technique du test. Il y a une jauge spéciale qui, une fois remplie, vous offre la possibilité d’exécuter un super coup qui découpera votre ennemi dans tous les sens. Certains super-coups sont affichés dans une fenêtre laissant apparaitre le démembrement plus en détail.
Petits massacres entre amis


L’aventure peut se jouer en coop, jusqu’à quatre joueurs sur la même console ou via le LIVE, Le mode l’histoire est jouable en coopération dans sa totalité, ce qui est bien évidemment plus amusant (enfin, il le devrait). Le problème se situe au niveau de la caméra, chaque joueur ne peut évoluer indépendamment. Problème identique que dans les premiers jeux Lego... Vos amis pourront aussi s’amuser à vous découper, car dans FairyTales les tirs amis sont tranchants. A noter que pour les amateurs de succès, les petits points Gscore tant recherchés sont déverrouillables aussi pour les autres joueurs, pendant la coopération.

Le soft propose même un mode « arène » où vous pourrez sur un terrain délimité, vous trucider entre amis, malheureusement les terrains de jeux sont trop peu nombreux : « le terrarium », « la mêlée de bûcheron » et « dans les nuages ». Vous pourrez choisir la durée de combat et le nombre de points pour remporter la victoire.

Bref, le multi est assez pauvre, car l’aventure devient vite répétitive, même à plusieurs, et le mode « arène » est trop peu développé pour qu’on s’y attarde plus longuement, nous aurions aimé davantage de niveaux plus grands et peut être même d’autres modes de jeux pour allonger la durée de vie du soft.
Bon soft ou massacre ?
Niveau graphismes, le soft est très joli, très coloré et le contraste entre ce monde tout mignon et la violence dont le jeu est bourré est parfaitement bien intégré. Certes, le jeu n’est pas très évolué graphiquement à côté de ce qui se fait actuellement, mais c’est l’ambiance qui veut ça, après tout !

En ce qui concerne la maniabilité, le système de combat est très bien pensé, en effet, il suffit de donner une direction à l’aide de l’analogique droit pour frapper dans cette direction, et si vous maintenez la pression, les coups seront plus puissants. Mais la précision n’est pas de mise, surtout lors de certains sauts, il faudra en effet s’y prendre à plusieurs reprises.

Niveau bande-son, les musiques sont assez plaisantes, et contrastent bien avec la violence du soft, mais les personnages ne s’expriment pas, et cela est bien dommage : Nous aurions aimé plus de bruits, de cris de la part des différents protagonistes !

Pour ce qui est du scénario, il est inexistant. Je ne parle pas de la durée de vie qui de toute manière va être mis à l'épreuve de vos nerfs tant le jeu est répétitif.
Conclusion
Un jeu qui aurait pu être meilleur s’il avait proposé une évolution des personnages. le jeu s’avère, au final, vraiment répétitif que ce soit seul ou à plusieurs. Le mode multi, pour sa part, se révèle être trop pauvre.
Il vaut mieux, donc, l’essayer avant de l’acheter et c'est bien dommage car il propose de bonnes idées comme le système de combat et le décalage entre conte de fée et horreur. A noter toutefois que le jeu est trouvable à très bas prix dans certaines enseignes...
Note 5/10
On aime
- Le contraste cartoon / horreur
- Les musiques
On n'aime pas
- Trop répétitif
- Multi trop pauvre
- Persos inexpressifs
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Fairytale Fights
Packshot de Fairytale Fights sur Xbox 360
Date de sortie française 23 octobre 2009
Genre : Action
Dev. : Playlogic
Edit. : KOCH Media
PEGI 16
1 à 4 joueurs hors ligne - Jusqu'à 4 joueurs en ligne - Coop hors ligne et en ligne
Neuf : 11.99 €
Occasion : 3.67 €