F1 2010 (Xbox 360)

par Lud0
Après des années d’absence sur Xbox 360 une simulation de F1 fait son grand retour sur notre console par le biais de Codemasters. Un studio anglais... Quoi de mieux pour développer ce jeu ? D'autant plus que celui-ci est à quelques encablures à peine des garages de la majorité des équipes.
Dans la cour des grands
Le jeu commence par une interview d'une journaliste alors que vous débarquez comme une fleur en F1, fleuron de la course automobile. En tant que bleu, vous devrez faire vos preuves tout au long des trois, cinq ou sept ans de carrière que vous propose le jeu en solo. Vous aurez donc un cruel choix à faire parmi les dernières équipes du plateau pour débuter votre saison. Votre agent vous attend tranquillement dans le paddock pour vous présenter vos objectifs entre chaque course et vous tient au courant des évolutions de votre carrière, notamment si des équipes plus influentes s’intéressent à vous.

Depuis votre motor-home, vous aurez la possibilité des régler différents paramètres tels que la difficulté ou la longueur de la course (que vous pouvez régler de vingt tours à la totalité du grand-prix). Ce principe s’applique également aux essais et aux qualifs qui sous forme de week-end long vous occuperont une bonne partie du vôtre. Vous pouvez tout de même ignorer ces deux derniers, mais cela pourra influencer négativement votre carrière puisque certains des objectifs réclamés par votre team vous permettront de déverrouiller des avancées technologiques au centre de Recherche & Développement.

Le moteur EGO Engine, celui-là même qui équipe Colin Mc Rae Dirt, a été retravaillé et vous serez assez impressionné par vos premiers tours de roues en compagnie des autres fous furieux. Le plaisir est immense lorsque l’on court en vue "casque" puisque les sensations de vitesse sont bien présentes. Et lorsque la météo fait des siennes, les gouttelettes projetées par les concurrents devant vous vous en mettront plein la vue et vous empêcheront de voir la route devant vous correctement. Seule votre connaissance des circuits vous aidera à freiner au bon moment et vous fera éviter l’accident.

La totalité des dix-neuf grands prix a été reproduite au centimètre près et ce n'est qu'avec un peu d’entrainement que vous trouverez la meilleure ligne et les zones propices aux dépassements. En plus de cela, vous devrez également gérer vos arrêts aux stands, ô combien pénalisants avant le patch, un peu améliorés après celui-ci, le porte-sucette vous empêchant de quitter votre stand tant qu’une voiture était encore dans la ligne des stands.
12 vs 12
Du coté du multijoueurs, seuls douze adversaires humains peuvent s’affronter. Les douze autres étant gérés par l’I.A. Le modes de jeu proposés sont classiques : Sprint,une course unique sur trois tours, Pole Position avec des qualifs de vingt minutes, Endurance qui vous propose 20% d’un GP ; et pour finir, un week-end quasi entier avec des qualifs de quinze minutes et sept tours de circuits pour la course. Vous pourrez également créer vos propres grand prix personnalisés. Tout ceci dans la plus grande fluidité réseau puisqu’aucun lag n’a été ressenti. Les connexions aux sessions se sont également faite sans problème aucun.
Et sous le capot ça donne quoi ?
Comme je vous le disais plus haut, le moteur EGO Engine fait ses bons offices, quel que soit la météo ou l’heure du jour ou de la nuit, vous ne serez pas déçu de ce coté là. L’I.A non plus n’est pas en reste puisque la réaction des pilotes numériques frise celle de l’être humain quand il s’agit de pousser gentiment un adversaire hors de la ligne pour mieux le doubler. Cependant, elle saura aussi vous éviter lorsque vos dépassements seront limite et pourraient provoquer des dégâts.
Conclusion
Le jeu est très complet et reprend tous les éléments techniques qui ont fait la saison 2010 et si la télémétrie manque cruellement par rapport à ses concurrents et que la configuration de la voiture se révèle également légère, même en mode « pro », on lui pardonne tellement le reste tient la route.
Codemasters a su gérer la difficulté afin de permettre aux néophytes de rouler comme des pros et aux amateurs de vitesses de frôler les chronos des champions. Un must-have en attendant l’opus 2011 qui, on l’espère, améliorera les nombreux points négatifs dans la simulation pure et dure et les podiums, grands absents de cet épisode 2010.
Note 9/10
On aime
- Graphismes
- Météo
- Carrière
- Sensations de pilotage
- Le réalisme
- L’I.A
On n'aime pas
- Gestions des dégâts
- Pas de télémétrie
- Manque de finesse dans les réglages de la voiture
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
F1 2010
Packshot de F1 2010 sur Xbox 360
Date de sortie française 23 septembre 2010
Genre : Course
Dev. : Codemasters
Edit. : Codemasters
PEGI 3
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 12 joueurs en ligne
Neuf : 6.84 €
Occasion : 2.7 €