Final Fantasy XIII-2 (Xbox 360)

par Kikizoide
Square Enix est, comme promis, de retour avec un nouveau Final Fantasy. Après un épisode XIII controversé, les développeurs ont décidé de rester dans le même univers mais en proposant un nouveau scénario. Inévitablement, on se remémore la première tentative de l'éditeur avec un FF X-2 en demi-teinte, mais aujourd'hui Square Enix a fait parler son expérience et cela se voit.
Final Fantasy XIII-2 : promenade dans l'espace-temps
Cocoon est à présent retenue par un pilier de cristal et Serah, la jeune soeur de Lightning, survit aux côtés des amis de Snow. Lui-même est parti à la recherche de Lightning, mais ils en restent tous sans nouvelles.
Un beau jour, un visiteur du futur, Noël, vient rendre visite à la jeune Serah pour lui parler de sa rencontre avec Lightning. S'en suit une balade ininterrompue au travers du temps avec comme ennemi récurrent, Caïus
personnage énigmatique dont on souhaiterait en savoir un peu plus dès le début.

Ainsi ce nouvel opus ne se parcourt pas comme le premier du nom. Au lieu de parcourir des lieux, on va surtout aller d'époque en époque. L'intérêt vient surtout de nos agissements qui auront une répercussion sur le futur en bien, mais aussi quelques fois en mal. Les quêtes annexes vont demander au joueur de jongler entre les époques afin de retrouver des objets ou d'autres choses que recherchent certaines personnes.

Le système de combat reste le même (suivant une jauge de temps, on utilise les styles du dernier opus : attaquant, ravageur, défenseur, soigneur, tacticien et saboteur) mais avec une différence de taille : au cours de leur périple, nos héros vont se battre contre de nombreux ennemis qu'ils vont pouvoir utiliser. Les développeurs ont récupéré la bonne idée dans d'autres RPG de pouvoir se battre aux côtés d'ennemis "collectés" au cours de notre périple. Ceux-ci possèdent aussi un cristarium qui sera complété grâce à certains objets récoltés ici et là. Malheureusement, on ne contrôle toujours qu'un seul joueur, et cela reste un peu frustrant de ne pas pouvoir tout décider...

Le Cristarium est devenu encore plus simple permettant au joueur d'améliorer plus rapidement certains styles, mais on sent que le soin a surtout été apporté sur celui des monstres familiers. Si certains petites bêtes atteignent le plafond au niveau 20 ou 40, d'autres peuvent aller jusqu'au niveau 99. Ainsi les plus forts ne sont pas nécessairement ceux que l'on croit au début.
Enfin on peut souligner le retour des courses de Chocobos (même si cela ne sert pas vraiment à grand chose), ainsi que la possibilité de jouer dans le casino de Fortuna histoire de flamber tel un vieux brisquard.
In english please
L'aventure est entièrement sous-titrée en français avec comme fond sonore des voix anglaises de bonne facture. Les voix japonaises auraient ajouté un peu de caractère mais on s'en sort plutôt bien. Du côté sonore, les musiques partent une nouvelle fois dans tous les sens avec de grandes envolées par moments ou des musiques sous fond de métal. Mais cette fois-ci, je trouve que l'ensemble est plus digeste que dans le dernier épisode.
Visuellement le titre reste aussi beau que FF XIII voir un peu plus fin par moments mais l'intérêt principal de cette suite réside dans les cinématiques interactives. Fini le temps où on bavait passivement devant ces longues œuvres d'art. Ici, il faut s'employer et vivre les magnifiques vidéos sous forme de QTE bien senties.
Conclusion
Finalement, il est facile de deviner que cette suite s'avère réellement séduisante avec une plastique toujours aussi belle et un système de combat très rapide à prendre en main. Même si le jeu s'avère facile en grande majorité, à part certains boss atrocement longs à battre, on prend vraiment un bon moment malgré les allés et venus dans un monde déjà visité dans l'épisode précédent. Les développeurs ont trouvé le bon compromis grâce à cette idée de portail qui permet de traverser les époques. Malheureusement, ils ont complètement mis de côté les invocations, marque de fabrique de la série, pour se concentrer sur les familiers. Du coup, il manque ces attaques de fous furieux dont on raffolait dans les précédents FF. Bien entendu, cela n'entâche en rien la qualité de ce Final Fantasy XIII-2 qui permet une nouvelle fois de garnir la XBOX 360 d'un nouveau RPG d'exception.
Note 9/10
On aime
- Cinématiques vivantes
- Les familiers
- Caïus
- Un Final Fantasy !
On n'aime pas
- L'absence d'invocations
- On ne gère qu'un perso
- Quelques allés et retours
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Final Fantasy XIII-2
Packshot de Final Fantasy XIII-2 sur Xbox 360
Date de sortie française 03 février 2012
Genre : RPG
Dev. : Square Enix
Edit. : Square Enix
Final Fantasy XIII-2 Retrocompatible Xbox One
PEGI 16
1 joueur hors ligne