WRC 3 FIA World Rally Championship (Xbox 360)

par Lud0
Sous licence officielle de la FIA, WRC 3 FIA World Rally Championship est de retour sur les étals de vos revendeurs préférés. Ce troisième opus est toujours développé par Milestone qui nous promet par ailleurs de grosses évolutions par rapport au second épisode, grâce au développement d’un tout nouveau moteur.
Loeb inside
Il faut être clair, Milestone souffle le chaud et le froid dans ses réalisations, chacun des deux précédents épisodes avait ses bons et ses mauvais cotés. Après avoir été plutôt déçu du côté simulation du second épisode, j’étais refroidi. Mais voilà, pour vous montrer ce que vaut le jeu, je l’ai quand même lancé, histoire de vous en faire une vidéo. Et là, j’ai carrément été séduit par le gameplay (que je n’ai testé qu’à la manette) et les graphismes, qui sans atteindre des sommets, étaient attirants.

Et puis il y a la licence. C’est le seul jeu sur le marché à posséder la licence WRC pour laquelle il faudra compter sur les cinquante-quatre tracés officiels du championnat, des trente-cinq modèles de véhicules et les cinquante équipes officielles, rien de moins.

Pour le solo, deux modes se présentent à vous : l’omniprésent "Carrière" et le mode "Road to Glory". Le premier vous fera suivre toutes les étapes du championnat, à ceci près que vous pouvez régler le nombre d’étapes avant de bruler de la gomme. Il n’y a finalement que peu de chose à en dire si ce n’est qu’en multipliant les étapes, j’ai ressenti comme des impressions de déjà-vu.
Road to Glory est également un mode Carrière que l’on appellera fun, ou arcade. Le pilotage est identique au mode Carrière, mais à chaque étape, vous changez de voitures. Ce qui fait que vous passez de la toute dernière Citroën de Loeb à une bonne vieille 504 de 1975.

De par le changement de véhicules, on sent bien les différences de tenue de route et c’est un réel plaisir de passer de l’un à l’autre. Si le mode carrière vous oblige à faire de chrono, Road to Glory aussi, mais avec un bémol : vous avez le droit de conter fleurette aux rubans de chantier sur le bord de la route et de partir en dérapage à chaque virage. Au contraire, cela vous rapporte des points. En fin de course, selon votre position, vous remporterez des étoiles. Les points recueillis à déraper se transformeront également en étoiles avec en sus un objectif de points à faire pour récolter un maximum d’étoiles. Ces dernières vous donneront tout d’abord accès à des améliorations pour votre voiture, accès à d’autres voitures, des peintures, des adhésifs et j’en passe, mais aussi et surtout au niveau supérieur. Lorsque vous avez assez d’étoiles, vous aurez la possibilité de vaincre la star locale sur circuit fermé. Une fois cela fait, le niveau de nouvelles courses ou mode de courses seront disponibles dans tous les Championnats déjà joués.

Toutes ces compétitions peuvent se faire seul ou à quatre via le mode "Hot Seat", qui consiste simplement à ajouter des joueurs. Pour le gameplay, ce sera à tour de rôle. Si vous êtes en retard par rapport à vos amis, vous le saurez bien vite grâce aux fantômes de ces derniers.
Loeb versus Loeb
Mais rien ne vaut de se comparer aux autres, ainsi est fait l’être humain. Et pour WRC 3, quoi de mieux que le LIVE ? Ici, deux choix s’imposent : "Parties personnalisées" qui vous permettent de rejoindre une partie déjà créé ou bien "Créer une partie". Sans oublier la possibilité de voir le classement des joueurs ou les chronos faits sur chaque spéciale.

Si vous souhaitez créer votre propre partie, les choix sont assez limités. Vous pourrez choisir la catégorie de voiture WRC, Classe 2 ou 3, mais en aucun cas les vieilles charrues des années 70. Concernant la sélection des tracés, cela peut être aléatoire ou par vote. Vous pourrez ensuite définir un nombre maximum de joueur (jusqu’à 16), le niveau de réalisme des dégâts et si votre partie est publique ou privée.

Vos parties ne souffriront pas du lag puisque vous ne vous battez que contre des fantômes.
Soulevons le capot
Comme je le disais en préambule, ceux qui se sont amusés avec les précédents opus sentiront une énorme amélioration. Un tout nouveau moteur a été mis en place pour corriger les défauts et l’on ne se sent plus dans un bus lorsque l’on prend un virage. La conduite devient alors plus souple.

Toutefois, les environnements, même retravaillés, manquent de vie. Il manque un mouvement de branches dans les arbres, des petits oiseaux dans le ciel, que sais-je ?, un petit quelque chose qui permettrait d’apprécier à leur juste valeur un bon replay.

La bande sonore qui accompagne chacun de vos virages a elle aussi été grandement travaillée. De là à dire que l’on se croirait dans la DS3 de Loeb, il n’y a qu’un pas que je ne franchirais pas, Sébastien m’a jamais laissé conduire sa voiture, mais les sons me paraissent toutefois bien en deçà de la réalité. La musique est peu présente et ne s’entend que dans les menus, elle est plutôt electro et peut déplaire.

Je finirais par les temps de chargement un poil trop long à mon goût, mais j’aime être servi rapidement.
Conclusion
Comme je le disais, c’est le seul titre à posséder la licence WRC. Bien qu’il y ait de grosses améliorations par rapport aux précédents épisodes, on en attend encore plus. Les voitures sont très bien modélisées à l’extérieur alors que l’intérieur (dont la vue est impossible en conduite) et le bruit du moteur sont en deçà. Le ressenti lors du passage d’un type de revêtement à un autre est lui aussi bien géré, tout comme le passage d’une DS3 à une Mini WRC. Les sensations sont bien différentes même sur une seule voiture dès lors que vous passez par la case amélioration de Road to Glory.

J’ai pris mon pied au volant, mais je suis revenu à la manette, l’utilisation du frein à main est réellement nécessaire sur certains tracés et le bouton est trop loin sur le volant.
Note 6/10
On aime
- La licence
- La gestion du volant
- Le pilotage
- Le mode Road to Glory et ses vieilles voitures
- Le design des voitures
On n'aime pas
- Les temps de chargement
- Les décors pas assez vivants
- Les vieilles voitures ne sont pas pilotables en multi
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
WRC 3 FIA World Rally Championship
Packshot de WRC 3 FIA World Rally Championship sur Xbox 360
Date de sortie française 12 octobre 2012
Genre : Course
Dev. : Milestone
Edit. : Black Bean Games
PEGI 3
Jusqu'à 16 joueurs en ligne
Neuf : 36.21 €
Occasion : 11.84 €