Wreckfest (Xbox One)

par Kreuvaitte
Les jeux de voitures constituent une catégorie qui est loin d’être en souffrance dans le monde du jeu vidéo. Toutefois, ceux-ci adoptent plusieurs approches, et l’une d’entre elles n’est pas autant représentée que les autres. Celle-ci met en scène des véhicules ayant bien entendu pour objectif de décrocher la victoire, mais le tout dans un contexte de démolition extrême des adversaires. Bien entendu, plusieurs licences viennent en tête, mais un nouvel entrant fait son arrivée dans le domaine, sous le nom de Wreckfest. C’est le studio Bugbear Entertainment, à qui l’on doit notamment des épisodes de Flatout, qui se propose de nous emmener sur les circuits les plus mouvementés du globe. Casque obligatoire avant de poursuivre la lecture de ce test !
Drive Hard, Die Last !
Ce n’est pas toujours le cas, mais certains jeux de caisse proposent un scénario plus ou moins abouti. Concernant Wreckfest, ce n’est pas un volet sur lequel les développeurs se sont particulièrement penchés, et ce n’est pas plus mal. Si cela peut éviter de devoir subir moult cinématiques qui n’apportent pas toujours grand-chose dans le fond, passons directement à l’action. Le ton est donc explicitement donné dès les premières minutes du jeu. L’objectif principal sera de concourir sur chaque course, sachant qu’il ne sera pas forcément nécessaire de finir premier à chaque étape, et que plusieurs approches sont bien entendu proposées.


Destruction Derby .. or not !
La prise en main des véhicules se fait en toute simplicité, si ce n’est que quelques tours seront nécessaires afin de bien jauger les mouvements de ces derniers, comme pour tout jeu de voiture. Il ne faut surtout pas se laisser dérouter par la première course en tondeuse, qui pourrait en décourager certains, surpris de ne pas se retrouver au volant d'un bolide de première catégorie dès les premières minutes du jeu. Une fois cette épreuve terminée, il ne vous reste qu’à vous lancer à fond dans le mode carrière, qui en propose pour tous les goûts, avec 5 championnats, incluant chacun des panachés variés allant d'affrontements en masses sur circuits en 8, sans oublier les duels qui vous mettront face à une concurrence qui ne laissera place à aucun écart de conduite. Rassurez-vous, d'autres courses de tondeuses seront proposées par la suite. Le moins que l'on puisse dire, c'est que vos adversaires ne se laissent pas faire, à moins que vous n’en décidiez ainsi via les paramètres de course. Les plus nostalgiques d’entre vous apprécieront particulièrement de se retrouver en arène de destruction, dans laquelle il sera avouons le assez jouissif de froisser la tôle des adversaires.

Description de l'image


Bien entendu, vous pourrez faire l'acquisition de nouveaux véhicules que vous stockerez dans votre garage personnel, et sur lesquels vous pourrez apposer des pièces que vous aurez soit gagné suite à des épreuves, soit que vous aurez acheté tout simplement.
This is ... War !
Du point de vue visuel, Wreckfest se montre très fluide dans sa globalité, bien que de très rares ralentissements se soient présentés, relevant toutefois davantage de anecdotique qu’autre chose. Les effets de rendus de destruction des véhicules se veulent plutôt réalistes, et cohérents avec la puissance des chocs subis. La bande son se veut quant à elle très agressive et clairement orientée metal. Cela pourra plaire à une partie de joueurs, mais une variété dans les genres musicaux aurait été appréciée, ainsi que la possibilité de changer de piste en cours d’épreuve.

Description de l'image


Wreckest propose 20 succès pour les classiques 1000 points de Gamerscore d’un jeu Xbox One. Ceux-ci ont pour majeure partie des valeurs de 30 et 90G, à l’exception de deux autres succès à 20G. Ne comptez donc pas sur un succès particulier pour vous permettre de monter votre score de façon fulgurante, car vous déverouillerez ces succès au fur et à mesure de votre carrière, la plupart du temps de façon naturelle. Rares sont ceux demandant des actions particulières, privilégiant les victoires de tournois ou tout simplement l’évolution de votre expérience de pilote. Un seul succès nécessitera de jouer en ligne, pouvant toutefois vous donner du fil à retordre puisqu’il vous faudra remporter 20 victoires, ce qui risque de ne pas être chose aisée. Au final donc, rien de bien insurmontable, mais il faudra faire davantage appel à votre endurance et à votre rage pour pouvoir franchir la ligne d’arrivée en tête.
Conclusion
Cela faisait un moment que nous attendions un jeu de caisse qui permette de vraiment se défouler. Wreckfest relève le pari et propose donc un voyage au travers de multiples épreuves, permettant de ne pas rentrer dans la routine des courses qui se suivent et se ressemblent. Si vous voulez un peu de challenge, il est préférable de prendre le temps de faire un tour dans les paramètres de l’intelligence artificielle, qui n’en sera alors que plus agressive, à la recherche également de la première place, et ce à tout prix. C’est beau, dynamique, ça bouge et on se croirait presque au Texas au vu de l’ambiance globale rendue sur le titre.
Note 8/10
On aime
Variété des épreuves
Personnalisation des courses et véhicules
De bonnes sensations de conduite
Un bon défouloir
On n'aime pas
Absence de multijoueur en local
Bande son majoritairement orientée métal
Des temps de chargement anormalement longs
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Wreckfest
Packshot de Wreckfest sur Xbox One
Date de sortie française 27 août 2019
Genre : Course
Dev. : Bugbear
Edit. : THQ Nordic
PEGI 12
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 16 joueurs en ligne