EA SPORTS UFC (Xbox One)

par Stephmomo
L'UFC c'est l'union fédérale des consommateurs, une association de consommateurs, d'usagers, de contribuables et de défense de l'environnement....

Euh... En fait non. Enfin pas vraiment. Ce qui nous intéresse c'est plutôt un championnat de sport de combat ultra renommé aux États Unis, un championnat de MMA (Mixed Martiel Arts) pour être plus précis. En résumé on a là, deux masses qui se mettent des mandales jusqu'à plus soif sur un ring de forme octogonale. EA sports, toujours sur les bons coups, a flairé l'affaire en rachetant les droits qui appartenaient auparavant à feu THQ.
Petit scarabée
La colonne vertébrale du titre, comme dans beaucoup de jeux de sport, est le mode carrière. Mais celui-ci n'est en fait qu'une succession d’entraînements et de combats. Les sessions d’entraînement sont les mêmes que celles proposées dans le didacticiel et vous pourrez passer en revue les très nombreux mouvements possibles : Coup de poing (direct, uppercut, crochet), coup de pied (frontaux, circulaires), coups de genou, coup de coude, contres, esquives etc. Je ne vous parle même pas des très nombreuses possibilités au sol. Et à vrai dire c'est bien là une des principales qualité du titre : l'exhaustivité des mouvements. Du coup le titre s'avère assez compliqué à maîtriser complètement, notamment sur les enchaînements au sol (soumissions, changements de positions et autres subtilités).

Vous pourrez toutefois vous exercer grâce aux défis qui vous permettront, point par point, de vous habituer à réagir de la bonne manière face à vos adversaires. Ceux ci ne sont en fait qu'un didacticiel plus poussé mais ils s'avèrent être le meilleur moyen de comprendre la mécanique de jeu. A noter que les mouvements de prises debout (= clinch) ou au sol demandent un attention toute particulière car vous pourrez vite faire une crise de nerfs et vous retrouver impuissant face à un adversaire qui maîtrise cet aspect du jeu.

Grâce au fameux gameface (made in EA sports) vous aurez la possibilité de télécharger votre propre bouille dans le jeu. Enfin parait-il ? Car malgré mes nombreux essais je n'ai jamais réussi à uploader mon visage... C'est bien dommage car cela aurait mis un peu de piment à la création de combattant qui n'autorise finalement que très peu d'excentricité.
Mandales virtuelles
EA l'a bien compris, la possibilité du jeu en ligne est désormais une composante essentielle d'un jeu de sport. Cet aspect du soft n'a pas été négligé et on se jette avec plaisir dans l'octogone virtuel afin d'occire son concurrent (ou pas...). A l'instar de FIFA et de son mode saison ponctué de promotions, de relégations et de tournois, le soft propose un mode championnat bien fichu qui vous permettra de monter en grade au niveau des ceintures (blanche, bleue, violette etc...). Vous pourrez sélectionner la catégorie qui vous sied le mieux avec même la possibilité d'incarner la gent féminine.

A vous aussi la possibilité d'affronter vos amis (mode rivalité) ou de faire des combats simples sans classement mais le mode principal reste le championnat. Vous y rencontrerez toutes sortes d'adversaires mais le niveau est vite costaud car le jeu ne supporte pas le matraquage irréfléchi de touches. Il impose un minimum requis pour survivre plus d'un round.
Des muscles saillants...
Le jeu propose une qualité graphique indéniable, les corps présentent des détails surprenants comme des tatouages impressionnants de réalisme, des corps dégoulinants de sueur et de sang. Les développeurs ont vraiment fait des efforts indéniables, la next-gen est bel et bien là, sans aucun doute possible. Au delà de l'octogone les détails sont moins présents mais cela n'a que peu d'importance tant on est concentré sur les combattants. Lorsqu'ils sont au sol, enchevêtrés comme du linge sortant de la machine à laver vous aurez le plaisir de constater que les bras et les jambes des fighters ne s'encastrent pas de manière bizarroïde, tout est toujours crédible, les corps tordus respirent le vrai. Et au vu de l'importance de ces phases de combats on ne peut que se féliciter du travail accompli. Sans parler des animations des personnages qui sont, elles aussi, criantes de réalisme : du beau boulot !

Le gameplay, cœur du jeu, a lui aussi bénéficié d'une attention toute particulière. Une fois les bases apprises et comprises les coups et prises sortent facilement, on peut parfois pester lorsqu'on arrive pas à se sortir d'une immobilisation mais cela est plus dû à la qualité de l'adversaire qu'à un problème de jouabilité. Encore une fois, le jeu est exigeant mais sa complexité est synonyme de richesse. Cette richesse qui garantie une durée de vie très conséquente, notamment sur le Live.

Un petit mot pour louer l’environnement sonore de qualité, mais là rien d’étonnant pour un titre EA. L'habillage (petites vidéos de transitions fréquentes) fait aussi parti des atouts du titre et permet de conférer au titre une ambiance assez accrocheuse.
Conclusion
Vous l'aurez sûrement compris l'UFC d'EA sports mérite toute votre attention. L’expérience du développeur dans le domaine des jeux de sport fait une nouvelle fois la différence et permet de nous faire passer des moments bien agréables, notamment en ligne. Exigeant, le soft invite à s’entraîner dur pour progresser de manière spectaculaire. Du coup il se met à dos une bonne partie des gamers qui ne prendront pas la peine de creuser un peu. Mais tant pis pour eux après tout...
Note 7/10
On aime
- L'exhaustivité des mouvements
- Un Live intéressant
- Des graphismes à la hauteur
- Des animations convaincantes
- Une complexité assumée et motivante
On n'aime pas
- Parfois un peu complexe pour le profane
- Un mode carrière un peu répétitif
- L'utilisation de l'option Gameface apparemment très aléatoire
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
EA SPORTS UFC
Packshot de EA SPORTS UFC sur Xbox One
Date de sortie française 19 juin 2014
Genre : Sport
Dev. : EA Sports
Edit. : Electronics Arts
PEGI 16
1 à 2 joueurs hors ligne - Jusqu'à 2 joueurs en ligne