Sunset Overdrive (Xbox One)

par PlagueisTheWise
Overdosé, c'est le mot à retenir pour la nouvelle licence de Microsoft. Blockbuster annoncé pour cette fin d'année, Sunset Overdrive est développé par Insomniac Games et nous promet du fun à l'état pur. Orienté sur une liberté totale et une pointe d'humour décalé, Sunset Overdrive est peut-être la surprise dont tout le monde avait besoin en cette fin d'année.
Rush !
Depuis mai 2014, Sunset Overdrive nous fait les yeux doux avec ses graphismes atypiques, son gameplay dynamique et son monde ouvert.
Avant tout, le fil conducteur du jeu est le scénario, alors attardons nous dessus : Dans Sunset Overdrive, vous incarnez un loser qui ne trouve pas vraiment sa place dans le monde de 2027. La dernière boisson énergisante à la mode fait fureur. Le hic, c'est que celle-ci transforme tout le monde en monstres, "les overdosés". Avec ses habitants transformés, c'est l'apocalypse à Sunset City où chacun tente de survivre comme il peut. Et vous au milieu de tout ça ? Et bien vous passez du loser au presque Super-Héros. Presque, car l'ironie et l'absurde dominent l'histoire de Sunset Overdrive, notre héros est très loin des stéréotypes.

Les survivants et les ennemis que vous rencontrerez sont tous plus barrés les uns que les autres. Le jeu est également très ironique sur l'univers des jeux vidéo. La voix off, les geeks, les attitudes de notre héros quand il anéantit les monstres, le tout donne dans un humour qui plaira certainement à un large public. Les dialogues collent bien entendu parfaitement à l'ambiance burlesque de Sunset. Au passage, la censure est possible via une option dans le menu.

On sent une certaine inspiration de Dead Rising concernant les survivants, la customisation du personnage ou même l'histoire avec le côté fin du monde. Ceci ne gâche en rien le scénario qui se laisse découvrir avec plaisir.
Comme tout monde ouvert qui se respecte, les quêtes annexes et les objets à récolter sont multiples. Des défis sont aussi de l'aventure, boostant artificiellement la durée de vie du jeu, déjà importante.

La customisation du personnage aide aussi au délire de Sunset. Homme, femme, petit ou grand, la création du héros sera à votre goût. Du visage aux vêtements, le choix est vaste. Personnellement j'ai pris le parti pris du ridicule. Celui-ci est certes moins poussé que dans Saints Row par exemple, mais le choix est vaste et permet une bonne immersion. Bien sûr, plus votre aventure avance, plus votre garde-robe s'agrandit. La customisation ne s'arrête pas à l'aspect visuel, vous avez des choix à faire aussi au niveau des aptitudes du personnage, grâce aux rushs et "l'overcharge". Deux items qui permettent au joueur de modifier les spécificités des armes via les Rushs et des overcharges pour les déplacements du héros.



Le cœur de Sunset Overdrive, c'est simplement son gameplay. Le jeu est un monde ouvert dans lequel on tire sur tout ce qui bouge et avec une liberté de déplacement la plus totale, c'est un régal. On saute, on "grind", on court sur les murs, de plus en plus vite, de plus en plus haut. C'est cela, Sunset Overdrive. Pour vous rendre compte, le plus simple est de regarder cette vidéo.



Le gameplay a deux atouts principaux : son apprentissage facile et sa difficulté à être utilisé à la perfection. Simple d'approche, on "grinde", c'est-à-dire que l'on glisse comme dans un jeu de skate, on saute pour rebondir sur les véhicules ou sur tous objets traînant dans le coin, on court sur les murs et on shoot. La base est là et accessible au plus grand nombre pour un plaisir immédiat. Mais pour enchaîner parfaitement les actions, le gameplay demande plusieurs bonnes heures de jeu, ce qui renforce l'expérience et l'envie de progresser.
8 potes sous le soleil de Sunset City
Le studio d'Insomniac Games met en avant le côté coopératif de Sunset Overdrive, je m'attendais donc à trouver autant de plaisir dans les sessions multijoueurs qu'en mode campagne.

Le mode multijoueur dans Sunset Overdrive s'appelle le mode Chaos. Vous avez le choix parmi les 4 quartiers qui composent Sunset City. Les missions proposées sont jouables en coopération (de type compétition pour le meilleur score), et ont un objectif simple : dessouder du monstre tout en protégeant un bâtiment ou en piratant une borne. Rien de bien original dans tout cela.

Lors de ces parties jusqu'à 8 joueurs, autant vous dire que ça pète de partout et que l'on a droit à de véritables avalanches de liquide d'overdosé. C'est généralement le souk, et on se concentre plus sur les frags et les défis qui s'y greffent, plutôt que sur l'objectif principal.
Là où la pilule est difficile à avaler, c'est quand on constate l'absence d'un mode campagne coopératif, qui aurait rendu celle-ci encore plus attractive.


A pleine charge !
Il est incontestable que le gameplay de Sunset Overdrive est réussi. Mais là où Insomniac Games fait fort, c'est également sur la touche graphique. Celle-ci est digne d'un comic très coloré. Un travail qui mérite d'être souligné, puisqu'il donne à Sunset Overdrive toute son originalité.

La profondeur de champ est peu commune à ce type de jeu. Ajoutez une fluidité sans failles, rendant les séquences de combats explosives, et vous avez entre les mains un jeu à la mécanique maîtrisée. Le monde est assez vaste et fourmille de recoins, vous y passerez de longues heures avant d'en avoir fait le tour complet.

Pour agrémenter cette bonne dose de fun, n'oublions pas la bande son rock n'roll et les dialogues décalés, certainement plus destinés à un public mature qu'aux enfants. Seul bémol, le nombre de titres que comprend la soundtrack est un peu léger, les musiques reviennent en effet trop régulièrement.

Les succès eux tombent sans trop de difficulté en mode campagne, sachez qu'elle vous demandera 15 à 20 heures de jeu. Pour les 1000G et la multitude de succès de récolte, comptez 40 à 50 heures au total.
Conclusion
Inspiré par des jeux comme Jet set radio, Crackdown, ou encore Dead Rising, les développeurs de chez Insomniac Games ont pris le meilleur pour nous offrir un défouloir technique, accessible, et complément décalé. On fermera les yeux sur les défauts de jeunesse de ce must have de la fin d'année, un jeu rafraîchissant qui vous changera des perpétuels FPS.
Note 9/10
On aime
- L'humour ironique et décalé
- Fluide
- Le gameplay facile à prendre mais pour autant technique
- La personnalisation
- Des personnages marquants

On n'aime pas
- Quelque peu répétitif
- Pas de coopération en mode campagne
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Sunset Overdrive
Packshot de Sunset Overdrive sur Xbox One
Date de sortie française 31 octobre 2014
Genre : Action / Aventure
Dev. : Insomniac Games
Edit. : Microsoft Studios
PEGI 16
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 8 joueurs en ligne - Coop en ligne
Compatible Kinect