Zheros (Xbox One)

par PlagueisTheWise
Développé par le studio italien Rimlight, Zheros arrive sur Xbox One dans le programme Games with Gold du mois de janvier 2016. C'est un beat’m all au gameplay un peu old school, mais avec une touche de modernité graphique. Est-ce cependant suffisant pour en faire titre indispensable ?
Oldschool génération
Reprenant les codes des jeux qui ont fait l’âge d’or des années 90, ce nouveau beat’m all est, au premier contact, plein de promesses. Même si l’histoire est un peu bateau, ce n’est clairement pas un critère de sélection. Nous jouons donc deux personnages prénommés Capitaine Dorian et Mike. La première est athlétique et rapide, c'est la représentation parfaite de la James Bond girl, Le deuxième est Mike, le bourrin lent et musclé à qui il manque quelques neurones.

Nos deux héros vont devoir affronter l’armée robotique de Dr. Vendetta qui a décidé de régner sur la galaxie.

Le principe du beat’m all est simple : taper sur tout ce qui se présente devant nous. C’est réducteur, mais c'est la bonne définition. Zheros est dans cette lignée, mais les développeurs ont ajouté des choses intéressantes. Nous avons des bonus de capacité pour monter notre personnage en puissance sur 3 critères : les combos, la défense et l’arme spéciale qui est un flingue restreint en énergie, mais qui pourra vous servir dans des situations délicates.

La seconde est les multiplicateurs lors de combos qui vous permettent d'augmenter votre score. Un indispensable dans ce genre de jeu, qui vous obligera à jouer avec un peu de finesse et d’intelligence.

Clairement le jeu nécessite d’aborder avec finesse les combats, afin pour capitaliser un maximum sur les combos qui vous permettront de récupérer suffisamment de points pour débloquer des capacités supérieures.
Ce sera indispensable pour pouvoir progresser dans l’aventure sans manger sa manette. La difficulté est élevée même en mode facile. Un point que j’apprécie particulièrement, mais qui pourra rebuter plus d’un joueur.

Un des points négatifs du jeu est que les niveaux sont assez redondants et manquent de diversité. Il faudra attendre la deuxième zone pour voir autre chose que l’intérieur d’un vaisseau spatial et de nouveaux ennemis. Au lancement du titre, vous aurez l’impression que le jeu sera court, il n’en est rien. Compter une bonne quinzaine d'heures pour finir le jeu et un peu plus pour ceux qui partiront à la chasse aux succès.

Agent double
Zheros permet de jouer en coopération l’ensemble de l’histoire, mais uniquement en local. C’est vraiment dommage, puisqu'il est plus fun et moins répétitif à deux, même si c'est le genre qui veut ça.

Même à deux en local le gameplay manque de coopération, par exemple vous ne pouvez pas réaliser de combos à deux ou faire des attaques simultanées qui donnent un vrai sens au mot coopération.

Jouer à deux permet baisser la difficulté car vous pouvez réanimer votre ami. Attention cependant, à plusieurs moments l’écran ressemble plus à un amas de pixels et on se retrouve à appuyer frénétiquement sur le bouton X pour frapper sans vraiment voir ses actions.

Il faut savoir que les développeurs ont été quelque peu vicieux ; si le jeu est jouable en solo, vous ne pourrez pas être joint par un ami pendant votre partie. Il faudra alors recommencer une nouvelle sauvegarde uniquement dédiée à la coop. Idem, on ne peut pas changer de personnage entre chaque niveau. Ces points auraient pu être révisés pour donner un peu de modernité au style.
Le pack technique
Un point que je n’attendais pas forcément d'un jeu indé est l’aspect graphique, nous avons là une belle performance de la part du studio. Agréable à regarder, le titre n’a pas à rougir de la comparaison avec certains jeux AAA du même type. On peut lui reprocher un peu de surbrillance et quelques ralentissements, mais ceci est tout à fait insignifiant.

À l’opposé le gameplay est à mon goût trop rigide, trop old school ; notamment dans les déplacements, une véritable horreur dans les quelques phases de plateforme qui m'ont fait manger ma manette plus d’une fois. A contrario, les combos s’enchaînent aisément une fois les combinaisons assimilées.

Où Zheros est à pointer du doigt, c'est au niveau de la musique. Supportable dans les premiers niveaux, vous en arriverez vite à la passer en muet tant elle est répétitive et agaçante.

Pour la chasse au succès, seulement les plus pugnaces auront les 1000G, car il vous faudra recommencer minimum 3 fois le jeu, et réussir à passer par-dessus la difficulté mal dosée.
Conclusion
Zheros est un bon beat’m all, agréable à l’œil, au gameplay facile à prendre en main avec un niveau de difficulté élevé qui est contre-balancé par la présence d’un mode coopératif local trop souvent absent de nos jours. Mais comme tous les jeux de sa catégorie, si le gameplay est facile à prendre en main, sa rigidité et sa répétivité peuvent être rebutants.
Note 7/10
On aime
- Les graphismes
- Un mode coopération en local
- La difficulté
- L'enchaînement des combos
On n'aime pas
- La bande son répétitive
- Un gameplay rigide
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Zheros
Packshot de Zheros sur Xbox One
Date de sortie française 15 janvier 2016
Genre : Action
Dev. : Rimlight Studios
Edit. : Rimlight Studios
PEGI 7
1 à 2 joueurs hors ligne - Coop hors ligne