ARK : Survival Evolved (Xbox One)

par PlagueisTheWise
Attention il s'agit du test de la version Preview à la date du 13 janvier. Une mise à jour de celui-ci sera effectué lors de la sortie de la version définitive.

ARK : Survival Evolved a fait une entrée très remarquée avec l’Early Access de Steam, l’équivalent du programme Game Preview sur Xbox One. Le phénomène a si bien pris que Studio Wildcard et Microsoft ont trouvé un accord pour le faire entrer dans la short list des jeux Game Preview sur Xbox One. Mais que propose réellement ARK : Survival Evolved pour susciter autant d’intérêt ? Il s’agit d’un jeu de survie alliant de l'artisanat à la Minecraft et une ambiance à la Far Cry Primal.
Léonardo perdu sur la plage
ARK : Survival Evolved joue sur le registre du survivant perdu sur une île tropicale, jusque là rien de percutant sauf que cette île est occupée par des dinosaures. C’est là que le titre sort sa première carte maîtresse, son univers préhistorique rappelant des films comme Jurassic Park. Nous sommes plongés au milieu d'un écosystème duquel il faudra tirer le meilleur parti pour progresser, car lorsque vous commencerez votre partie vous serez nu comme un ver. Et votre première priorité sera de manger et de vous réchauffer.

Et c’est ici qu’ARK place sa deuxième carte maîtresse : son système de crafting (ou d'artisanat), très complet et abordable. À l’instar de Minecraft, on est dans l’esprit de survie. Plus vous progresserez, plus nous pourrez débloquer des capacités de création, sachant qu’actuellement le niveau le plus haut est 100. On commence avec les bases comme fabriquer une arme avec une pierre taillée et du bois, le tout pour se protéger, chasser et manger. Ensuite nous pourrons nous attaquer au feu, à la fabrication de vêtements, à l’habitat et pour couronner le tout, la chasse au Dinosaure et la conquête de l’île.

Le plus déroutant sera le menu pas toujours explicite et plutôt typé PC. Les premières phases de jeu sont consacrées à la prise en main des multiples aspects du jeu. Mais passer ceci, ARK : Survival Evolved prend une tout autre tournure, bien plus concrète et addictive.

Deux éléments sont marquants, les nombreuses possibilités de construction et surtout la progression technique. On commence à l’âge de pierre pour finir par construire un T-Rex en métal ! Sachant que les sauvegardes sont effectuées sur des serveurs, votre personnage continue de vivre pendant votre absence ainsi que l’environnement qui l’entoure.
Vous n’êtes pas seul sur cette île
L’intérêt de ce type de jeu est d’avancer en groupe, comme une réelle tribu. Pour le moment les sauvegardes ne sont pas transférables d’un serveur à un autre. Ce qui a pour inconvénient de ne pas laisser à vos amis la possibilité de vous rejoindre avec leur propre equipement.

Autre point à savoir, avant de vous aventurer en PvP il est plus judicieux de commencer une partie en local pour vous familiariser avec les environnements, sinon le jeu risque de vous frustrer très rapidement.

Au lancement du jeu en décembre, les serveurs étaient peu nombreux, depuis le début du mois de janvier ils sont passés à 100, mais ils sont toujours complet. Un point à surveiller de très près à la sortie du jeu.


De la préhistoire au moyen âge
Les joueurs Xbox One n’ont pas connu les divers problèmes techniques des joueurs Steam. Et heureusement, car le jeu a clairement évolué depuis juin et son early access sur PC. Il possède un fort potentiel. Entre la gestion des cycles jour / nuit, le climat, les différentes espèces sur la maps, la gestion des ressources qui s'épuisent... ARK : Survival Evolved tient parfaitement la route, mais on attend encore une montée en puissance dans les graphismes et une constance du frame rate. Les développeurs ont encore le temps, la sortie définitive est prévue pour le mois de juin 2016.

Il reste aussi la perpétuelle question de la traduction en français. Le jeu est à ce jour en anglais, certains apprécieront, d'autres moins.
Conclusion
ARK : Survival Evolved a ouvert la voie d'un jeu de survie puissant et dynamique, avec un si fort potientiel qu'on attend avec impatience que le studio termine son travail pour l'apprécier à sa juste valeur. J'attends plus de serveurs, de meilleurs graphismes et une interface repensée pour les consoles, car elle est encore trop orientée PC. J’ai hâte de voir l’avancée du studio dans les mois à venir.
Note 6/10
On aime
- Le concept Jurassic Park
- La survie
- Le système de crafting
On n'aime pas
- L’interface PC
- Entièrement en anglais
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
ARK : Survival Evolved
Packshot de ARK : Survival Evolved sur Xbox One
Date de sortie française 16 décembre 2015
Genre : MMO FPS
Dev. : Studio Wildcard
Edit. : Studio Wildcard
ARK : Survival Evolved Compatible HDR sur Xbox One S
PEGI 16
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 70 joueurs en ligne - Coop en ligne