Too Human (Xbox 360)

par Angeleloeva
Attendu depuis quelques années et après plusieurs déboires, Silicon Knights nous livre enfin son jeu Too Human sur Xbox360, histoire de livrer un jeu « parfait » selon leurs dires. La démo que vous aviez essayé n’avait pas totalement séduit, alors qu’en est il de la version finale. Mythe ou réalité d’un bon jeu ?
Par Odin, qu’est il devenu de nos mythes nordiques ?

Too Human, pour ceux qui ne le savent pas encore, se situe dans un monde futuriste tout en exploitant croyances et légendes nordistes. En effet vous vous retrouverez dans la peau de Balder, fils d'Odin, dieux humanisé mais amélioré ( mieux que la Bionic je vous rassure ) et guerrier de surcroit envoyé sur Terre avec ses camarades pour protéger notre peuple contre une menace terrible dirigée par Loki, le méchant de service, qui est accompagné de ses hordes de robots et autres sales bestioles. Une autre histoire de vengeance se cache derrière le scénario mais je vous laisse le soin de la découvrir car l’histoire de Too Human a le mérite d’être assez fouillée.

Comme tout jeu sur fond de RPG, avant de commencer l’aventure, vous devez choisir une des cinq classes proposées : Champion (guerrier polyvalent), Défenseur (un grand costaud ), Berserk ( vous aimez le corps à corps alors il est fait pour vous), Commando ( qui a un petit faible pour les armes à feu) et Ingénieur Bio (Le doc de service). Une fois la classe choisie, l’Aventure commence et continue sur fond de scènes cinématiques, en enchaînant une succession de batailles contre les armées qui se dresseront sur notre chemin sans oublier les Boss de chaque fin de niveau ( 4 au total ).

Vous découvrez vite que derrière ce jeu se cache un pur Hackn'slash avec des combats , tous très violents contre une multitude d’ennemis autour de vous. Pour vous défendre ou attaquer , nous retrouvons dans notre inventaire une multitude d'armes ( marteau,épée,glaive,laser ,fusils…. ) et d’armures. Cette armure se divise en six parties (tête, buste, bras, mains, jambes et pieds) que vous pourrez customiser à souhait, tout comme vos armes que vous pourrez booster. Vous pourrez acheter ces armes, et ces armures à votre base après chaque fin de niveau, voir même fabriquer des équipements grâce aux plans récupérés sur votre champ de bataille.

La collecte d'items sera donc votre cheval de bataille pour survivre et faire évoluer votre avatar pour qu’il monte en puissance. Pour faire évoluer ses aptitudes, un arbre de compétences très bien géré lui permettra de distribuer ses points comme il l’entend à tout moment, voir même de revenir sur ses choix. Et puis même si votre héros meurt aux combats, n’ayez pas peur une Valkyrie vient ramasser votre cadavre et vous ramènera à la vie au dernier checkpoint, sans faire réapparaître les monstres que vous aviez fait périr auparavant.
Too joueurs ??? Mais c’est pas assez !
Il est dommage que des années de développement ne nous donnent pas droit à un mode Online plus étoffé. En effet Too Human ne possède qu’un mode coopératif limité à 2 joueurs tout ce qui a de plus classique. Et c’est bien dommage quand on voit l'éventail assez varié des classes qui sont disponibles, on aurait aimé en profiter à 5 potes plutôt qu’à 2 mais bon le geste est là et on ne va pas s’en priver. Une fois dans la partie, les combats s’enchaînent sans pour autant plonger les deux joueurs dans l’histoire car les cinématiques en sont absentes. On se retrouve à fracasser du monstre en veux tu en voilà à deux, et surtout avec beaucoup plus de monstres que dans le solo, le rendant très fun.
Human donc beaucoup de défauts
Dans Too Human, vous allez assister à des combats spectaculaires et rythmés. Le choix de la maniabilité que Silicon Knights a fait, peut paraître déroutant de prime abord mais permet une meilleure approche lors des mêlées. En effet les développeurs l’ont axée autour du stick analogique droit ( ce qui signifie bien entendu un contrôle de moins pour la caméra malheureusement ). Vous pointez votre stick dans la direction voulue pour que votre héros se déplace en glissant et vous n’avez plus qu’à assister au massacre des ennemis dans cette direction. Contre attaque, attaques au corps à corps, attaques à distance, et coups spéciaux sont aussi au menu pour varier les plaisirs.

Plaisirs souvent gâchés, car malheureusement faute à l’absence de système de ciblage, vous vous retrouvez vite à donner des coups dans le vide sans retrouver le monstre auquel vous destiniez votre coup d’épée et surtout lorsque vous vous servez de votre arme à feu. En sus, comme je vous le disais juste au dessus, vous serez privé du stick droit pour gérer la camera la gestion de la caméra, donc vous serez souvent obligé de recadrer automatiquement cette dernière si vous vous trouvez en zone de combat très surchargée.

Côté esthétique il y a des environnements gigantesques remplis de détails, mais nous remarquerons très vite son manque de diversité visuelle, qui touche aussi celui de vos ennemis. Heureusement le design du héros reste assez soigné mais ses animations quant à elles souffrent de rigidité et c’est bien dommage.

Autre point négatif et qui va certainement en énerver plus un : Il s’agit de la mort de notre héros. En effet pour ne pas essuyer les coups des ennemis vous n’aurez droit qu’à une esquive et faire la course aux orbes de vie. Si par malheur vous succombez, et vous succomberez maintes fois, vous aurez le droit à une mini scène cinématique de vingt secondes avec la Valkirie qui vient vous chercher et vous re déposera au dernier checkpoint. C’est bien le genre de cinématique dont on se passe en attendant de retourner sur le lieu de la bataille sans pouvoir zapper et s’exciter sur la manette. Et ce ne sont pas vos escouades de débiles qui vont vous aider car ils sont incapables d'aligner le moindre ennemi la plupart du temps.

Comptez une douzaine d’heures pour boucler l’histoire de notre héros, mais si l’aventure vous a plu, il vous reste toujours les autres classes à essayer pour y découvrir le jeu sous un autre angle. Mais aurez vous le courage de parcourir à nouveau ce level design répétitif ? Car il faut bien l’avouer l’aventure sera une succession de couloirs à nettoyer pour arriver sur un autre etc etc…

Très bien doublé, Too Human, possède des passages épiques côté musique, permettant de mettre correctement en avant les scènes cinématiques qui vous accompagnent tout au long de l’aventure et ponctuant les séquences de baston .
Conclusion
Grandiose sur sa présentation, et riche dans certaines idées, les dieux de la programmation de Too Human avaient pourtant le temps de nous pondre un jeu riche, mais quelques détails sombres s’accumulent et font que Too Human reste moyen, mais ravira les amateurs de Hack’n Slash avec son côté RPG bien pensé.
Note 6/10
On aime
- Univers intéressant et original
- Un scénario qui l’accompagne bien ficelé
- Côté RPG bien exploité
On n'aime pas
- Répétitif
- Maniabilité difficile à prendre en main
- Les dieux ont oublié la gestion de la caméra
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Too Human
Packshot de Too Human sur Xbox 360
Date de sortie française 29 août 2008
Genre : Action / Aventure
Dev. : Silicon Knights
Edit. : Microsoft Studios
Too Human Retrocompatible Xbox One
PEGI 16
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 2 joueurs en ligne