Slain : Back From Hell (Xbox One)

par Evil Alucard
Slain : Back from Hell a été développé grâce au financement Kickstarter. Pour les joueurs steam, vous avez peut-être connu la première version qui se nomme simplement Slain, sortie en mars dernier. Cette version a reçu de très mauvais commentaires, car il possédait un gameplay difficile à prendre en main et une très grande difficulté à certains endroits.

Les créateurs étant très à l’écoute des joueurs, ils ont rapidement sorti une nouvelle version de leur jeu (offerte pour les possesseurs de la première version) qui est très différente de la précédente. Cette version rend le jeu plus facile à prendre en main ainsi que moins aléatoire dans les combats et globalement plus technique. Le précédent volet se terminant sans un véritable boss de fin, le studio a décidé de rajouter des niveaux pour donner une véritable fin à leur jeu. Cette nouvelle version a été rebaptisée Slain : Back From Hell et c’est cette version qui vient de sortir sur Xbox One.
Repose en paix
Slain : Back From Hell est un jeu d’aventure en pixel art qui rappelle les grands jeux d’aventure des années 90. D’ailleurs, il m’a rappelé les jeux que j’adorai étant jeune comme les premiers Castlevania.
Vous incarnez le guerrier Bathoryn qui a été ressuscité pour vaincre l’armée d’un démon sanguinaire prénommé Vroll. Le scénario de Slain est très simple et le jeu se montre très linéaire.

Dans Slain, vous pourrez vous protéger et si vous vous protégez au dernier moment, vous effectuerez une garde parfaite qui étourdit l’ennemi et vous permet de lui assener une attaque critique qui fait énormément de dégâts. Vous pouvez également donner un coup puissant à l’ennemi en maintenant la touche d’attaque et en la relâchant dans le bon timing. Ces actions permettent de rendre les combats très techniques et il faut apprendre à maîtriser le gameplay pour ne pas mourir des dizaines de fois.

Autre nouveauté, vous pourrez renvoyer les projectiles à vos ennemis pour les battre ou les empêcher de vous blesser. Vous aurez quelques phases de plate-forme à effectuer, mais la maniabilité est très précise, la principale difficulté de ces phases étant de ne pas se faire toucher par les ennemis qui essaieront de vous faire tomber dans les pièges.

Votre personnage possède une jauge de mana qui lui permet d’envoyer des projectiles ou de générer une explosion qui blesse tous les ennemis. Vous pouvez recharger la jauge de mana en tuant des ennemis avec des coups puissants ou des coups critiques. Vous pouvez également recharger complètement votre jauge de mana et votre jauge de vie lorsque vous passez des checkpoints.

Chacun des boss que vous rencontrez est différent et inspiré de la culture gothique. Chacun d'eux possède des attaques qui changent suivant la vie qu’il possède. Vous aurez sûrement des difficultés lorsque vous tomberez en face d’eux pour la première fois. Pour pouvoir les battre, il va falloir trouver le timing pour les contre-attaquer ou pour leur asséner des coups puissants.
Lors de votre première progression dans l’aventure, vous aurez l’impression de vous retrouver devant un die and retry, mais une fois que vous connaîtriez bien les attaques des ennemis, vous vous rendrez compte que vous pourrez terminer des niveaux sans perdre de vie.

Lors de votre progression, vous pourrez changer votre épée en une hache gelée ou en une épée enflammée qui sont plus ou moins efficaces selon les ennemis. Il faudra tester les différentes armes sur les ennemis pour savoir laquelle est le plus efficace.
Back from hell
Dans la vidéo qui suit, vous pourrez voir le premier niveau en entier, ainsi qu’une partie du second niveau. Comme vous pouvez le voir dans la vidéo, vous pouvez très bien terminer ces derniers sans mourir si vous êtes attentif.

Metallica
Slain est très gore et vous vous amuserez à regarder les différentes manières de faire mourir votre personnage, même quand vous tuez un squelette, vous aurez des litres de sang qui vont en sortir. Graphiquement, Slain est entièrement en pixel art. Les graphismes sont très réussis pour un jeu de ce type. La musique est elle aussi très réussie. La musique et les graphismes rappellent les jeux des années 90 en plus réussis.

Comptez environ 6 heures pour terminer le jeu une première fois si vous essayez d’avoir le maximum de succès. Pour ces derniers, les 1000 G sont extrêmement durs à avoir avec notamment le succès qui consiste à terminer le jeu sans perdre de vie. Les autres succès ne sont pas difficiles à avoir, mais vous demanderont de la persévérance, car il vous faudra battre la totalité des boss sans vous faire toucher (je ne suis pas près d’oublier le Beholder). Il faut compter environ 10 heures pour obtenir 90 % des succès.
Conclusion
Etant fans des jeux du style de ghouls’n ghost ou des premiers Castlevania, je ne peux qu’adorer Slain : Back From Hell. Par contre, si vous n’aimez pas les jeux difficiles ou avec des graphismes en pixel art, je vous déconseille ce jeu, mais vous passeriez à coté d’une perle.
Note 8/10
On aime
-Le système de combat
-La musique
-Les graphismes très réussi
On n'aime pas
-Le bestiaire
-1000 G très difficile
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Slain : Back From Hell
Packshot de Slain : Back From Hell sur Xbox One
Date de sortie française 21 octobre 2016
Genre : Plates-formes
Dev. : Wolfbrew Games
Edit. : Wolfbrew Games
PEGI 18
1 joueur hors ligne