The Long Journey Home (Xbox One)

par Lud0
The Long Journey Home est un titre développé par Daedalic Entertainment, un studio qui possède déjà à son actif de nombreux titres indépendants proposant aux joueurs une vaste palette de gameplays variés, mais majoritairement basé sur du narratif. Après The Long Journey Home, le studio annonce déjà par ailleurs son prochain titre, un jeu RTS multijoueur ; mais restons-en à nos moutons.
Retourner maison
The Long Journey Home associe un univers ouvert rempli de mondes, planètes et anomalies aux quêtes et mécanismes d'un RPG Rogue like. Mais avant de nous aventurer dans l'aventure proposée, il es possible de passer par la case Terrain d'entrainement qui nous apprend les rudiments de la navigation spatiale dont l'approche d'une planète afin de l'explorer. Nous en profitons au passage pour apprendre à exploiter les puits gravitationnels afin d’augmenter la vitesse de notre vaisseau sans consommer de carburant.

Votre équipage et vous êtes les premiers humains à tester le tout nouveau moteur intergalactique. Et pour le premier essai, vous deviez rejoindre alpha du Centaure, mais un incident vous envoie à l'autre bout de l'univers. A vous de retrouver votre chemin au milieu des dizaines de systèmes solaires qui vous séparent de votre foyer.

Votre vaisseau spatiale est votre base qui vous permettra de rentrer sur la Terre. Il est donc obligatoire de savoir où en sont ses divers status comme l'état de la coque, du réservoir, des moteurs, de potentielles armes et de divers autres éléments. Il sera même possible de passer par la case upgrade via trois emplacements libres. Un éléments endommagé peu être réparé via les labos à partir du moment où vous possédez les matériaux nécessaires à cela. Et pour obtenir ces matières premières, dont l'essence, vous devrez récolter des ressources sur différentes planètes que vous croiserez sur votre trajet. Pour cela, vous avez une navette d'exploration nommée tout simplement l'Explorateur. Lui aussi possède des jauges sur l'état de la coque, du moteur et même un siège éjectable. Tout comme le vaisseau mère, l'Explorateur pourra être amélioré au fil de votre voyage.

L'Explorateur est un élément clé de votre voyage. Sans lui, vous n'irez pas bien loin. Il est donc important d'en prendre soin et de ne pas l'envoyer dans des zones à risque inutilement.

Les ressources récoltées par vos soins via l'Explorateur ne peuvent être utilisées directement. Vous devrez passer par la case raffinerie qui, comme votre navette, possède une quantité limité de stockage. Il sera donc inutile de vous poser sur une planète avec un type de ressource que vous possédez déjà en grande quantité ; à moins de trouver des ressources rares, qui sont elles plus efficaces.

Bien qu'il soit nécessaire de récolter tous types de ressources, le carburant est l’élément le plus important. Outre les déplacements dans chacun des systèmes solaires, il est aussi nécessaire au système de survie. Il s'obtient à partir du gaz converti dans votre raffinerie. Mais vous aurez également besoin de matière exotique qui est le seul carburant qui vous permet de faire des sauts entre les systèmes. Chaque saut vous enverra au plus proche de l'étoile du système ; à la limite du danger. Mais le métal sera aussi nécessaire pour réparer votre Explorateur qui subira forcément des dégâts.



Visite guidée
Avant de s'attaquer à l'équipage, petit détour par le labo qui vous servira à de nombreuses choses comme analyser les objets et artefacts récupérés lors de vos pérégrinations sur les diverses planètes. Votre équipage est composé des quatre personnages possédant chacun sa spécialité. A vous de choisir parmi de multiples métiers dont par exemple un physicien théorique, un planificateur de missions, un pilote test ou bien encore un archéologue. Vous devrez en affecter un à l'Explorateur. Une fois votre équipage prêt, vous décollez en direction de Mars afin d'embarquer les derniers matériels avant de faire le grand saut. Mais tout ne se déroule pas comme prévue et vous voilà à l'autre bout de l'univers. Vous devrez retrouver votre chemin en remontant chacune des galaxies vous séparant de la planète bleue tantôt à la recherche de matériaux, tantôt à la poursuite de missions données par les diverses espèces que vous croisez durant votre épopée.
Les échanges avec ces individus sont toutefois assez limités et il y a de grandes chances pour que vous vous en fassiez un ennemi à partir du moment ou vous lui refusez une transaction.

Lors de vos déplacements, vous trouverez également des vaisseaux en perdition, des sites archéologiques et bien d'autres lieux qui vous permettront de récolter des objets à utilisation unique ou à vendre auprès d'entités acheteuses. Et vous rencontrerez de nombreuses races avec qui il est parfois possible de nouer des alliances tandis que certaines, très susceptibles, vous tirerons dessus après seulement deux échanges textuels. A vous de réussir à défendre votre vaisseau entre une maniabilité délicate et un tir uniquement perpendiculaire à votre navette. Il devient ainsi bien difficile de s'en tirer entre un vaisseau lent, une gestion de la direction bien pensée mais toujours difficile à maîtriser dans un moment de stress à cause de l'orientation des canons digne d'un galion de Black Flag.

Comme votre navette, l'Explorer ne sera pas des plus simples à manœuvrer sur des planètes à forte gravité. Enfoncer la manette des gaz à fond pour éviter une chute trop rapide ne suffira pas forcément à éviter le crash au sol ou sur une colline, provoquant alors des dégâts sur votre foreuse. Lors de vos forages ou récupération de gaz, vous devrez faire également attention à la quantité de carburant qu'il vous reste et à la profondeur à laquelle vous creusez. Plus le trou est profond et plus vous risquez de subir des dégâts. Bien entendu, la perte de votre module signe la fin de votre aventure. Sans lui, point de ressources et sans ressource, le vol est impossible.
Y a t'il un pilote dans l'espace
La première impression que donne le jeu lorsqu'on le lance rappellera aux plus vieux d'entre nous les jeux d'aventures en mode texte. Fort heureusement, sans s'envoler dans de grands effets graphiques, le titre offre aux yeux des couleurs basiques mais efficaces. La direction artistique dépeint un univers plaisant à regarder et varié à souhait.

La piste audio régale nos oreilles d'ondes sonores très spatiales.

Malheureusement, à contrario, on trouve des temps de chargement un peu longuets dès que l'on sort l'Explorer pour visiter une planète ou retourner sur le vaisseau mère. Il en va de même lorsque l'on passe d'une galaxie à une autre ou à chaque déplacement.

D'un autre coté, l’inertie dans l'espace ou sur les planètes est assez bien rendu et offre aux joueurs un vrai défi sur le contrôle des vaisseaux... parfois jusqu'à l'énervement.

Quant aux succès... Il y a en 38 en tout et sont encore plus difficiles à décrocher que l'Explorer à faire décoller d'une planète gazeuse sans dégâts.
Conclusion
The Long Journey Home est un jeu de gestion humaine et logistique proposant des défis assez difficiles à relever. Le pilotage de le navette et du vaisseau seront forcément votre bête noire, mais le titre propose de longues, très longues heures d'aventures et de découvertes à qui voudra bien faire l'effort.

A 39,99€, il est un peu cher, mais promet, contrairement à certains titres AAA, une très grande durée de vie et une très forte rejouabilité.
Note 6/10
On aime
- Durée de vie
- Un mode dialogue texte à l'ancienne
- Monde généré de manière procédurale
- Grande rejouabilité
On n'aime pas
- Le pilotage des vaisseaux
- Echanges limités avec les autres espèces croisées
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
The Long Journey Home
Packshot de The Long Journey Home sur Xbox One
Date de sortie française 14 novembre 2018
Genre : RPG
Dev. : Daedalic Entertainment
Edit. : Daedalic Entertainment
PEGI 16
1 joueur hors ligne