Pharaonic (Xbox One)

par Kikizoide
Étrangement, l’Égypte et ses mythes pharaoniques sont peu exploités dans les jeux vidéo. Certains ont bien existé sur PC, mais nos belles consoles ont rarement eu cette chance. Heureusement, l’éditeur Milkstone Studios nous propose Pharaonic, jeu indépendant tout d’abord sorti sur PC, adapté pour l’occasion sur la Xbox One.
Pharaon Rouge
Un certain Ahmôsis 1er sème le chaos dans l’Égypte Antique. Il a levé une armée pour mener à bien son immonde dessein et vous paraissez être le seul à pouvoir contrecarrer ses plans. Tout droit sorti d’une prison avec l’aide des filles d’Ishtar, votre dur périple va pouvoir commencer.

Vous commencez tout d'abord par créer votre héros ; un homme ou une femme, sa couleur de peau, sa musculature, ses cheveux, etc. Les choix ne sont pas des plus variés, mais ils restent suffisants pour créer un héros identifiable.


L’Égypte antique
Pharaonic est un jeu d’action à déplacement latéral 2D sous fond de décor 3D. Ce jeu fait énormément penser à Dark Souls d’une part pour sa difficulté importante et d’autre part pour le timing imposé au joueur.
Le gameplay est simple mais une jauge d’endurance impose de faire des choix dans vos actions. Celle-ci n’étant pas très grande, une roulade et une attaque la fait fondre à vue d’œil. L’équipement choisi influe aussi sur cette jauge, car il faudra opter entre du lourd mais possédant une bonne défense, ou du léger pour être plus mobile mais moins résistant. Quant aux ennemis, vous retrouverez au départ de simples soldats égyptiens possédant une arme de base avec ou sans bouclier, puis au fil du jeu ce seront de vrais colosses qui viendront vous gêner dans votre périple. Vous pourrez aussi croiser quelques scorpions qui useront de leurs pinces ainsi que de leur dard pour vous rendre la tâche encore plus rude. Et comme tout bon jeu d'action-aventure, votre héros devra se frotter aux gros vilains, la crème de la crème de ce satané Pharaon Rouge. Vous pourrez par exemple vous battre contre un guerrier adepte de l'arc ou d'une reine ayant la peau brûlée.

Les checkpoints sont représentés par une statue, et prier devant celles-ci vous permet de retrouver toute votre vitalité mais aussi vos ennemis abattus. Enfin, une gourde vous permet de survivre tant bien que mal dans cette antique aventure en vous octroyant un peu de vie. Certaines stèles parsemées dans les niveaux permettent de remplir deux niveaux de cette gourde, et je peux vous dire qu’elles ne sont pas de refus.



Une partie technique en demi-teinte
Pharaonic ne fait pas parti de ces jeux qui vous explosent la rétine. S’il n'est pas laid, on ne peut dire non plus qu’il soit magnifique. L'ensemble se veut cohérent entre un décor couleur sable, des grottes sombres illuminées par des diamants, des pierres faites grossièrement… Les protagonistes ont des bras étrangement longs et gros mais au fil du jeu, on n’y prête plus attention.

Pour la partie sonore, on retrouve les mélodies habituelles pour ce genre d’univers égyptien et les bruitages sont quant à eux relativement simples. Un peu plus de punch aurait été appréciable.

Enfin, le gameplay de Pharaonic est simple mais efficace. Pour l’attaque, on peut opter pour une frappe rapide ou une lourde mais plus puissante. De plus, il est possible de mettre sur le dos certains attributs permettant d’améliorer les aptitudes du héros, comme d’envoyer des orbes d’énergie pure ou pour améliorer la récupération de l’endurance… Le choix des boucliers aura aussi son importance car ils peuvent vous protéger intégralement et vous donnez moins d'agilité, mais ils peuvent aussi être légers et avoir une défense peu efficace. Toujours cette histoire de compromis à prendre en compte pour les casques, armures et bottes que vous choisissez.

On pourrait regretter une certaine lourdeur dans les déplacements ou lors des actions mais cela participe à la difficulté du titre. Une action nécessite un certain timing qu’il faut jauger pour abattre ses adversaires. Heureusement, l’avancée dans l’aventure a été bien pensée et les ennemis deviennent, je trouve, de plus en plus beaux et redoutables.

Malheureusement, les quelques secrets cachés dans des coffres ne sont pas très difficile à trouver, minimisant ainsi la possibilité de parcourir le jeu de long en large et en travers lors d'un second run. Pour finir, la durée de vie de Pharaonic se veut plus que correcte car il vous faudra compter une vingtaine d'heures pour en venir à bout avec les 1000G atteignables dans la foulée.
Conclusion
Pharaonic puise sa force dans son gameplay et son univers cohérent. Un peu plus de richesse graphique et moins de lourdeur dans les déplacements permettraient à un hypothétique Pharaonic 2 de devenir un incontournable. On en viendrait presque à rêver d’un Dark Souls dernière génération dans l’univers de l’Égypte Antique le tout en 4K. En attendant que cela arrive, vous pouvez toujours tester ce petit Pharaonic. Il met un peu de temps à démarrer, mais une fois que vous êtes lancés, vous ne voulez plus vous arrêter, et pour 15,99€, je ne vois aucun inconvénient.
Note 8/10
On aime
- Richesse du gameplay
- Univers de l’Égypte Antique
- Des boss charismatiques
- Un très bon jeu à petit prix
On n'aime pas
- Lourdeur dans les déplacements
- Chargements parfois un peu longuets
- Il manque le côté grand spectacle
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Pharaonic
Packshot de Pharaonic sur Xbox One
Date de sortie française 13 juillet 2016
Genre : Action RPG
Dev. : milkstone studios
Edit. : milkstone studios
PEGI 16
1 joueur hors ligne