Viva Pinata (Xbox 360)

par Arathaur
Viva Piñata fut dévoilé pour la première fois le 15 mars 2006 lors d'une conférence de presse à New York. Dernière création du studio de développement Rare (GoldenEye 007, Perfect Dark Zero, Kameo), le jeu était totalement inconnu jusqu'alors et ne mit pas longtemps à arriver sur Xbox 360.

Tout la philosophie de Rare, que l'on a découvert dans Kameo, se trouve résumée dans Viva Piñata - décors très colorés, de l'humour omniprésent et des personnages attachants. Le titre est un ajout important à la bibliothèque de la Xbox 360, car il est le premier du genre à être proposé sur notre console et pourrait se résumer par un savant mélange de jardinage et de gestion type The Sims.

Mais qu'est ce qu'une piñata ?

Avant de sauter dans le vif du sujet, commençons par donner une petite définition, trouvée sur Wikipédia :

La piñata est un récipient, qui peut prendre la forme d'une figurine ou de tout autre objet, que l'on remplit de sucreries et de jouets. Une succession d'enfants, les yeux bandés et armés d'un bâton essayent de casser la piñata afin de récupérer les sucreries cachées à l'intérieur. La piñata est faite à partir de matériaux facilement cassables, tels que la paille, le papier mâché ou l'argile. Traditionnellement, elle est modelée selon une forme humaine ou animale (souvent un âne). Elle est utilisée depuis des centaines d'années pour célébrer des fêtes traditionnelles mexicaines tout au long de l'année.

La piñata est donc un objet destiné à être détruit, faisant le bonheur des enfants. C’est la première fois qu’un tel univers est utilisé dans un jeu vidéo. Quand on regarde pour la première fois Viva Piñata, de nombreux titres nous viennent à l’esprit : Animal Crossing, Pikmin, Dungeon Keeper, Harvest Moon ou encore Creatures.
Cela est bien dit, répondit Candide, mais il faut cultiver notre jardin.
Viva Piñata vous met dans la peau d'un apprenti jardinier. Vous devez d’une part gérer votre jardin mais aussi ses habitants. Le jeu commence en vous mettant directement dans le bain, enfin dans le jardin – un terrain vague et une pelle vous sont confiés. A vous de retirer tous les détritus s’y trouvant et de préparer la terre afin de pouvoir faire pousser une belle pelouse bien verte.

A peine avez vous commencé à travailler qu’une première piñata arrive dans votre jardin : c’est un ver attiré par la terre fraîchement labourée. Une fois que votre ver se sentira bien chez vous, un oiseau décidera de vous rendre visite, attiré par la présence du ver. Et ainsi de suite: Viva Piñata est un jeu de gestion. Les espèces ne pourront élire domicile chez vous qu’à condition que certains paramètres soient remplis (les piñatas sont en noir et blanc quand elles ne font que visiter, une fois qu’elles ont décidé de s’établir chez vous, elles prendront de magnifiques couleurs). Ainsi, une grenouille ou un canard ne viendront jamais vous rendre visite si votre jardin est dépourvu d’un coin d’eau – à vous d’en installer un et de faire en sorte qu’il soit assez grand pour que ces espèces puissent coexister.

Une fois que les piñatas seront devenues des habitants de votre jardin, il faudra songer à les faire se reproduire. Deux raisons à cela – Certaines piñatas ne sont attirées que par la présence d’autre piñatas ; ainsi comme nous l’avons vu plus haut, les oiseaux désirent manger les vers. S’il n’y a plus de vers dans votre jardin, il n’y a aucune chance que d’autres oiseaux viennent chez vous, d’où la nécessité pour les vers de se reproduire.

Ensuite, plus vous aurez de piñatas, plus vous pourrez les revendre au village et gagner de l’argent que vous pourrez utiliser pour développer votre jardin et construire des maisons à vos piñatas : en effet, chaque espèce doit posséder sa propre maison pour pouvoir se reproduire.

Comme ce jeu vise un public jeune, la reproduction est vue de manière très poétique – le male et la femelle se courtisent et se retrouvent ensemble dans leur maison pour une danse nuptiale. Chaque espèce a sa propre chorégraphie et elles sont toutes aussi marrantes les unes que les autres à regarder. Une fois la danse terminée, un œuf est déposé par une habitante du village – une version moderne de nos cigognes d’antant.

Le jeu repose sur un système d’expérience – des points vous sont attribués en fonction de vos accomplissements et plus vous grimpez en niveau, plus vous avez accès à de nouvelles choses : comme une pelle plus performante, qui vous permettra de creuser un étang ou encore la possibilité d’agrandir votre jardin.

Viva Piñata comporte à l’heure actuelle 60 espèces différentes de piñatas et il est très probable que de nouvelles verront le jour et seront proposées sur le Market Place. Il est donc pratiquement impossible de finir le jeu car celui-ci n’a pas vraiment vocation à s’arrêter. On peut toujours essayer de posséder les 60 espèces mais comme certaines sont incompatibles les unes avec les autres, le joueur sera obligé à un moment ou à un autre, de faire un choix dans le développement de ses piñatas. Il n’est pas possible de les avoir toutes en même temps, ce qui permettra de recommencer un nouveau jardin tout en conservant son expérience et l’argent accumulé.
En juin trop de pluie, et le jardinier s'ennuie.
Il est difficile de s’ennuyer dans Viva Piñata. L’aspect multijoueur du jeu repose, et se limite malheureusement à la possibilité d’envoyer à vos amis du Xbox Live pratiquement tout ce qui se trouve dans votre jardin. Tout joueur a donc la possibilité de mettre dans un carton n'importe quel objet ou piñata et de l’envoyer (même les méchantes piñatas peuvent être ainsi envoyées. Celles-ci prendront un malin plaisir à saccager le jardin et/ou attaquer les piñatas de votre « ami »). Tous les cartons sont identiques et il est impossible de savoir à l'avance ce qui se cache dedans, garantissant un effet de surprise ou non. Dans le cas où votre « ami » vous a piégé avec une méchante piñata, il est toujours possible de régler le différent lors d’une partie de Gears of War, mais là, nous nous éloignons du sujet. Rare a officiellement annoncé qu’ils ne commenceront à développer des contenus additionnels qu’en fonction des ventes du jeu. A suivre donc.
Tous les jardiniers habitent de beaux lieux parce qu'ils les rendent tels
Dans Viva Piñata, on prend véritablement plaisir à faire pousser divers arbres fruitiers, plantes et fleurs. Le monde est d’une très grande beauté, qui rappelle tout de suite l’univers de Kameo.

Les contrôles du jeu sont extrêmement simples. Même s’il s’agit de la première fois que vous utilisez une Xbox 360, vous n’aurez aucune difficulté à manier le jeu ; la prise en main est très rapide et ceci même pour un enfant. De plus, il est possible d’utiliser une seconde manette et de prendre la main (un peu à la manière d’une auto-école avec le système de double pédales).

Ainsi, si votre enfant joue au jeu et semble être bloqué et demande votre aide, il vous sera tout à fait possible d’utiliser une seconde manette et d’aider votre enfant sans avoir à lui enlever sa manette des mains. Le jeu peut devenir complexe si vous le souhaitez, mais les enfants peuvent vraiment y jouer à leur propre rythme.

Viva Piñata est pour tous les âges et plaira particulièrement à la gent féminine ; messieurs, ce jeu est un excellent prétexte pour mieux faire accepter votre Xbox 360 auprès de votre dame ! C’est un de ces jeux qu’il est très difficile de ne pas aimer : les graphismes sont de toute beauté, le jeu est accessible sans être trop simple et l’humour présent dans le jeu plaira aux plus petits comme aux plus grands.
Conclusion
Viva Piñata est donc le premier jeu grand public sur Xbox 360 – la sortie du titre, coïncidant avec celle de la Wii aux Etats-Unis, laisse penser que Microsoft souhaite, avec ce titre, attirer un public plus jeune et plus occasionnel, cibles classiques de Nintendo.

Honnêtement, je pourrais encore rédiger de longues pages à propos de Viva Piñata, mais voulez-vous vraiment que je vous passe en détail chaque petite chose ? Je ne pense pas car Viva Pinata appartient à cette catégorie de jeux que vous devriez vraiment expérimenter par vous même.

Chers hardcore gamers, si vous mettez ce jeu de côté parce que vous pensez qu’il n’est que pour les enfants, vous passez vraiment à côté de quelque chose.
Note 9/10
On aime
- Graphismes splendides
- Prise en main rapide et gameplay intéressant
- Bande son agréable
- Accessible aussi bien pour les adultes que pour les enfants
On n'aime pas
- Peut devenir répétitif
- Ralentissements fréquents dus à la sauvegarde automatique
- Les voix peuvent devenir agaçantes à la longue
- Un mode online trop sommaire, se limitant à de l’échange d’objets/piñatas
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Viva Pinata
Packshot de Viva Pinata sur Xbox 360
Date de sortie française 01 décembre 2006
Genre : Gestion
Dev. : Rareware
Edit. : Microsoft Studios
Viva Pinata Retrocompatible Xbox One
PEGI 3
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 2 joueurs en ligne