Guns, Gore and Cannoli 2 (Xbox One)

par Kreuvaitte
Ce second épisode de Guns, Gore and Cannoli nous permet de retrouver notre cher Vinnie, le mafieux à la gâchette facile. Le studio de développement a su écouter les joueurs en intégrant principalement deux nouveautés, dont l'une majeure, à savoir la possibilité de jouer en ligne jusqu'à 4 joueurs. Il était déjà possible de jouer en local mais l'implémentation de cette nouveauté ne pourra que ravir une partie de la communauté. L'autre point concerne un détail de gameplay, relatif à la directionnalité des tirs. Passons au test complet afin de tout savoir sur cette suite attendue !
Je vous ai compris !
Vous serez cette fois-ci projeté quelques années après la fin du premier épisode, plus précisément en 1944, en pleine seconde guerre mondiale. Vous aurez rapidement affaire à une horde de nazis, dont les chefs ont un plan diabolique en tête qui consiste à se procurer l’intégralité de la gnôle contaminée, source de la zombification de malfrats ville, pour pouvoir dominer le monde. Les équipes de développement ont su écouter les joueurs et combler les manques du premier épisode. Place au test afin de découvrir ceci en détail. Le jeu se répartit sur 16 niveaux, et vous aurez bien entendu l’occasion d’affronter plusieurs boss dont certains révéleront la créativité de l’équipe de développement, notamment le boss final. De bonnes surprises au global. Du point de vue du gameplay, la grande nouveauté concerne la possibilité de jouer jusqu’à 4 en ligne, tout comme vous pouviez le faire en local sur le premier épisode (bien entendu maintenu également ici). Vous aurez le choix entre quatre niveaux de difficulté, et ceux d’entre vous qui auraient déjà achevé le premier épisode des aventures du mafieux ne seront pas dépaysés, puisque les mécaniques globales n’ont pas grandement évolué et il fallait d’ailleurs s’y attendre.

Concernant les ennemis, ils sont variés mais restent sensiblement résistants aux mêmes niveaux, entre zombies classiques qui proviennent notamment du premier épisode, mais aussi quelques nouveaux ennemis, dont un qui vous donnera plus de fil à retordre que les autres, et qui fait clairement référence au tank de Left 4 Dead, arrachant des morceaux de bitume pour vous les lancer en pleine tronche. Vous disposez donc d’une barre de vie au-dessus de votre personnage, qui bien entendu fond comme neige au soleil si vous recevez des balles, des coups de batte ou autres morsures de zombies. Vous pourrez compter sur des cœurs disséminés près des checkpoints, toujours représentés par des feux tricolores, ou encore sur les fameuses cannolis, plat préféré de notre petit mafieux à la gâchette facile.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo, capturée sur Xbox One S, présentant les 10 premières minutes du jeu, et vous donnant un aperçu de ce qui vous attend.


Guns, guns and guns !
A propos de l’arsenal, celui-ci est pour le moins fourni, avec 15 armes différentes : tronçonneuse, mitraillette, pistolet (simple ou double), lance-roquettes, lance-flammes, lance mortier, fusil à pompe etc. Vous pourrez donc varier les plaisirs afin de démembrer quiconque oserait se mettre sur votre route. Toutefois, la roue de choix de l’arme manque de précision et il n’est pas évident de choisir celle que l’on souhaite utiliser, d’autant plus que la déclencher ne met pas le jeu en pause. Cela peut se comprendre sur le principe, mais dans la pratique, il n’est pas facile de repérer l’arme souhaitée, d’autant plus que la police d'écriture des munitions est assez réduite. En général, on se contentera de vider le chargeur jusqu’à passer à l’arme suivante une fois les chargeurs vidés. On aurait à la limite préféré 8 à 10 armes, avec un choix de sélection plus efficace. En terme de durée de vie, les différents niveaux vous demanderont 3 à 4 heures de jeu si vous optez pour le mode facile. Il est donc recommandé d’opter pour un niveau de difficulté supérieure, voire largement supérieure, si vous souhaitez rentabiliser votre achat. Rassurez-vous, vous pourrez toujours changer le niveau de difficulté en pleine partie.

On prend les mêmes et on recommence !
Au sujet des graphismes, ceux-ci sont identiques au premier opus. Au même titre que pour le gameplay, ne vous attendez pas à une révolution sur le sujet, ce qui est d’ailleurs compréhensible au vu de l’aspect 2D du titre. Les niveaux se déroulent toujours majoritairement de façon horizontale, sans que cela ne soit du scrolling, avec toutefois quelques phases verticales, qui relèvent de l’anecdote sur la globalité du titre. Concernant le volet sonore, ce dernier reste satisfaisant, avec des bruitages cohérents, des dialogues prenants, et des punchlines dignes de Duke Nukem. Les musiques quant à elles ont majoritairement des airs jazzy d’époque, mais une certaine répétitivité est ressentie au fil du jeu.

Concernant les succès, ils sont au nombre de 19, pour un cumul du classique 1000G. Ceux-ci sont plus ou moins répartis équitablement, oscillant entre les 25G et les 75G, avec pour apogée la victoire contre le boss final, qui vous attribuera 100G bien mérités. En fin de partie, vous aurez débloqué environ 700G, une partie des succès étant liée au scénario, et l’autre à des défis divers acquis inconsciemment, tel que tuer un nombre défini d’ennemis, ou encore détruire un certain nombre de véhicules. Les succès restants sont quant à eux relativement simples à obtenir et nécessiteront uniquement de revenir sur quelques passages du jeu afin de compléter des actions déjà bien entamées, ou encore de parcourir tel ou tel niveau en utilisant une arme spécifique. Au global, les 1000G sont parfaitement atteignables, d’autant plus qu’il ne sera pas nécessaire de prêter attention à la difficulté du jeu.

Conclusion
Au final, c’est un véritable plaisir de retrouver notre héros pour ce second épisode. Même s’il n’y a pas de changement révolutionnaire sur le fond, les développeurs ont su prendre en considération les lacunes du premier épisode, notamment en implémentant le mode co-op en ligne ainsi que la possibilité de tirer dans n'importe quelle direction. Il est toujours aussi jouissif d’exploser les ennemis présents à l’écran, afin de pouvoir avancer tranquillement (ou pas selon le niveau de difficulté choisi). L’ambiance globale reste également de mise et vous ne pourrez qu’apprécier Guns, Gore & Cannoli 2 si vous avez passé du bon temps avec le premier du nom, sorti en 2015.
Note 8/10
On aime
- 1000G facilement accessibles
- Gameplay fidèle à son prédécesseur
- Prise en compte des lacunes du premier épisode
On n'aime pas
- Sélection des armes peu pratique
- Un arsenal un peu trop fourni
- Musiques répétitives

Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Guns, Gore and Cannoli 2
Packshot de Guns, Gore and Cannoli 2 sur Xbox One
Date de sortie française 12 octobre 2018
Genre : Plates-formes
Dev. : Crazy Monkey Studios
Edit. : Crazy Monkey Studios
PEGI 16
1 à 4 joueurs hors ligne - Jusqu'à 4 joueurs en ligne - Coop hors ligne et en ligne