Strange Brigade (Xbox One)

par Joki style
Après un succès modeste de licences comme Sniper Elite et Zombie Army Trilogy, le studio Rebellion nous emmène sur les terres mystérieuses et ensoleillées de l’Egypte avec son nouveau TPS : Strange Brigade. Le titre en question ne se prend pas plus au sérieux que son prédécesseur en proposant non pas des zombies à occire, mais dans un registre similaire, des momies et autres créatures issues de la mythologie égyptienne. L’aventure est donc à prendre au second degré et s’annonce assez kitch. Le fun devrait être au rendez-vous si vous avez l’âme d’un archéologue et les réflexes d’un commando des forces spéciales britanniques de la Strange Brigade ! Petit tour d’horizon avec ce test…
Les 4 As en vadrouille
Le tombeau de la reine Seteki qui régnait à une époque lointaine sur le Sahara a été profané par l’archéologue Edgar Harbin. Cette reine très en colère a de ce fait été réveillée et lance à travers les terres de l’Égypte ses hordes de monstruosités momifiées. Le scénario du jeu nous embarque à bord du Zeppelin de la Strange Brigade qui survole les terres de l’Égypte des années 30. Cette équipe de choc se compose de 4 explorateurs détenant des pouvoirs particuliers, au service de l’Empire britannique. C’est là qu’elle intervient afin de faire le point sur place et d’anéantir cette menace venue d’un autre temps. Après un petit briefing de la situation, les quatre héros enfilent leur parachute pour se lancer dans le feu de l’action en sautant de la soute du dirigeable.

La séquence d’introduction filmée en noir et blanc rend hommage aux pellicules utilisées pour les reportages de l’époque. C’est sous ce filtre visuel que se jouera chaque cinématique du mode campagne pour une transition en couleur vers le début de chaque mission. Ce procédé propose un rendu original et immerge le joueur dans l’ambiance rétro des années 30. De plus, l’action est souvent commentée par un narrateur à l’accent très british qui colle parfaitement au style des films de cette époque.

Le titre propose 3 modes de jeu distincts, dont un mode Campagne pour suivre l’histoire principale, un mode Horde où il faudra survivre aux vagues offensives des ennemis dans une arène, et enfin un mode Time Attack. Le jeu est entièrement jouable seul ou en coopération jusqu’à 4 joueurs en ligne.

La campagne se compose de 9 copieux chapitres qui vous permettront de débloquer les niveaux de chacun pour les autres modes de jeu. Le titre mêle habilement les phases d’action et de réflexion tout au long de l’aventure. Certes les puzzles et les diverses énigmes proposés ne sont pas très compliqués, mais ils ont le mérite de tempérer le déroulement du jeu tout en immergeant le joueur dans une exploration exotique digne de Lara Croft ou d’Indiana Jones. À cela s’ajoutent quelques collectibles à récolter (vases, chats en cristal, reliques et documents) afin de solliciter l’attention et le sens de l’observation du joueur.
Le titre offre un arsenal d’époque qui s’étoffera au fil de l’aventure. Chacun des personnages possède quatre places d’armement : une arme principale (fusil de précision, fusil à pompe ou fusil d’assaut), une arme de poing, un explosif (illimité, mais à cooldown) ainsi qu’une amulette avec un pouvoir particulier (qui se régénère en absorbant les âmes des ennemis vaincus). On pourra récolter de l’or dans des coffres, des tonneaux et également en éliminant les ennemis. Certains coffres contiendront des gemmes qui associées aux armes appliqueront certains effets bonus (frag qui régénère la barre de vie, tirs qui ignorent l’armure des ennemis, balles qui ricochent pour faire plus de dégâts, etc.). Des valises permettront de s’équiper d’armes boostées jusqu’à épuisement des munitions. Il faudra cependant dépenser quelques pièces d’or pour les ouvrir et ainsi obtenir aléatoirement une arme cheatées, mais aussi quelques inédites comme le lance-flamme ou encore l’arbalète explosive.

Le mode Horde, bien connu des joueurs habitués au jeu en ligne propose une alternative très appréciable à la campagne. Très addictif, ce mode permet de gonfler sensiblement la durée de vie du soft et s’annonce très fun à plusieurs. On commence avec pour seule arme un pistolet, la grenade et l’amulette. Il faudra survivre aux vagues d’ennemis de plus en plus nombreux et coriaces dans une arène propre à un environnement du mode campagne qui s’agrandira au fur et à mesure des vagues vaincues. Entre chaque vague, le joueur pourra dépenser ses gains en pièces d’or contre d’autres armes plus puissantes à l’atelier ou encore en ouvrant des portes spéciales qui renferment des soins et des coffres à gemmes.

Enfin le mode Time Attack reprendra certains passages des niveaux parcourus dans l’histoire principale du jeu. Ici il faudra éliminer tous les ennemis d’un parcours en un temps imparti.
Gameplay


Une recette qui n'invente rien mais toujours efficace
Le titre est un TPS et propose donc une vue à la troisième personne, moins immersive, mais qui offre un meilleur aperçu du terrain et plus de lisibilité. Le jeu en coopération insuffle une bonne dose de fun à Strange Brigade qui propose de l’action généreuse.

Les ennemis sont globalement lents et constitueront donc des cibles faciles à abattre. Seul leur surnombre causera parfois quelques difficultés, mais en gardant ses distances et en usant de la roulade pour se défaire des hordes de momies, tout est d’une simplicité parfois déconcertante. Le principal challenge viendra des confrontations contre les boss de chaque niveau, sans être là encore insurmontable. Les joueurs plus aguerris se tourneront alors vers le mode Horde pour avoir un défi à la hauteur de leur espérance.
On reste donc dans une thématique de morts-vivants pour composer le bestiaire du jeu, mais ce dernier est plutôt varié et bien garni. On retrouve de nombreuses déclinaisons de momies et de squelettes en majorité, mais c’est sans compter sur des créatures mythologiques qui vous corseront bien plus la tâche (comme le Minotaure pour ne citer que lui).

Globalement, le titre offre un contenu généreux qui permettra de varier les plaisirs tant sur les modes de jeu que sur les différents niveaux.
Le level design est d’ailleurs très recherché et pousse le joueur à explorer les moindres recoins des niveaux. De nombreux pièges et autres barils explosifs sont dispersés un peu partout et permettent de se débarrasser d’un nombre conséquent d’ennemis en économisant ses munitions. Les passages secrets sont également nombreux et récompenseront les joueurs les plus minutieux.

Le gameplay et ses mécaniques sont pour le moins classiques, mais cela fonctionne à merveille. Les quatre personnages se différencient les uns des autres par leurs compétences passives et le pouvoir de leurs amulettes. Ainsi, cette proposition permet de varier légèrement le gameplay. Nalanga Rushida bouge plus rapidement que ses compères, Gracie Braithwaite occasionne plus de dégâts en utilisant les explosifs, Archimedes de Quincey collecte les âmes à distance et peut débloquer certains passages secrets, Frank Fairburne possède plus d'armures et fait des dégâts headshot accrus.

Enfin, la direction artistique du jeu sans être époustouflante est de très bonne facture. L’immersion est réussie, appuyée par une bande-son de qualité pour un dépaysement garanti. Les succès ne sont pas très compliqués, une partie est liée au scénario de la Campagne avec notamment les collectibles à récolter, d’autres au mode Horde et le reste vous demandera certaines actions particulières, ou encore un quota de kill spécifique. À noter qu’une petite poignée d’entre eux sont uniquement réalisables en ligne.
Conclusion
Strange Brigade est une bonne surprise pour moi, je n’en attendais rien et pourtant le dernier né de chez Rebellion m’a scotché pendant pas mal d’heures. Fun à jouer, généreux en contenu, le tout saupoudré d’un humour british bien kictch (le narrateur radote un peu d’ailleurs), globalement le titre possède de bons atouts pour plaire aux joueurs. On lui reprochera un mode Time Attack en demie teinte et un manque de charisme des 4 héros, mais qu’importe quand on ne voit pas le temps passer en jouant, c’est plutôt bon signe !
Note 8/10
On aime
- Fun à plusieurs
- D.A de bonne facture
- Contenu généreux et bonne durée de vie
- Ambiance et level design maîtrisés
- Univers décalé
- Mode Horde bien foutu



On n'aime pas
- Manque souvent de challenge tant dans l’action que dans les énigmes
- Manque de charisme des personnages
- Gameplay trop classique



Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Strange Brigade
Packshot de Strange Brigade sur Xbox One
Date de sortie française 28 août 2018
Genre : TPS
Dev. : Rebellion
Edit. : Rebellion
Strange Brigade Compatible HDR sur Xbox One S
PEGI 16
1 à 2 joueurs hors ligne - Jusqu'à 4 joueurs en ligne - Coop en ligne