Dead Cells (Xbox One)

par Le Raph
La Darksoulisation des jeux vidéo est en marche. Dead Cells fait partie de cet héritage laissé par FromSoftWare, il en résulte un jeu exigeant, où l’apprentissage se fait par la mort et la compréhension des mécaniques, un jeu qui a ses propres règles et que vous devrez dompter afin de progresser le plus loin possible dans un univers énigmatique.

Développé par le studio bordelais Motion Twin, Dead Cells est un jeu d’action/plate-forme rogue-lite 2D tout à fait particulier, car intégrant des mécaniques du genre MetroïdVania, c’est-à-dire que vous débloquerez au fil du jeu de nouvelles capacités qui vous permettront de découvrir des zones qui étaient avant inaccessibles. Disponible en Early Access sur Steam depuis mai 2017, Dead Cells débarque enfin en version définitive et en roulade sur nos Xbox.

Alors est-ce que le jeu a pu profiter de cette période pour affûter sa formule et briller sur nos machines ?
Analyse de Cell
Dans Dead Cells vous incarnez un prisonnier maudit ayant étrangement survécu à sa décapitation. Entêté à sortir de ce trou, vous partez à travers les couloirs de la prison afin de retrouver votre liberté perdue. Seulement voilà, pas facile de garder la tête froide dans cet environnement hostile, la prison est en effet remplie d’ennemis et pièges qui freineront votre progression. Le sel de Dead Cells est que les niveaux sont générés de façon aléatoire et qu’à chacune de vos morts, le niveau sera reconstruit et vous repartirez de zéro, ce qui risque d’arriver souvent étant donné la difficulté salée du titre. Comme dans tous les rogue-lite, le but est d’aller le plus loin possible afin d’accumuler de la monnaie locale dans la prison pour ainsi améliorer vos capacités et acheter de nouvelles armes et autres bonus temporaires ou permanents aux marchands se situant entre deux étages de la prison.

Cela vous permettra d’être mieux équipé et survivre plus longtemps jusqu’à atteindre les premiers boss qui vous offriront de nouvelles capacités afin d’accéder à de nouvelles zones et ouvrir le champ des possibles.

Dans la vidéo qui suit, vous allez pouvoir découvrir un peu de gameplay du jeu, mais aussi la partie graphique qui a été enregistrée sur une Xbox One X.
Gameplay


Un peu de poivre mais surtout du Cell
Le gameplay de Dead Cells se veut très nerveux et dynamique. Vous pouvez prendre avec vous jusqu’à 2 armes et 2 outils qui sont très variés et originaux. L’arsenal est complet et dense : rapière, dague, espadon, arc, fouet, torche de feu, bombe, magie, tourelle défensive, bouclier et tant d’autres. De quoi sustenter toutes vos envies de combat au corps-à-corps ou à distance et ce n’est pas du luxe pour venir à bout du bestiaire qui peuple la prison : Mort-vivant, monstres rampants, volants, sautant ou encore explosifs et bien évidemment des boss biens coriaces, vous aurez de quoi faire avant de terminer à 100 % un niveau entier. D’ailleurs, quelques mécaniques sympathiques viennent pimenter votre aventure avec des portes spécifiques qui se ferment après un certain temps ou d’autres nécessitant une clé spéciale. Les animations sont extrêmement fluides et la prise en main est simple et immédiate. Votre héros se déplace avec une grâce et une rapidité qui vous donneront l’impression d’être un speedrunner en devenir. On a un véritable sentiment de montée en puissance au fur et à mesure qu’on avance dans la prison, le jeu vous plonge dans un état de concentration de chaque instant, avec une balance équitable entre récompense et punition qui peut frustrer parfois, mais sans jamais être injuste et ne vous donnant qu’une seule envie : recommencer.

Graphiquement, le titre possède une identité remarquable grâce à l’algorithme qui génère des environnements cohérents, variés et qui s’adaptent à un peu tous les types d’armes. Le PixelArt est de toute beauté, des animations et les bruitages sont bien travaillés et donnent un grand coup de fouet à l’action. La bande-son est de bonne facture et pose l’ambiance des différents niveaux du jeu.

Côté succès, une majorité se débloque au fur et à mesure de votre avancement, mais le 100 % ne sera accessible que par une poignée de chasseurs capable de tuer la plupart des boss sans subir un seul dégât.
Conclusion
Dead Cells est tout simplement l’un des meilleurs jeux indépendants de cette année, Motion Twin se démarque avec brio des autres ténors du genre en trouvant une formule équilibrée avec des mécaniques qui insufflent un vent de fraîcheur sur le rogue-lite même si elles manquent un peu d'originalité. Graphiquement maîtrisé, nerveux et dynamique grâce à des animations et un travail sur le son qui viennent transcender vos parcours, Dead Cells est incontestablement un must-have pour tous les amateurs de jeux d’action 2D.
Note 9/10
On aime
- Prise en main rapide et gameplay dynamique
- Level-design cohérent et plaisant à parcourir
- Un arsenal pharaonique
- Une durée de vie abyssale
On n'aime pas
- Certains passages coupe-gorges
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Dead Cells
Packshot de Dead Cells sur Xbox One
Date de sortie française 07 août 2018
Genre : Action
Dev. : Motion Twin
Edit. : Motion Twin
PEGI 16
1 joueur hors ligne