Battlefield V (Xbox One)

par Lud0
La licence Battlefield fait son retour cette année et après Battlefield 1 qui nous a emmené visiter les tranchées de la Grande Guerre, Battlefield V nous propose une visite de lieux tout aussi emblématiques de la Seconde Guerre Mondiale. Au fur et à mesure des années, Battlefield convainc de plus en plus de joueurs et si les connaisseurs de la première heure aimeraient bien voir le retour d'un Battlefield Bad Company, il faut faire avec ce Battlefiled V.

Le studio DICE poursuit-il l'amélioration du titre ou se fourvoit-il dorénavant dans une « Call of Duty-isation » de la licence ?
Récits de Guerre
Contrairement à la concurrence, Battlefield V conserve un mode solo. Intitulé Récits de Guerre, les scénarios nous emmènent dans quatre lieux d'opération différents. Le scénario d'introduction nous invite d'ailleurs à passer de l'un à l'autre avant de découvrir plus en profondeur chacun d'entre eux.

DICE a fait un choix intéressant quant au contenu de ces scénarios. Dans Battlefield 1, il a toujours été question d'événements importants, pour ne pas dire clé dans l'histoire de la Première Guerre Mondiale. Dans Battlefield V, ce n'est plus le cas, Le studio met en avant des missions plus secondaires mais réellement importantes. Si elles ont été évoquées lors des cours d'histoire à l'école, seul les passionnés de ces moments historiques connaissent le débarquement de Provence, pourtant important dans la reconquête de la France. Tout comme l'aide des tirailleurs ou les actions des diverses résistances.

Tout commencera donc en 1942. Nous prenons la direction de l'Afrique en tant que volontaire du Special Boat Section et votre but est de saboter les plans de la Luftwafe à plus de 800km derrière les lignes ennemies. La mission est découpée en trois parties, chacune d'elles nous envoyant dans un paysage différent et un modèle de mission différent. Vous devrez détruire 3 objectifs avant de vous défendre lors de votre fuite jusqu'à la mort.

Puis en 1943, nous prenons alors la direction de la Norvège en tant que résistant cette fois et partons à la recherche d'un compagnon disparu. Le scénario précédent se répète un peu puisque nous avons 3 cibles à éliminer. Ensuite, de nombreuses interventions peuvent être réalisées de manière furtive. Pour ce faire, il est possible de détourner l'attention des gardes en lançant un objet puis de vous faufiler derrière leurs dos ou bien de leur faire la peau.

Enfin, en 1944, nous profitons de la chaleur de la provence pour participer au débarquement nommé Opération Dragoon, bien moins connu que celui de Normandie mais pourtant très important également. Vous y incarnez alors un tirailleur qui débarque et fait ses premières armes avant de progresser dans l'arrière-pays afin de détruire les batteries allemandes avant de finir en beauté par la capture d'un QG allemand.

Si l'on suit la roadmap annoncée par le studio, ces histoires seront complétées dès les mois de décembre/janvier par un Récit de Guerre supplémentaire : Le dernier Tigre. Ce nouveau scénario étend le jeu à la campagne belge.

Bien évidemment, tous ces scénarios un peu romancés, jeu vidéo oblige, tiendront en haleine les joueurs quelques heures et permettront de se familiariser avec l'armement et les véhicules avant d'aller affronter d'autres soldats, humains ceux-là, dans les divers modes multijoueur, cœur de la licence.
A l'assault
Au lancement de Battlefield V, seuls quelques modes de jeu sont disponibles. De nouveaux seront ajoutés périodiquement et ce, gratuitement, car Electronic Arts a décidé de ne pas mettre en place de Season Pass pour ce titre. Le studio a dévoilé il y a quelques semaines de cela la roadmap pour les 6 mois à venir, présentant un suivi programmé du jeu identique à ce qui se fait pour les précédents Battlefield.

Les joueurs de Battlefield 1 retrouveront rapidement leurs marques dans ce nouvel opus car ce dernier reprend les divers modes présents jusqu'alors.
Au lancement nous retrouvons donc Conquête, le classique scénario de capture de drapeau sur toutes les cartes proposées permettant jusqu'à 64 joueurs de combattre pendant une trentaine de minutes.

Grandes Opérations se déroule sur plusieurs jours et propose également des conflits à 64 joueurs avec des rotations journalières de 4 cartes. La durée d'une partie est d'environ 16 minutes et l'issue d'une journée a des répercussions sur la suivante. En cas de match nul, un assaut final aura lieu le dernier jour.

Pour les joueurs désireux de varier les modes de jeu, DICE a mis en place Infanterie, qui propose une rotation de cartes et de modes de jeu mais à petite échelle. Parmi les modes de jeu proposés au lancement, on retrouve Domination, Lignes de front et un grand classique du FPS multijoueur, Match à mort en équipe.

Cela semble peu au lancement de Battlefield V, mais les prochains modes annoncés par le studio débarqueront à partir de janvier avant de découvrir en mars un tout nouveau mode, très couru depuis quelques mois : le battle royale avec Firestorm.

Pour chacun des scénarios proposés un navigateur de serveur vous permet de visualiser le nombre de joueurs connectés, la latence, la fréquence de rafraîchissement et la mission en cours.
Depuis quelques épisodes de cela, Battlefield s'est call of duty-isé. Chaque opus nous en rapprochant un peu plus, l'action se déroulait ainsi de plus en plus en solo. Depuis quelques épisodes, DICE corrige lentement cela en limitant le nombre de munitions par exemple, mais plutôt que de réapprovisionner, des joueurs préféraient travailler leur ratio et s'abreuvant de leurs propres munitions. Afin de proposer un gameplay moins égo centré, DICE propose dorénavant à tous les joueurs d'aider leurs camarades blessés à revenir sur dans le combat, empêchant par la même occasion à l'ennemi d'augmenter leur compteur. Si n'importe quel corps de l'armée peut donc assister un joueur sur le déclin, cela prendra bien plus de temps que pour un médecin, vous exposant encore plus aux risques. Une façon de contrôler la capacité en évitant que cette classe ne devienne inutile. Il faudra toutefois du temps avant que les joueurs n'intègrent cette capacité.

Autre nouveauté intégrée au multi, mais toujours en relation avec la classe médecin : lorsque vous êtes sur le point de mourir et que vous demandez de l'aide, la distance du ou des médecins les plus proche est affiché sur l'écran. Vous savez ainsi s'ils sont suffisamment à porter pour vous soigner, s'ils se rapprochent de vous ou s'éloignent. Ces indications vous permettant de choisir si l'attente en vaut la chandelle.


Mais Battlefield, c'est aussi la personnalisation. Chaque classe possède 2 rôles de combat. Un sniper pourra ainsi opter pour une compétence dédiée au sniper ou plutôt être orienté infiltration dans les lignes ennemies. Il peut, dans ce dernier cas, poser des balises de réapparition pour son escouade. L'ingénieur sera quant à lui tantôt mécanicien, tantôt mitrailleur, permettant alors d'obtenir une pluie de balle qui rendent les tirs de suppressions plus efficaces. Le médecin peut se transformer en médecin de combat. Il devient alors plus compétant dans les combats au corps-à-corps et peut courir plus vite lorsque sa santé est basse pour se mettre à l'abri. L'infanterie légère peut se spécialisée quant à elle dans l'élimination de véhicules. Chaque véhicule détruit permet de gagner des points de demande qui permettent au chef d'escouade de demander plus de matériel.

Les points de demande sont engrangés pour toutes les classes par vos actes. Plus vous collaborez avec votre équipe dans des actions d'éclats, plus vous en engrangez. Il vous est alors possible de demander un ravitaillement en munition ou même d'envoyer un missile sur vos ennemis.

Chaque classe possède la capacité de choisir parmi 7 à 8 armes principales différentes dans diverses catégories. Un médecin n'aura par exemple pas accès à un fusil de sniper tandis que ce dernier ne pourra pas s'équiper d'un fusil mitrailleur. Chaque arme possède 4 niveaux de spécialisations via des accessoires. Chaque mort réalisée avec une arme vous permet d'engranger ces fameux points et donc de vous spécialiser dans divers points. Selon votre type d'arme, le bénéfice ne sera bien évidemment pas identique. Vous pouvez par exemple choisir entre plusieurs types d’atouts.

Bref, vous l’aurez compris, dans Battlefield V vous pouvez trouver la bonne option selon votre façon de jouer.
Le Frostbite vient du froid et souffle le chaud
Battlefield V est toujours porté par l’excellent Frostbite, le moteur maison développé par DICE. Le jeu est globalement très réussi tant par les effets visuels que par l’ambiance sonore. Vos oreilles en auront pour leur grade lorsqu’une grenade explosera non loin de vous ou quand les balles sifflent à vos oreilles. La destruction est toujours plus présente et ne laissera que peu de caches possible aux joueurs.

Le moteur évolue dans le bon sens. Le jeu est annoncé en 4K dynamique sur Xbox One X et en 1080p dynamique également sur Xbox One (qui descend jusqu’à 720p), mais DICE a mis un point d’honneur à conserver les 60 images par seconde sur toutes les plateformes.


Toutefois, divers bugs présents à son lancement laissent les joueurs quelques peu rageurs. Se retrouver coincé derrière un simple rocher est l'exemple même d'un bug de collision qu'on ne souhaiterait plus rencontrer, ou bien encore un écran de chargement en boucle à la fin de la campagne. Nul doute que cela sera rapidement corrigé mais après avoir un jeu très découpé à son lancement, on aurait aimé avoir un jeu un peu plus fini.

Pour contrebalancer ces défauts, les cartes multijoueur sont là et même si elles ne sont pas en excès, celles présentes nous offrent un level design au summum de l'art. Elles sont équilibrées et proposent à chaque fois de nombreuses solutions d'attaque ou de défense. A tel point que l'on se dit que 32 joueurs par équipe, ce n'est pas assez.

Le matchmaking est toutefois assez rapide mais l’équilibrage des équipes lorsque plusieurs joueurs quittent la partie ne se fait qu’entre 2 rounds, laissant parfois une équipe en sous effectifs.

DICE a également travaillé les temps de chargement, nettement réduit par rapport au précédent épisode, même si l'on aimerait encore plus de rapidité.

Ce chapitre sera clos par les succès. Ils restent toujours plus orientés sur le multijoueur que sur le solo. Il y a un total de 21 succès pour 1000G, dont 6 pour le mode Carrière avec un total de 355G.
Conclusion
Après avoir subi une déconvenue avec Battlefield 4, DICE remonte la pente tout d’abord avec Battlefield 1 et poursuit sur sa lancée avec Battlefield V. Point intéressant de cet opus, le studio s’est concentré sur quelques opérations secondaires pour la campagne solo, laissant de belles options pour l’avenir.

Mais Battlefield, c’est surtout le multi et là non plus nous ne sommes pas déçus. Des cartes au top quoi que peu nombreuses, mais surtout pas de Season Pass et donc tous les joueurs avec les mêmes cartes.
Note 8/10
On aime
- Un solo intéressant et bien ficelé
- Des cartes multi bien pensées
- Des graphismes améliorés sur Xbox One et au top sur One X
On n'aime pas
- Quelques bugs de collision
- Quelques ralentissements
- Divers bugs d'affichages
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Battlefield V
Packshot de Battlefield V sur Xbox One
Date de sortie française 20 novembre 2018
Genre : FPS
Dev. : Digitals Illusions CE
Edit. : Electronics Arts
Battlefield V Compatible HDR sur Xbox One S
PEGI 18
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 64 joueurs en ligne - Coop en ligne