Team Sonic Racing (Xbox One)

par Kreuvaitte
Le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeu de voitures fait partie des genres les plus représentés dans le domaine du jeu vidéo. Les approches majeures sont toutefois scindées en deux : réalisme avec la simulation, ou aucun faux pas n’est toléré, ou arcade avec des véhicules à toutes épreuves, résistant à n’importe quels chocs, et accessibles en général au plus grand nombre. Une troisième déclinaison est également accessible, optant davantage pour le fun et les courses entre amis autour d’un bol de chips. Parmi ceux-ci, une figure emblématique de Sega a su se faire une place sur Xbox 360, avec Sonic & SEGA All-Stars Racing sorti en 2010, puis Sonic & All-Stars Racing Transformed deux ans plus tard. Après une absence conséquente, le hérisson bleu revient sur le devant de la scène avec Team Sonic Racing, disponible depuis le 21 mai et entièrement dédié à l’univers de la mascotte de Sega.
Le social game par excellence !
Comme c’est le cas pour la majorité des jeux de courses arcade, inutile de chercher un scénario quelconque pour planter le décor. Aucun prétexte n’est nécessaire pour faire parler la gomme sur le goudron des 21 circuits disponibles, dont 9 sont recyclés des précédents opus. Le principal élément à noter concerne le concept des courses qui, comme le nom du jeu l’indique, seront courues en équipes. De nombreux modes de courses sont disponibles, permettant de varier les expériences de jeu, avec bien entendu toujours pour objectif d’être parmi les premiers, si ce n’est le premier, à franchir la ligne d’arrivée. Le mode Aventure peut s’apparenter au mode Histoire, que vous pouvez décider de relever seul ou avec d’autres joueurs qui peuvent être jusqu’à trois en local, sur la même progression. Cela vous permettra notamment de découvrir les personnages mais également de vous familiariser avec les fonctionnalités de base du jeu. Vos courses varient alors entre grand prix, chasse aux anneaux et autre courses contre la montre, avec pour chaque événement des objectifs secondaires vous permettant de décrocher de une à trois étoiles.

Bien entendu, l’approche multijoueurs occupe une place prépondérante, vous amenant un prétexte pour avoir le privilège d’héberger vos soirées entre amis à domicile, ou pas, selon les équipements de vos amis. Effectivement, quatre joueurs peuvent s’affronter ou s’allier en écran partagé, fonctionnalité qui se fait malheureusement de plus en plus rare de nos jours, au profit des parties en ligne. Il faut avouer que jouer à 12, ce n’est pas comme jouer à 4. Mais jouer avec ses amis, ce n’est pas non plus la même approche que de jouer avec des inconnus. Quoi qu’il en soit, nombreuses seront les occasions de vous amuser puisque vous aurez le choix entre les grand prix, les courses uniques ou encore les affrontements contre le chronomètre.


Team Building Vidéo-ludique
Au niveau de la prise en main, il n’y a rien à dire. Aucune difficulté n’a été rencontrée, que cela soit en terme de maniabilité ou d’usage des power-ups, qui respectent parfaitement l’attendu. Vous pouvez enchaîner les voltiges en toute simplicité en faisant usage des deux sticks. Concrètement, accélérer, freiner, déraper et utiliser les différents objets récoltés font un tout rendant le titre accessible au plus large public, pour le bonheur des joueurs de toutes générations confondues. On pourrait regretter l’absence d’une vue en mode intérieure.

Concernant le gameplay, celui-ci se veut dynamique, et sans accroc. Comme le veut la coutume pour ce genre de jeu, vous pouvez vous procurer des power-ups de façon régulière sur les différents circuits, vous permettant d’obtenir des roquettes, des cubes à lâcher sur la piste pour ralentir vos concurrents et espérer franchir la ligne en premier. La grande nouveauté de cet opus, qui en est d’ailleurs le socle, réside bien sûr dans la notion d’équipe, comme le titre le laisse entendre. Concrètement, à chaque fin de course, les positions des trois membres de chaque équipe sont définies, chacune obtenant des points selon les performances de chacun. Cela a principalement son intérêt dans le jeu en local, le classement global nécessitant la performance de tous les coureurs. En mode solo, cela pourra vous poser problème selon le résultat affiché par vos deux collègues, contrôlés par l’IA et donc clairement indépendants de votre volonté. Le seul point qui pourra faire basculer le résultat pourra concerner la bienveillance que vous aurez eu à partager vos power-ups avec vos frères de courses. Un garage est bien entendu disponible, vous permettant non seulement de personnaliser l'esthétique de vos bolides, mais aussi d’en améliorer les performances. Ci-dessous une séquence de jeu en mode aventure capturée sur Xbox One S, vous donnant un aperçu sur ce qui vous attend.


Sonic au pays des merveilles
Le volet performances fait clairement le job. Les environnements sont de toute beauté et pour le moins vivants, avec une multitude d’éléments en mouvements dans le décor, tels que des animaux, des véhicules et autres. Le tout permet d’assurer un affichage fluide sans aucune difficulté, avec en prime une optimisation pour Xbox One X. Concernant le volet sonore, celui-ci est très plaisant, avec des musiques originales dynamiques et parfaitement adaptées au contexte d’un jeu de course arcade. Les interventions des différents protagonistes avec des petites provocations ou simples constats sont toutes aussi plaisantes, et permettent d’assurer une réelle immersion dans le monde de Sonic.

La durée de vie est déjà conséquente, entre les grand prix, le jeu en ligne mais également en local. Une fois l’aventure principale terminée, il vous restera donc de quoi vous amuser, notamment si vous souhaitez chasser les succès. Ceux-ci sont au nombre 51 succès pour 1000 points de Gamerscore, ce qui n’est pas négligeable en terme de défis à relever. Comme dans la plupart des jeux, certains seront débloqués naturellement au fur et à mesure de votre avancée sur les circuits, alors que d’autres nécessitent de faire appel à vos talents de pilote, avec des actions bien particulières à réaliser envers vos adversaires. Bien entendu, les challenges sont également au rendez-vous, avec la recherche de victoires parfaites sur chaque course pour obtenir le maximum d’étoiles, vous récompensant de 100G. Il ne sera donc pas aussi aisé que ça de décrocher l’ensemble des succès du titre, mais cela reste envisageable avec un peu de persévérance.
Conclusion
Avec ce nouvel opus, Sega a donc décidé de changer l'orientation globale de l'approche, misant sur la notion de jeu en équipe. Finis donc les véhicules qui passent de la voiture à l'avion ou au bateau d'un tour à l'autre, pour se concentrer exclusivement sur les quatre roues. Cela pourra en décevoir certains, mais le deal étant clairement annoncé dès les premiers trailers, rien de bien surprenant sur le fond. Son gameplay accessible à tous fait de Team Sonic Racing un excellent titre notamment si vous souhaitez l'exploiter en local, formant des alliances pour décrocher la première place, en équipe toujours. Le jeu solo fait aussi le job, et c'est un réel plaisir de retrouver la majorité des protagonistes de l'univers du hérisson bleu dans nos salons.
Note 8/10
On aime
Circuits vivants et dynamiques
Performances globales fluides
Doublage intégral en français
Une bande son qui déchire !
De nombreux coureurs disponibles
Une durée de vie conséquente
Personnalisation et optimisation des véhicules
On n'aime pas
Pas de vue intérieure
Recyclage des circuits
Certains modes de courses trop difficiles (chasse aux anneaux)
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Team Sonic Racing
Packshot de Team Sonic Racing sur Xbox One
Date de sortie française 21 mai 2019
Genre : Course
Dev. : Sega
Edit. : KOCH Media
PEGI 7
1 joueur hors ligne - Jusqu'à 12 joueurs en ligne - Coop hors ligne et en ligne