FIFA 19 (Xbox One)

par Stephmomo
Les amateurs de foot virtuel le savent, le début de l'automne est une période faste pour eux. Après un PES 2019 des plus convaincants, nous voici face à l'incontestable leader du marché, le fils prodige d'EA sports, j'ai nommé FIFA 19. L'année dernière fut une année difficile pour la licence phare qui a dû faire face à de nombreuses critiques lui reprochant un penchant arcade trop prononcé. Cet opus 2019 va t-il faire taire les critiques ?
Il y a du monde dans la place
S'il y a bien une chose qu'on ne peut pas reprocher à FIFA, c'est bien son contenu pléthorique. Cette saison ne déroge pas à la règle, et même plus, car pour la première fois la Champion's League et l'Europa League s'invitent au programme. Vous pourrez donc frissonner, seul ou à plusieurs, en entendant l'hymne désormais mythique de la plus belle des compétitions européenne.

Vous pourrez de nouveau incarner le désormais célèbre Alex Hunter dans l'Aventure, et même utiliser vos sauvegardes de FIFA 17 et 18. A noter que vous aurez la possibilité de jouer deux autres personnages, dont Kim hunter, la propre sœur d'Alex, qui tente de se faire un nom sur la scène internationale. Rien de bien neuf dans cette trame scénarisée qui ne vous retiendra finalement que peu de temps par rapport aux autres modes du jeu.

Comment ne pas évoquer LE mode emblématique de FIFA, le fameux FUT (FIFA Ultimate Team) ? A la fois détesté pour son aspect pay-to-win indéniable et adoré de part la richesse de son suivi au quotidien... La très élitiste Week-end league Champions fait son grand retour dans une version un peu allégée (30 matchs en 3 jours au lieu de 40). Afin de vous qualifier pour le championnat ultime, il faudra désormais passer par une toute nouvelle compétition continue (Division Rivals) qui vous récompensera toutes les semaines par quelques crédits ou packs bien mérités. D'une manière générale, on sent qu'EA essaye de récompenser chaque joueur quelque soit son niveau et c'est plutôt bienvenu tant les différences de niveaux sont palpables sur le Live.

Pour les amateurs des joutes entre potes, le mode coup d'envoi est indéniablement LE mode fun avec cette année des possibilités étendues comme le mode élimination (un joueur en moins à chaque but marqué) ou le mode no rules (aucun arbitre), bref, de quoi se taper de bons délires, loin de l'aspect très compétitif de FUT.

On joue ?
Avant de vous jeter dans l’arène, je vous conseille fortement de passer en revue les innombrables entraînements techniques qui vous apprendront, non seulement les bases, mais aussi les subtilités du gameplay. D'ailleurs, en parlant de gameplay, la grosse nouveauté vient de la finition synchronisée (Time Finishing en V.O) : le principe étant d'appuyer deux fois sur la touche de tir en respectant un timing précis. Si vous réussissez, la praline aura toutes les chances de se loger en pleine lucarne. Maîtriser parfaitement cette technique demande du temps. Beaucoup d'entre vous n'en n'auront pas la patience et désactiveront cette option rapidement.

D'un point de vue général, si vous êtes un habitué de la licence, vous ne serez pas dépaysés. Les bases de FIFA sont bien présentes et le jeu a toujours des qualités évidentes en terme d'animations et de jouabilité. Cette année, et contrairement à l'année dernière, on sent que les développeurs ont voulu donner la parole à la défense. En effet le pressing des défenseurs IA est tel, avec certaines configurations tactiques, que même les moins doués d'entre vous pourront défendre de manière efficace sans trop de soucis. A noter quelques routines un peu désagréables, notamment les buts au premier poteau sur corner et les retournés acrobatiques un peu trop faciles à sortir. On espère un patch assez rapidement pour remettre un peu d'ordre dans la maison...

D'un point de vue purement esthétique le jeu n'est pas flamboyant et la différence avec FIFA 18 n'est pas flagrante. N'allez pas en déduire que le jeu est moche, certaines stars du ballon rond sont d'ailleurs très bien modélisées, mais le rendu est finalement assez inégal. L'aspect sonore est vraiment bon si on met de côté les commentaires très moyens d'Hervé Matoux et de Pierre Ménès. A noter d'ailleurs que les phrases récurrentes sont issues à 80% de l'opus précédent. Je vous conseille donc de passer les commentaires en espagnol (Amérique latine), pour profiter pleinement de l'enthousiasme communicatif des commentateurs argentins.
Conclusion
FIFA 19 propose une expérience bien agréable. Le gameplay sympathique, la base de données énorme et le suivi du jeu au quotidien (notamment dans FUT) font du protégé d'EA un must-have pour tout amateur de foot qui se respecte. On ne pourra toutefois pas s’empêcher de penser que la concurrence propose une jouabilité plus fine et qu'il va falloir que les développeurs se penchent sérieusement sur la question pour les années à venir, au risque de se faire progressivement grignoter des parts de marché.
Note 7/10
On aime
- L'habillage et l'ambiance générale
- Un mode FUT toujours aussi addictif
- La Champion's League quoi !
On n'aime pas
- Une jouabilité moins fine que chez la concurrence
- Quelques routines pénibles dans le gameplay
- Certains joueurs connus encore méconnaissables
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
FIFA 19
Packshot de FIFA 19 sur Xbox One
Date de sortie française 28 septembre 2018
Genre : Sport
Dev. : EA Sports
Edit. : EA Sports
FIFA 19 Compatible HDR sur Xbox One S
PEGI 3
1 à 4 joueurs hors ligne - Jusqu'à 22 joueurs en ligne - Coop hors ligne et en ligne