Vigor (Xbox One)

par Le Raph
Attention il s’agit de notre avis sur la version Game Preview en date du 4 août 2018. Une mise à jour de celui-ci sera effectuée lors de la sortie de la version définitive.

Le Battle Royale est vraiment le genre qui aura marqué ces 12 derniers mois,beaucoup de nouveaux arrivants sautent de l’avion de la hype avant de se faire écraser par les mastodontes que sont PUBG et Fortnite qui surplombent le genre. Fort de son expérience sur les très réputées simulations militaires : Arma et DayZ, le studio tchèque Bohémia tente d’atterrir un peu loin des sentiers battus pour se faire une place entre les deux colosses. Disponible en exclusivité sur Xbox One grâce au programme Game Preview, Vigor est disponible depuis le 30 juillet 2018 pour 19.99 € : le titre propose une nouvelle formule qui mélange du Battle Royale, de la survie, du crafting et de l’amélioration de base. Arrivera-t-il à décaper le genre ?
La cabane au fond du jardin
Nous sommes en 1991, l’Europe a été presque totalement ravagée par la guerre nucléaire, seule la Norvège a échappé à cette catastrophe mondiale. Les derniers survivants y partent alors en quête d’un refuge et ça tourne mal !

Après un bref tutoriel pour vous expliquer les bases du gameplay, vous trouverez votre havre de paix : une maison délabrée près d’un lac, qui fera office de hub central. Tout y est pour vivre en autonomie : potager, atelier, chambre avec une belle vue, cellier pour stocker vos rations alimentaires ainsi qu’un terrain d’entraînement qui sera indispensable pour vous préparer aux combats qui vous attendent.

Malheureusement votre nouvelle habitation est insalubre, l’isolation est à refaire, la charpente est prête à s’écrouler, le parquet a vécu et vos meubles tiennent à peine debout. Comble de cette décadence, le groupe IKEA n’a pas survécu, vous allez devoir vous débrouiller seul, pour meubler votre intérieur. De même pour votre alimentation : vous allez devoir changer de régime alimentaire, oubliez d’office les boulettes, ici c’est la survie, la vraie. Vous allez devoir enfiler les gants pour jardiner afin de subvenir à vos besoins primaires.

Pour trouver tout le matériel nécessaire, vous serez obligé de partir en expédition à plusieurs jours de marche du camp : une fois arrivé à bon port, vous devrez vous mettre en recherche de babioles : clous, planches, trousses de soin, armes, munitions, plaques de BA13, visseuse/perceuse, scie sauteuse, cheville molly, bidon d’essence, terreaux, bref tout ce qu’on trouve généralement quand on part à la chasse aux champignons en forêt nordique. Plus sérieusement le système de crafting est vraiment agréable, vous pouvez démanteler la plupart des objets afin d’en créer d’autres comme des armes et accessoires ou améliorer les différentes pièces de votre abri. On a un vraiment un sentiment de progression, ce qui engage les joueurs à partir de plus en plus souvent en expédition, armée d’un fusil et de sa petite liste de courses !

Seulement voilà, vous vous doutez bien que vous n’êtes pas le seul à vivre dans ses montagnes, d’autres personnes ont le même objectif que vous. Dans les 6 expéditions à ce jour disponible : 8 survivants seront là afin de récolter un maximum d’objets, un point rouge affiché dès le début de l’instance indique la zone de largage d’un paquetage exceptionnel de ressources, le but est d’attirer tous les joueurs présents afin qu’ils s’entretuent pour le ramener à la maison. Sachez que vous pouvez tout à fait ramasser quelques ressources et tout simplement ignorer le paquetage et partir par le biais des nombreux points d’extraction indiqués par une maison, en bordure de carte. Les cartes sont de tailles réduites pour s’adapter au petit nombre de joueurs, plutôt bien construites et faisant honneur à la variété des décors norvégiens.

Le level design intègre beaucoup de verticalité, ce qui maintient une pression permanente et vous force à bien tout observer avant d’agir. Afin d’épicer vos expéditions, sachez qu’au bout d’un certain temps, une vague de radioactivité arrive sur la carte pour pousser les joueurs à sortir par le même point d’extraction. Cela rajoute une certaine tension et permet d’établir de nouvelles stratégies pour les joueurs. Les 6 cartes ne sont pas toutes disponibles en même temps, pour le moment, c’est un roulement sur 2 cartes qui change régulièrement afin de varier les plaisirs.
Gameplay


Vigor, il n'y a pas plus fort ?
Bohémia a tenu à donner un côté réaliste aux affrontements, avec une visée
exigeante, vous devrez donc prendre en compte votre position par rapport à
l’ennemi ainsi que la configuration de l’environnement. La maniabilité est plutôt rigide, mais les contrôles sont simples et on prend vite le jeu en main. Le feeling des armes est plutôt bon, mais le studio devrait assouplir un peu la visée qui sera sans doute frustrante pour le grand public. Les animations sont encore à améliorer, notamment sur la recharge et les franchissements d’obstacles, mais il faut souligner que graphiquement, le jeu est plutôt abouti, surtout qu’il est encore en Game Preview.

PUBG fait vraiment pâle figure en comparaison, les effets d’eaux, de lumières et de météo sur l’environnement sont séduisants, surtout sur la version Xbox One X qui est optimisée en 4K. L’affichage in-game est très épuré et on navigue très facilement dans les menus. Les personnages sont bien modélisés, dommage qu’il n’y est uniquement que des hommes, en revanche leurs tenues sont entièrement personnalisables, ce qui évitera une nouvelle guerre des clones.

Conclusion
À ce jour, Vigor est une alternative plaisante à tous ceux qui sont inspirés par son concept qui propose un nouvel angle très intéressant au Battle Royale, grâce à son système d’amélioration de base et crafting, qui engage le joueur sur un projet sur le long terme. Graphiquement le jeu est très agréable. Malheureusement les contrôles sont trop rigides et la visée réaliste du titre, qui demande de la pratique, réserve souvent la victoire à l’élite du genre et les joueurs les moins patients risquent de déserter le titre face à la frustration. Le contenu est déjà assez conséquent et les développeurs de Bohémia ont promis des mises à jour régulières jusqu’à sa sortie du programme Game Preview prévu pour le 1er trimestre 2019. Ceux qui se
souviennent encore du suivi de DayZ peuvent en douter, mais quoi qu’il en soit, dans l’état, le jeu vaut largement son petit prix et ne demande qu’à être essayé.
Note 7/10
On aime
- Concept d'amélioration de base et crafting engageant
- Graphismes nets et sans tâches
- Level design intéressant
- Contenu honorable pour un Game Preview
- Le potentiel du jeu
On n'aime pas
- Contrôle trop rigide
- Visée difficile à maîtriser
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Vigor
Packshot de Vigor sur Xbox One
Date de sortie française 2019
Genre : Survie
Dev. : Bohemia Interactive
Edit. : Bohemia Interactive
PEGI 18
Jusqu'à 16 joueurs en ligne