Override : Mech City Brawl (Xbox One)

par LeRaph
Des robots géants qui se bastonnent en plein centre-ville, des explosions à tous les coins de rue, des immeubles qui s’écroulent, c’est ce que nous propose aujourd’hui le studio brésilien, The Balance avec Override ! De plus le jeu se paie le luxe d’être optimisé sur Xbox One X. Est-ce trop beau pour être vrai ? C’est la question à laquelle nous allons essayer de répondre. Alors on synchronise nos montres et Go Go Power Rangers !



Adopte un Mech'
Une fois le jeu lancé, on arrive directement dans le garage. Le moins que l’on puisse dire, c’est qui il y a du beau monde sur le parking. En effet, pas moins d’une bonne douzaine de robots sont disponibles, chacun ayant un design unique et des capacités particulières à distance ou au corps-à-corps. Certains sont directement inspirés de Gundam, de Godzilla ou du folklore sud-américain, d’autres sont assez originaux avec des courbes plus rondes et plus sexy et bien évidemment un mécha-licorne pour assurer le spectacle. Les méchas ont une vraie identité et sont plutôt jolis avec leurs carrosseries fraîchement polies et colorées. Tout ce beau monde est entièrement personnalisable grâce à des skins et des accessoires qui oscillent entre le mauvais goût et le génie, que l’on peut débloquer dans les différents modes de jeu.

En parlant des modes de jeu, le titre de The Balance, n’est pas avare en contenu, avec le classique Mode Versus qui occupera le temps d’une soirée entre amis d’une part, un mode Matchmaking pour jouer en ligne et le mode Arcade qui propose, lui, un scénario de série Z, qui prend la forme de dialogues interposés entre vous et le QG de la défense qui vous donnera pour mission d’affronter dans un temps imparti, des hordes d’ennemis gluants venus du fin fond de l’espace pour envahir les principales capitales mondiales : au Japon, au Maroc, en Norvège, au Mexique et même sur la lune !

Override : Mech City Brawl

L’occasion pour vous, de rentrer dans la peau d’un véritable pilote de Mécha et sauver le monde seul ou en coopération à deux ! La prise en main des méchas est plutôt simple. Chacune des 4 gâchettes correspond à un membre du robot. Il suffit de presser la touche un certain temps si vous voulez charger un coup. Vous aurez à disposition un bouclier d’énergie pour vous protéger ou contrer l’adversaire en appuyant sur un bouton d’attaque avec un timing parfait. Vous pourrez, bien sûr, utiliser les capacités uniques de votre mécha en restant appuyé sur X et en utilisant le poing ou le pied. Et enfin pour terminer, vous pourrez utiliser votre attaque ultime et dévastatrice, lorsque votre énergie sera proche du 0.
GAMEPLAY : Marrons mécaniques


Robot pour être vrai ?
Un arsenal, pour le coup, assez complet auquel s’ajoutent des armes comme des épées, des marteaux ou autres fusils à énergie qui apparaissent de façon aléatoire sur la carte ! Désolé, si je vous ai fait rêver l’instant de ce dernier paragraphe, car vous allez assez vite déchanter... Très rapidement on ressent une vraie lourdeur dans les contrôles. Les mouvements sont lents, on a du mal à ressentir la puissance des robots dans les confrontations, la faute à une absence totale de vibration dans les manettes. De plus la caméra a du mal à suivre l’action, ce qui rend le ciblage des ennemis trop souvent compliqué, surtout dans des arènes bien trop petites pour accueillir des monstres hauts de 12 étages. Du coup, le frame-rate a tendance à rouiller quand l’action se déchaine ! Les éléments destructibles comme les habitations ou les immeubles sont de vrais châteaux de cartes, qui en plus d’être peu convaincants, souffrent de poping assez violent.

Override : Mech City Brawl

Le mode arcade n’est composé que de petites missions qui durent entre 30 secondes et 1 minute 30 et on s’y ennuie bien trop vite. Il y a bien un système amélioration pour booster votre mécha ou lui donner des armes dès le début du combat, mais le système à trop peu d’impact sur le gameplay pour être motivant. Il y a bien quelques boss, mais ils sont assez décevants, on se rabattra rapidement donc sur le multi local, qui offre un peu plus de spectacles, jusqu’à 4 méchas dans l’arène ! Hélas, la lenteur et la caméra finiront tôt ou tard de briser votre rêve d’enfant. Les chutes de frame-rate sont décuplées en écran splitté et il y a toujours ces potes qui useront et abuseront de la technique ancestrale de s’allier pour se mettre à 3 sur le même mécha ! Le jeu offre aussi la possibilité de monter à 2 dans un mécha, chacun contrôlant une partie des membres. Plutôt sympathique dans l’idée, l’exécution pratique donne des effets assez farfelus, sur fond de mauvaise foi de votre copilote ! Mais en tout cas, c’est assez rare pour être souligné.

Côté succès, les chasseurs devront s’armer de patience pour atteindre les 50 victoires en ligne et débloquer tous les skins, mais le 100 % reste possible avec la liste sur les genoux et un alignement parfait des planètes.
Conclusion
Override avait tout pour plaire sur le papier : des méchas très classes, variés et personnalisables, une ambiance série Z des années 90 très attachante, avec des graphismes assez sommaires, mais colorés. Malheureusement le gameplay beaucoup trop lourd, la caméra bonne casse et le mode arcade soporifique, viennent gâcher la fête très rapidement. Le jeu peut être sympathique sur une soirée canapé, si vous êtes vraiment fan du genre, mais il n’a pas beaucoup d’intérêt en solo.
Note 4/10
On aime
- Des Méchas bien carrossés
- Une ambiance Power Ranger attachante
- Le système de combat avait du potentiel
- Marrant en multi local, les premières parties
On n'aime pas
- Un gameplay trop lourd
- Une caméra bonne pour la casse
- De gros ralentissements
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Override : Mech City Brawl
Packshot de Override : Mech City Brawl sur Xbox One
Date de sortie française 04 décembre 2018
Genre : Action / Aventure
Dev. : The Balance
Edit. : Modus
PEGI 7
1 à 4 joueurs hors ligne - Jusqu'à 4 joueurs en ligne