Salt and Sanctuary (Xbox One)

par Super Ryan 2
Il y a de plus en plus de jeux indépendants sur console et il est donc difficile pour un studio de tirer son épingle du jeu. SKA Studios à compris cela et tenté quelque chose de simple mais efficace. Si ce studio ne vous dit rien, sachez que vous avez sans doute joué à l’un de leur jeu qui était rétro compatible en juin 2014, il s'agit de Charlie Murder.
Un Souls-Like en 2D ?
Dans Salt and Sanctuary vous incarnez un marin qui fait naufrage suite à un abordage sur une île inconnue. Votre mission est de sauver la princesse qui était sur le bateau avec vous mais qui a été kidnappée. Pour voler à son secours, vous allez devoir vous enfoncer dans un lieu hostile. Clairement inspiré des mécaniques de Dark Souls, il faudra serrer les dents pour réussir à vaincre les boss et atteindre votre objectif.


La campagne commence par la création d'un personnage (Nom, Sexe, Cheveux, Moustache, Yeux, Race) et le choix de votre classe. Cette dernière n'impacte pas vraiment le gameplay, mis à part les armes disponibles au départ du jeu que vous pourrez changer par la suite. Une fois votre création terminée, vous allez vous réveiller dans la cale de votre bateau qui a était abordé par des ennemies durant votre sommeil. Vous allez donc essayer de vous frayer un chemin en tuant tous ces intrus. Une fois arrivé sur le pont, un boss vous attendra et vous assommera. Vous vous réveillerez sur une île avec une seule quête : Retrouver la princesse. La suite est un enchainement d’environnements et de boss parsemée de personnages secondaires qui nous indiquent vaguement un endroit où aller. Même si le titre ne mise pas sur un scénario profond on aurait aimé en savoir plus sur le background de l’île autrement que via un bestiaire dans le menu des options.

Malgré un scénario minimaliste, le jeu vous proposera de parcourir une grande carte dotée de 7 environnements différents. Pour vous aider dans votre combat, vous aurez de nombreuses armes à disposition que cela soit des armes de corps à corps (hache, épée, marteau, bouclier, etc...) ou à distance (magie, arc, etc...). Le jeu dispose d’une vingtaine de Boss qui ont tous des paternes différents avec leurs points forts et leurs faiblesses (certains craignent le feu d’autre la foudre).

Gameplay : personnalisation et premières minutes de jeu
Dans la vidéo qui suit, enregistrée sur une Xbox One Fat, vous allez pouvoir découvrir la personnalisation du personnage ainsi que les premières minutes du titre.



Un univers riche et ténébreux
Le gameplay est le point fort du titre, clairement inspiré des Dark Soul, le jeu vous demandera de jauger le rythme des combats. Esquive, saut, attaque ou pouvoir magique consommeront votre barre d’endurance. Quand un ennemi est tué il vous donnera des ressources (différentes selon les ennemis) et du sel. Le sel vous permettra d’améliorer votre personnage et votre équipement. Si par malheur vous mourrez, votre sel sera récupéré par l’ennemi qui vous a tué. Il faudra donc y retourner et tuer l’ennemi pour récupérer votre sel. Si vous mourez encore sans avoir récupéré votre sel, il serait perdu à jamais. En plus du sel il y a l’or qui vous permettra d’acheter des équipements. Une fois mort vous allez réapparaitre dans le dernier sanctuaire utilisé, vous perdez l’or de manière aléatoire mais plus vous avez d’or sur vous et plus la réanimation coutera chère. Pour finir au fil de l’aventure vous allez débloquer des compétences qui vont vous permettre d’aller à des endroits auparavant inaccessibles.


Comme à son habitude, SKA Studio a fait un très bon travail sur la direction artistique de son dernier bébé. Salt and Sanctuary vous plongera dans un univers sombre, sanglant et horrifique par moment de quoi vous rappeler qu’ici vous êtes seul. Les jeux de lumière sont vraiment magnifiques et chaque lampe torche dans une caverne vous donne un sentiment de sécurité. Le titre est techniquement impeccable. Aucun bug détecté et aucune chute de framerate ressentie.

Le studio a intégré un mode multijoueur en local à 2. Pour cela il faudra aller à un autel et faire jouer le deuxième joueur. Même si sur le papier un mode a 2 est toujours une bonne idée, le jeu n’est pas réellement adapté pour. On perd le sentiment de solitude et le jeu devient tout de suite très facile (même pour les boss). De plus l’écran suit uniquement le joueur 1 et laisse le joueur 2 hors champ s'il n'est pas assez rapide.

En ce qui concerne les chasseurs de succès il y en a 20 sur l’élimination des boss et une quinzaine sur le déroulement de l’histoire. En une vingtaine d’heures vous pourrez normalement atteindre les 1000G sans trop de problème.
Conclusion
En s’inspirant énormément des mécaniques de Dark Souls le tout en 2D, SKA Studios ne réinvente pas la formule. Cependant, cela débouche sur un jeu de plateforme classique mais efficace. Si le scénario nous laisse sur notre faim, le jeu se dote d'un gameplay très die and retry qui nous assurera plusieurs heures de combat acharné tant sur les Boss que sur les ennemis. Le système de progression est simple mais il faudra malgré tout farmer un temps soit peu pour aguerrir son personnage. L'aspect coopératif n'apporte pas vraiment d'intérêt au jeu, si ce n'est de le rendre plus facile. On retiendra surtout la direction artistique propre au studio où transpire une atmosphère sombre et effrayante.
Note 7/10
On aime
- La direction artistique
- Les combats
- L'univers
On n'aime pas
- La coopération préjudiciable
- Le scénario minimaliste
- L'absence de map pour se repérer
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Salt and Sanctuary
Packshot de Salt and Sanctuary sur Xbox One
Date de sortie française 06 février 2019
Genre : Plates-formes
Dev. : SKA Studios
Edit. : SKA Studios
PEGI 16
1 à 2 joueurs hors ligne