FAR: Lone Sails (Xbox One)

par Araklan
Far : Lone sails est un titre on ne peut plus original. Il vous emmène dans une traversée onirique imaginée par les développeurs du studio suisse Okomotive. D'abord sorti sur pc, le 17 mai 2018, il débarque sur notre console préférée de salon fort de son succés et des nombreux prix remportés. Depuis le 2 avril 2019, il est donc possible de prendre le large au sein de cet univers. L'occasion pour nous de monter sur le pont et de vous livrer notre avis de vaillant moussaillon des rêves.
Histoire FARfelue
Arrivé sur l’accueil, le jeu vous demandera comme beaucoup d’appuyer sur une touche. C’est sous un ciel fait de nuages sombres que le joueur entame son périple. Les océans ont séché, devenus de véritables cimetières a sous-marins, super pétroliers et tous autres véhicules pouvant naviguer. Une chose est sûre : vous êtes sans doute la dernière personne encore debout dans ce monde dépourvu de confort. Mais qu’est-ce qui a pu causer la catastrophe ? Êtes-vous vraiment le dernier de votre espèce ?

Cependant, nous n'aurons pas de réponse à ces questions. L'objectif de ce voyage reste encore flou et sans indices sur le but de cette épopée.




Le bateau c'est le train train quotidien
Vous voilà donc aux commandes d'un petit personnage vêtu d'une cape rouge. On s'empresse de monter à bord d'une sorte de machine mi-bateau, mi-train. Elle fera office de forteresse sur roues et vous demandera soin et attention pour rejoindre une destination toujours inconnue. Durant son périple et malgré l'absence flagrante de vie dans les environs, le monde grouille de fabuleuses histoires et d'endroits à découvrir. La traversée du désert qui se profile sert d'exemple, il a son lot d'obstacles sous forme de puzzle-games et petites énigmes à résoudre ainsi qu'une météo qui peut très vite devenir menaçante pour ce géant de fer. Pour rappel du pourquoi il est nécessaire de bichonner votre engin, il est le seul moyen d'atteindre la mystérieuse destination.



Cette imposante machine ne peut être animée que par une série de boutons pressoirs rouges situés aux endroits cruciaux du véhicule. Votre pèlerinage est rythmé par des moments qui nécessitent de l'attention pour gérer l'approvisionnement en carburant, surveiller l'état de votre véhicule. Il faudra aussi le réparer si besoin et freiner au bon moment à l'approche des obstacles sur la route.
Parfois, des moments plus doux et relaxants exigent juste de contempler les magnifiques paysages qui vous seront servis en arrière-plan. Par ailleurs, vous serez contraints de trouver des pièces supplémentaires à intégrer au véhicule pour améliorer ses fonctions. Cela sera d'ailleurs essentiel pour espérer arriver au bout du voyage. Notamment un mat avec voile, pour vous permettre de vous laisser porter par le vent. Enfin, si celui-ci veut bien souffler lorsque vous serez à court de ressources et donc d'énergie pour votre moteur.


Ô mon bateau, c'est le plus beau des bateaux
Si le concept du jeu est compliqué à décrire, le gameplay fait aussi simple et efficace que possible. La gestion d’un inventaire compliqué ou des combinaisons de touches alambiquées ne seront pas nécessaires ici. Pour rejoindre l’horizon, il ne s’agira pas d’être le mieux équipé ou le plus performant. Non, le jeu demande juste de faire preuve de bon sens pour résoudre les nombreuses énigmes placées sur votre chemin.

Côté technique, on sait déjà que le titre ne fait pas partie des AAA, mais il reste agréable à regarder et à entendre. Comme dit précédemment, la couleur dominante restera ce rouge visible sur les objets cruciaux du jeu. Par ailleurs, la bande-son, trop peu présente à mon goût, intervient lors de scènes importantes de l'histoire. Elle est agréable et colle bien au caractère onirique du jeu.


S’agissant des succès (14 pour 1000G), la moitié d'entre eux sont secrets, l’autre partie se fera tout au long de vos aventures. Vous l'aurez compris, obtenir les 1000 G ne pourra pas être fait sur une seule et même partie. Notamment le fait de parcourir 9001 m à bord du véhicule.
Conclusion
FAR : Lone Sails se positionnera à côté des petites perles en termes de jeux indés. Il est avant tout un voyage vers l’inconnu et l'incertitude. L’atmosphère peut devenir pesante, parfois voir même déprimante car le voyage semble ne mener nul part. Et pourtant, l’espoir est incarné par ce personnage aussi minuscule qu'un simple point noir accompagné de cette impressionnante machine sur roues. On se laisse bercer en traversant les somptueux décors racontant chacun, sans un mot, leur propre histoire. C'est ce qui rend le voyage si fascinant et mystérieux qu'on en redemande.
Note 7/10
On aime
La bande son
L’esprit noir et blanc
Divers changements climatiques
Une fin à faire pleurer
On n'aime pas
Manque d'informations au début
Trop court
Une caméra parfois trop éloignée
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
FAR: Lone Sails
Packshot de FAR: Lone Sails sur Xbox One
Date de sortie française 02 avril 2019
Genre : Action / Aventure
Dev. : Okomotive
Edit. : Mixtvision
PEGI 7
1 joueur hors ligne