PREVIEW - Resident Evil 2, nouvelle copie pour Capcom 20 ans après

Resident Evil 2 Léon & Claire_345

C’est en Août 2015 que Capcom annonce le développement du remake de Resident Evil 2 sans donner plus de précision. Après 3 années de silence, le studio japonais dévoile enfin une bande-annonce et des séquences de gameplay durant l’E3 2018 créant l'impatience auprès des fans. Il y a quelques jours, j’ai pu essayer ce nouveau Resident Evil 2 pendant 4 heures dans les locaux de Capcom France, avec une phase de jeu dans la peau de Léon et une autre avec la ravissante Claire. De ce pas, je vous fais part de mon ressenti sur cette expérience privilégiée à quelques semaines de la sortie.

R.E - BOOT - MAKE - 2 : OU VA CAPCOM ?

Tout en s’efforçant de conserver l’esprit du jeu original, ce remake se distingue d’une production à l’identique du titre d’origine. Ce RE2 n’est donc pas un remaster, mais à mi-chemin entre le reboot et le remake, cette revisite est une réelle refonte du jeu de l’époque tout en conservant la trame scénaristique originale. Bien que ce procédé soit devenu assez courant dans le monde du cinéma, c’est une grande première dans l’univers du jeu vidéo et c’est tout à l’honneur du studio Capcom. Tout cela semble donc présager des choix séduisants pour le public qui comptera son lot de fans d'une part, mais aussi et certainement des joueurs qui n'ont pas joué à l'épisode d'origine il y a 20 ans. Ce RE2 devra donc composer avec l’esprit horrifique et son atmosphère d’origine pour satisfaire des fans intransigeants tout en innovant ou du moins en implantant des mécaniques de gameplay modernes. C’est à cette condition que ce RE2 en ressortira magnifié, en attendant j'ai pu relever quelques points d'analyse importants qui vous permettront d'entrevoir ce qui vous attend si vous décidez de vous rendre à Raccoon City en début d'année prochaine.

NEW RACCOON CITY : CE QUI VA CHANGER AVEC CE NOUVEAU RESIDENT EVIL 2.

Contrairement à la version originale de 1998 sortie sur Playstation, ce remake propose un jeu de tir à la 3ème personne en vue par dessus l’épaule similaire à RE4. Ce procédé permet un gameplay plus immersif et plus nerveux que les premiers épisodes de la licence tout en rétrécissant le champ de vision. Le studio ne réitère donc pas l'expérience de RE7 avec une vue type FPS et ce choix est à mon sens le plus judicieux pour la saga car il permet de flirter avec l’action tout en gardant l’aspect oppressant du genre. Malgré tout, il aura fallu diverses approches au cours des épisodes précédents  pour trouver le juste équilibre entre action et horreur. RE6 étant l’illustration la plus flagrante d’un épisode complètement décalé qui n’avait pas su convaincre les habitués de la licence en s’éloignant beaucoup trop des propositions habituelles, mais qui malgré tout s’est très bien vendu à l’époque (comme quoi l’action est un ingrédient à ne pas sous estimer pour la licence). J'ai trouvé ce RE2 très fluide et beaucoup moins raide que le gameplay traditionnel des premiers épisodes de la série. Heureusement me direz-vous car la licence a su évoluer au fil des années et notamment depuis RE4 qui selon moi a montré la voie à suivre grâce à de nombreux éléments novateurs à l'époque, et la vue par dessus l'épaule en fait incontestablement partie.

D’autres éléments plus novateurs sont mis en place comme la lampe torche dont le faisceau permet d’éclairer et de mettre en joue dans la pénombre tout en exposant le joueur. Le faisceau de la lampe torche permettra d’accentuer les jeux d’ombres et les effets de lumière pour jouer encore un peu plus avec le palpitant des joueurs. Cependant, son utilisation se fera automatiquement lors de certains passages du jeu, il ne sera donc pas possible de s’en servir manuellement quand bon nous semble.

Les flaques de sang qui témoignaient jadis de la mort définitive des zombies ne sont désormais plus présentes. Il faudra donc être attentif à leurs soubresauts fatidiques ou encore tendre l’oreille pour capter leurs derniers souffles qui témoigneront de leurs trépas. Ces éléments illustrent parfaitement la volonté de préserver une angoisse constante chez le joueur. D’autant plus que les zombies tombent parfois pour se relever un laps de temps plus tard quand ils ne sont pas affalés dans un recoin dans “un état de sommeil”...

Les énigmes chères à la licence sont toujours de la partie et il faudra compter sur de nouvelles compositions de la part de Capcom qui associe parfois stress et réflexion lors de certaines situations. Cela dit, les casse-têtes ne sont pas trop compliqués dans l’ensemble et la plupart du temps, les notes récoltées aux alentours permettent d’aider le joueur. Quelques clins d’oeil à l’épisode d’origine sont présents, mais on retient surtout un renouvellement appréciable de l’ensemble des énigmes.

Cette revisite du jeu permet également d'insuffler de nouvelles mécaniques de gameplay grâce aux armes secondaires comme le couteau et les grenades. Ainsi, lorsque l’on se fait agripper par un zombie, il sera possible de lui planter son couteau ou encore de lui coller une grenade entre les dents pour se soustraire à son étreinte.  Ce procédé a déjà été employé lors des précédents opus et c’est assez intelligent de la part de Capcom de reprendre ce qui fonctionnait pour le greffer à l’ADN du gameplay. A noter qu’il m’est arrivé à ma grande surprise d’être empoigné par deux zombies en même temps lors de ma partie ! C’est donc un autre aspect novateur de ce titre qui propose une interaction intéressante avec les ennemis.

Il est également possible de changer d’arme à la volée en appuyant sur la croix directionnelle du pad afin de s’adapter à toutes les situations. Ce principe gomme l’aspect archaïque des épisodes d’origines en insufflant plus de dynamisme au gameplay et en évitant ainsi d’ouvrir trop souvent son inventaire. Ce dernier reste encore limité en place, il faudra donc gérer au mieux les objets que l’on ramasse. Cependant, les coffres magiques  près des points de sauvegarde sont toujours de la partie et vous faciliteront grandement la vie. Il sera toujours possible d’augmenter la capacité de l’inventaire via des sacoches à récupérer. 

Contrairement à l’épisode d’origine, il est désormais possible de viser et tirer tout en se déplaçant. La mire lors de la mise en joue des ennemis optimise la précision pour un head shot efficace. En contrepartie, il faudra sacrifier un petit temps de mise au point pour que l'auricule de visée se resserre pour une précision optimale et un meilleur impact du tir. Il sera également possible de démembrer les morts-vivants en fonction de la localisation de vos tirs. Un élément pour le moins jouissif qui aiguise un peu plus le réalisme du titre tout en proposant une dimension tactique lors de certaines confrontations.

Ce nouveau RE2 ne proposera pas le système de scénarios alternatifs du jeu original. Cela dit, le titre offrira bien deux campagnes (une avec Leon S. Kennedy et une avec Claire Redfield), et chacune mettra en scène ses propres événements entremêlés. De nouvelles scènes ont été ajoutées et il est désormais possible de se rendre dans des endroits autrefois inaccessibles de la version d’origine. Ces nouveautés comme l’orphelinat (endroit où ma session de jeu s’est malheureusement arrêtée…) sont primordiales pour séduire le public et notamment les fans du titre original en apportant une réelle plus value à cette refonte du jeu. Bien entendu les deux campagnes proposeront une approche différente. Leon et Claire n’auront pas le même arsenal, l’espace disponible dans l’inventaire ne sera pas égal (Leon pourra transporter plus d’objets) et les personnages qui les accompagneront ne seront pas les mêmes. Ada sera aux côtés de Leon et Sherry sous la bonne garde de Claire ; chaque protagoniste sera également jouable sur de petites portions du jeu en proposant de paire un gameplay différent.

Autre nouveauté du titre, les objets sont affichés sur la carte dès lors que vous  entrez en interaction avec. Cela permet ainsi de savoir où ils se trouvent si vous décidez de revenir plus tard les récupérer au cas où votre inventaire est saturé. Les objets qui ne sont plus utiles sont également signalés par une petite encoche rouge qui vous évitera de vous encombrer inutilement (principalement les clés). Il sera toujours possible de fabriquer ses propres munitions en combinant des poudres et de nouveaux items feront leur apparition comme les planches de barricade.

LE RE-ENGIME : UN MOTEUR MAISON BIEN RODÉ.

Le moteur utilisé pour le jeu est le même que celui de RE7 : le RE-Engime. Celui-ci  a déjà fait ses preuves avec l’épisode 7 en proposant des graphismes très réalistes et un rendu sonore impressionnant. Les zombies de ce RE2 n’en sont que plus effrayants en déambulant les chairs à vif ! Le jeu prend également en charge les améliorations apportées à la Xbox One X offrant une résolution 4K ou 60 images/seconde. RE7 avait à charge de supporter la VR, condition exempte pour ce RE2 qui en sort encore plus joli graphiquement. Les textures sont très bien rendues à l’écran en magnifiant à merveille l’horreur dans laquelle le joueur évolue. Les effets de lumière et les jeux d’ombres enfoncent définitivement le clou pour nous coller une bonne petite claque visuelle tout en permettant de dissimuler la présence de certains ennemis dans les environs. Ces conditions sont essentielles, d’autant plus avec cette caméra dynamique qui tranche avec les plans fixes de l’opus d’origine. Les effets de surprise sont ainsi plus délicats à mettre en place, mais le studio s’en sort très bien sur ce point en nous assurant son lot de surprises et une bonne part de stress lors de l’exploration des lieux grâce à de nombreux artifices.

Le réalisme est d’ailleurs une part du cahier des charges que Capcom souhaite insuffler à ce RE2 remanié, à l’image du couteau de survie dont la lame s’émousse au grès des utilisations. Les blessures occasionnées par les ennemis apparaîtront désormais en temps réel sur le personnage qui verra son apparence modifiée en fonction de la tournure des confrontations (blessures, taches de sang, saletés…). Les effets sont très bien gérés sur les personnages et leurs vêtements avec une mention spéciale pour la pluie sur les cheveux qui sécheront petit à petit lorsque l’on regagne un endroit sec (tout comme les habits).

La modélisation des personnages comme des ennemis est très bien travaillée pour un rendu bluffant. On retrouve donc un Leon beaucoup plus jeune, c’est encore un bleu qui vient d’entrer dans la police et une Claire superbe à la recherche de son frère Chris. Côté bestiaire, on retrouve les abominations traditionnelles de l’épisode d’origine en plus flippantes car beaucoup plus réalistes et travaillées. Les lickers sont toujours aussi agiles et vicieux, les zombies sont lents mais assez résistants. L’animation des zombies est saisissante, magnifiée par un rendu sonore de qualité qui prend en compte l’environnement dans lequel on se trouve. On retrouve donc l’alligator rôdant dans les égouts, le tyran qui n’aura de cesse de vous poursuivre dans le commissariat (petit clin d’oeil à Nemesis dans l’épisode 3) et bien d’autres créatures dont je n’ai malheureusement pas le droit de mentionner à l’heure actuelle…

Je regrette malgré tout le manque d'interaction avec les différents éléments du décor, comme par exemple les extincteurs qui ne bronchent pas sous les balles. Cela dit, l’ambiance des différents lieux visités est vraiment prenante (mention spéciale pour les égouts de  la ville) et la bande son sert avec justesse l’ensemble du contenu en s'adaptant parfaitement aux diverses situations.

LE MOT DE LA FIN

En accord avec Capcom, la vidéo de cette preview (réalisée sur PS4) d'environ 20 minutes se compose de séquences de jeu découpées en plusieurs parties car nous ne pouvons pas divulguer certains éléments du titre comme les énigmes, l’emplacement des objets clés, les cinématiques et certaines apparitions… Pas de spoil donc et dites vous que la surprise n’en sera que plus grande lorsque vous vous lancerez dans cet épisode ultime de Resident Evil 2 ! Étant moi-même fan de la série, je suis impatient de découvrir le jeu dans son intégralité.

Le studio japonais a su reprendre les mécaniques des épisodes précédents qui ont fait leurs preuves afin de les adapter à l'ADN de cette revisite de RE2. Tous les ingrédients sont là pour redécouvrir cet épisode d'anthologie ! Les premières impressions ont été très positives, il reste cependant quelques interrogations à l'heure ou Capcom finalise son jeu : quels seront les modes de jeu bonus proposés ? Aura t-on droit à un mode similaire à l'épisode 2 d'origine ? Y aura t-il d'autres surprises comme un mode Mercenaires ? Ou le studio se contentera t-il uniquement du jeu de base avec les 2 campagnes de Claire et Leon ? Rendez-vous le 25 Janvier 2019 pour replonger dans l'horreur !

le 04/12/2018 par JokiStyle
Vos commentaires
LeRaph
GamePic de
Le Raph oO
119740
04/12/2018 - 18h44
Vraiment excellent ton article, bourré d'infos ! J'adore. Hâtes d'y jouer en tout cas ! GG Joky
JokiStyle
GamePic de
Joki style
136025
04/12/2018 - 19h50
Merci pour ton retour et merci à Seb pour l'assemblage de la vidéo, car il y a avait du taf aussi là-dessus avec toutes les contraintes de Capcom liées à l'embargo.
Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit ou connecté sur Xboxlive.fr
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
Horreur
 25 janvier 2019
A partir de 59.99 €