E3 2019 - Aperçu de Final Fantasy VII Remake : nostalgie et Cloud gaming

Final Fantasy VII Remake_345

Depuis longtemps annoncé, nous avons enfin pu approcher et surtout jouer à Final Fantasy VII Remake à l’occasion d’une très (trop) courte démo prenant place au tout début du jeu : Cloud et Barret devaient en effet placer une bombe dans la fameuse usine de Shinra qui sert d’introduction au jeu (culte pour certain) de Square Enix.

Que retenir donc de cette session de hand’s on ? Tout d’abord, hormis le plaisir de retrouver à nouveau les personnages de notre enfance, il faut saluer le travail qui a été effectué pour repenser et remettre au goût du jour l’ensemble des décors et des modèles. A la manière d’un Resident Evil 2, il s’agit là d’un tout nouveau jeu et non pas d’un simple remaster. On regrette d’ailleurs d’avoir été cantonné à un couloir et à 3 échelles à descendre tant nous aurions voulu pouvoir nous promener en ville et avoir un peu accès à une autre zone. Mais non, la démo E3 était taillée pour mettre en avant une seule chose : les combats et la gestion de l’équipe. Et on doit admettre qu’à ce niveau, les développeurs ne se sont pas loupés : Final Fantasy VII Remake emprunte le meilleur des derniers jeux de la saga pour proposer un système de combat à la fois fluide et rapide tout en restant tactique. C’est moderne, ça fonctionne et on prend vraiment du plaisir à enchainer les adversaires qui, bien entendu, sont visibles sur la carte.

Ainsi, nous dirigions Cloud et Barret avec la possibilité, en pressant la flèche haut du pavé directionnel, de switcher à la volée entre les deux. Cela même en plein combat. L’idée derrière cela est de pouvoir agir rapidement et ne pas laisser l’IA prendre certaines décisions à votre place. Notamment se soigner ou déclencher un coup ultime lorsque la jauge de « limit » (qui se remplit lorsque vous encaissez des coups) est pleine. Pour autant, si vous êtes concentré sur le combat, une seule pression sur LT a pour effet de ralentir le temps temporairement et de faire apparaître les raccourcis actions de votre partenaire. Un appui sur LB produit le même résultat mais pour le personnage sélectionné. On trouve ainsi un certain nombre d’actions magiques ou simplement physiques qu’il est possible de lancer lorsque votre jauge d’ATB atteint un certain palier. Celle-ci augmente sans cesse mais beaucoup plus vite lorsque vous tapez de manière classique les ennemis. Notons d’ailleurs que les attaques magiques consomment également des MP en plus de vider la jauge ATB.

D’ailleurs, le gameplay a été repensé pour offrir, même pour les coups de base, des enchainements intéressants : Cloud se sert bien entendu de son immense épée, tandis que Barret est efficace contre les adversaires en l’air grâce à sa gatling implantée à la place de son avant-bras. Tous les ennemis tués rapportent de l’expérience et laissent tomber des objets parmi lesquels les classiques potions, High potions et plume de phœnix pour ramener un allié tombé à la vie. Enfin, un dash permet d’esquiver tandis que RB passe le personnage en position de blocage, ce qui est idéal pour ne pas encaisser beaucoup de dommages.

La fin de cette démo donnait d’ailleurs la chance d’affronter un boss, une sorte de robot araignée qui vous harcelait à grands coups de roquettes, de charges électriques et d’explosions en tout genre. Une partie du combat se déroulait au sol tandis que le robot avait la fâcheuse tendance d’aller se réfugier en hauteur. Cela obligeait à incarner Barret et à aller le déloger à la gatling. Comme dans Final Fantasy XV, les boss, comme les ennemis les plus gros, disposent d’une jauge de stunt qui se remplit progressivement lors de vos attaques : une fois pleine, l’ennemi est KO pendant quelques secondes, vous permettant alors de tout donner pour lui causer de gros dégâts.

Nous n’en verrons hélas pas plus mais ce premier contact avec Final Fantasy VII Remake nous a tout de même rassurés sur la partie gameplay pure. Difficile d’ailleurs de juger des graphismes dans un tel environnement. En l’état, ils affichaient tantôt du bon (la modélisation des personnages et les animations ainsi que certains effets) et tantôt du moins bon (couleurs ternes, les cheveux des héros aliasés). Cela reste bien évidemment toujours largement au-dessus de l’original, heureusement auriez-vous raison de nous dire. Verdict maintenant en mars 2020 pour le premier épisode car, oui, FF VII Remake sera un jeu épisodique dont on se demande encore maintenant quel sera le modèle économique proposé.

le 16/06/2019 par lestat
Vos commentaires
SHACKA
GamePic de
CriminelShacka
119108
16/06/2019 - 16h10
Quoi, une preview sur un jeu PS4!!!!!
Non je déconne, trop hâte de l'avoir en mains
AngeAlexiel
GamePic de
AngeAlexiel
43791
16/06/2019 - 16h17
de nos jours de la part des tiers ya pas de veritables exclues, tout comme no mans sky;, FFV, FFIX, FFX, FFXII ect.. firewatch, et tant d'autres , je peut te rassurer en te disant que peu apres la sortie ca sortira sur Xbox, comme shenmue 3 j'en suis persuadé perso... suffit d'être patient, j'avoue je le serait pas , mais je le prendrais quand même sur scarlett..
Pour poster un commentaire, vous devez être inscrit ou connecté sur Xboxlive.fr
Twitter    Facebook    Twitch    Dailymotion    RSS
RPG
 03 mars 2020